Q SCOOP – Le fabricant de machines à voter ES&S avait confirmé qu’il a vendu des modems sans fil à : « 11 états US ».


En novembre 2020, le fabricant de machines à voter ES&S a confirmé qu’il avait vendu des modems sans fil à 11 états… Alors que le site web affirme que « zéro » tabulatrice de vote était connectée à Internet.

Publié le 17.11.2020 par Allan Miller 


Le fabricant de machines à voter ES&S a confirmé en novembre 2020 qu’il a vendu des machines avec des modems sans fil à 11 états… leur site web affirme que « zéro » de leurs tabulatrices de vote étaient connectées à Internet. Combien de machines ES&S ont des modems sans fil ? 14 000.

Selon le journaliste indépendant Emerald Robinson, 14 000 machines à voter ES&S étaient équipées de modems sans fil qui n’étaient PAS connectés à Internet pour compter correctement les votes. Alors que le fabricant de machines à voter ES&S a confirmé avoir vendu des machines avec des modems sans fil à 11 états, dont le Michigan et le Wisconsin.

Combien de machines avaient des modems ? 14 000. Ouah!! 14 000 de vendus pour ne rien servir alors ??

« Le maire de Chicago se lance dans un échange hargneux avec un journaliste au sujet de la vérité sur la criminalité galopante.

Detroit News – Le juge a émis des doutes sur les déclarations sous serment de plusieurs opposants au scrutin du GOP qui étaient présents lors du processus de comptage des votes par correspondance, écrivant qu’ils n’avaient pas assisté à une visite des opérations au TCF Center le 29 octobre et qu’ils « n’avaient pas une compréhension complète » du processus.

Les contestataires, représentés par le Great Lakes Justice Center, ont demandé un audit indépendant des résultats des élections du comté de Wayne avant la fin de la certification prévue mardi, l’arrêt du processus de certification, une ordonnance annulant les résultats du comté et une nouvelle élection dans le comté de Wayne.

L’ancien sénateur de l’État du Michigan, Patrick Colbeck, ingénieur aérospatial et auteur, a participé au scrutin au TCF Center. Il a parlé à Jim Hoft, éditeur de The Gateway Pundit, de la preuve que les systèmes de vote Dominion étaient connectés à Internet.

Le juge Kenny a complètement écarté les incroyables affirmations de Colbeck concernant la connexion illégale des ordinateurs du centre de comptage à Internet, et s’est plutôt concentré sur un post qu’il a fait sur sa page Facebook où il parlait de la façon dont les démocrates utiliseraient COVID comme couverture pour commettre des fraudes le jour de l’élection, en disant que cela sapait sa crédibilité en tant que témoin.

Écoutez son histoire étonnante ici :

« Aucune contestation formelle n’a été déposée. Cependant, des motifs sinistres et frauduleux ont été attribués au processus et à la ville de Détroit », a écrit Kenny dans un avis rendu vendredi. « L’interprétation des événements par le plaignant est incorrecte et non crédible. »

Les contestataires, représentés par le Great Lakes Justice Center, ont demandé un audit indépendant des résultats des élections du comté de Wayne avant la fin de la certification prévue mardi, l’arrêt du processus de certification, une ordonnance annulant les résultats du comté et une nouvelle élection dans le comté de Wayne.

L’affidavit de l’avocat du GOP, Zachery Larsen, aborde la question des contestataires du GOP qui ont été exclus du processus après avoir quitté la salle de comptage pour le déjeuner. Le juge Kenny a affirmé que les contestataires démocrates ont également été exclus et que l’exclusion des contestataires était liée au COVID et constituait un problème de capacité. J’étais un contestataire de vote au TCF Center et après que les portes aient été verrouillées, nous avons perdu environ 40% de nos contestataires de vote GOP. Les contestataires démocrates et les agitateurs démocrates, dont le travail consistait à attaquer et à distraire les travailleurs électoraux GOP, ont reçu de la nourriture et de l’eau dans la salle de comptage et n’ont pas eu à se déplacer pour déjeuner. La majorité des démocrates étaient encore dans la salle, tandis que les contestataires du GOP ont dû se rendre à un autre étage du TCF Center pour obtenir de la nourriture et de l’eau. Lorsqu’ils ont appris que les contestataires du GOP étaient enfermés à l’extérieur, les travailleurs électoraux rémunérés, les contestataires démocrates et les agitateurs démocrates se sont mis à applaudir.

Le comité bipartite de vérification des votes du comté de Wayne devrait certifier les résultats de la ville mardi, puis l’État votera la certification le 23 novembre.

La ville de Détroit a nié chaque allégation et a déclaré qu’elles étaient la preuve que les plaignants « ne comprennent pas le traitement et le dépouillement des bulletins des électeurs absents ».

L’allégation de la ville de Détroit ne pourrait pas être plus inexacte. Le problème, c’est que nous avons compris comment le traitement et la compilation des bulletins de vote fonctionnaient, et cela ne pouvait pas être plus tordu.


Source