Ukraine : Soledar conquise par les Russes… et la gare de Sol, prochaines cibles, la mine de sel puis Bakhmout, résumé (Vidéos).


Soledar conquise par les Russes… et la gare de Sol, prochaines cibles, la mine de sel puis Bakhmout, résumé (Vidéos).

Publié le 15.1.2023


Après avoir complètement libéré Soledar, dans la soirée du 12 janvier, le groupe Wagner s’est déplacé vers le nord et a également conquis le vendredi 13 janvier la gare de Sol.

Un soldat ukrainien stationné à Soledar a déclaré à CNN qu’ils étaient « tout simplement abandonnés ».

Il a déclaré que les militaires avaient manqué de nourriture et d’eau et qu’ils avaient des soldats blessés.

Si nous quittons Soledar, il ne s’agira pas d’une évasion, mais d’une décision planifiée du commandement – Conseiller du bureau du Président de l’Ukraine Oleksiy Arestovich.


Sputnik rapporte que le fondateur du groupe Wagner explique la tactique de la prise de Soledar.

Evgueni Prigojine et des paramilitares de Wagner à Soledar - Sputnik Afrique, 1920, 15.01.2023

Suite à la libération de Soledar par les forces russes, le fondateur du groupe Wagner, Evgueni Prigojine, a expliqué comment ses paramilitaires avaient pris les quartiers résidentiels de la ville. Il a promis en outre de rendre à Kiev les corps de ses soldats

La Défense russe a salué le 13 janvier « le courage et les actions dévoués » des paramilitaires du groupe Wagner qui ont pris d’assaut les quartiers résidentiels de Soledar. Leur fondateur, Evgueni Prigojine, qui est venu dans la ville pour décorer ses combattants, a raconté les détails de cette opération.

D’après lui, la ville a été prise d’assaut « en deux semaines sans tarder ». Pour cela, Soledar a été « prise en tenaille », après quoi divisée en parties.

« Comme on dit : ‘On ne peut pas manger un éléphant entier, mais par parties’. Nous avons coincé les unités de l’ennemi. Ceux qui ont refusé de se rendre ont été éliminés. Tous les corps des militaires ukrainiens seront rendus à Kiev », a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur sa chaîne.

La ville libérée

Dans la soirée du mercredi 11 janvier, M.Prigojine a annoncé la libération de la ville de Soledar où jusqu’à 500 militaires ukrainiens ont été tués après avoir refusé de déposer leurs armes. L’homme a souligné qu’il ne pouvait être question de couloir humanitaire pour les militaires ukrainiens.

Par la suite, la Défense russe a indiqué que la libération de Soledar impliquait « un groupement hétérogène de troupes qui ont agi selon un plan unique » mais que les quartiers résidentiels ont été libérés par le groupe Wagner.

Le contrôle total de Soledar permettra de prendre dans un mouchoir de poche les unités ukrainiennes qui restent à Bakhmout/Bakhmut (Artiomovsk), au sud-ouest, indique l’agence russe Sputnik, selon laquelle la prise de contrôle de la ville a été rendue possible grâce à des frappes aériennes «incessantes» et des tirs d’artillerie contre les positions des forces de Kiev.

(L’artillerie russe en action)

Lors de l’opération, des unités aéroportées russes ont effectué une manœuvre secrète dans une autre zone, ont attaqué des positions ukrainiennes et ont encerclé Soledar au nord et au sud.

Des blindés français se trouvaient dans des zones résidentielles de Soledar quelques jours avant l’arrivée des Russes, a affirmé un habitant de la ville à Sputnik.

Soledar, avant et après les combats (Images satellites-Sputnik)

Des sources indiquent que Zelensky a été informé de l’échec de trois tentatives de contre-attaque des forces armées ukrainiennes sur Soledar, où les 25e, 17e et 72e brigades étaient impliquées, rapporte le site Donbass Insider.

Les survivants ukrainiens de la bataille pour Soledar et des environs répandent des rapports faisant état d’énormes pertes d’effectifs dues à des erreurs de commandement. Dans une brigade, il ne reste que 30 hommes dans une compagnie et dans un bataillon de la 24e brigade sur 300 hommes, seuls 100 combattants sont encore en vie, selon le site d’information russe Rybar.

Ces trois derniers jours, plus de 700 militaires ukrainiens ont été éliminés dans la zone de Soledar, ainsi que plus de 300 équipements, annonce la Défense russe.

Prochaine cible : la mine de sel

Au sud de Soledar, la commune de Parascoviivka reste aux mains des Ukrainiens, bien que Wagner l’assiège furieusement depuis 3 jours.

Selon l’expert militaire roumain Valentin Vasilescu, ce petit village possède une mine de sel en son centre, qui est reliée à la mine principale de Soledar par un réseau de tunnels. Les Russes veulent l’utiliser comme dépôt d’armes et de munitions. Si les Russes n’occupent pas Parascoviivka, ils peuvent se réveiller un beau matin avec des soldats ukrainiens dans le centre de Soledar, qui pourraient y arriver en empruntant les voies souterraines.

Bataille autour de Bakhmut

Les combats se poursuivent à Bakhmout et dans sa banlieue.

Après la conquête par les forces de la SMP Wagner du village d’Opytnoye, la position de l’armée ukrainienne (AFU) dans la ville se détériore.

La prise de ce village permet aux troupes russes d’avancer sur la périphérie sud de Bakhmut, ainsi que d’attaquer les bastions de l’armée ukrainienne à Kleshcheevka depuis l’est.

Les problèmes de communication et les basses températures affectent la capacité à utiliser les drones de reconnaissance, ce qui réduit l’efficacité de l’artillerie et des MLRS ukrainiens depuis Chasov Yar, indique Rybar.

Toujours selon le site Rybar sur Telegram :

  • Pour la seule journée du 12 janvier, les pertes confirmées des formations ukrainiennes à Bakhmut s’élèvent à 100 hommes et 39 blessés. Pour renforcer les positions, 600 mobilisés sans expérience du combat devraient être acheminés sous peu.
  • À en juger par les interceptions radio de Bakhmut, plus de 800 personnes ont été tuées au cours des cinq derniers jours sans compter les disparus et les blessés.

En outre, les unités individuelles de mercenaires polonais déployées dans la région quelques semaines plus tôt ont subi d’énormes pertes.

Les Polonais diffusent des informations sur la perte de communication et le désengagement complet entre les formations dans et autour de Bakhmut. L’état moral et psychologique des mercenaires est faible.

Frappes ponctuelles ce samedi

Ce samedi matin, l’armée russe a lancé des frappes ponctuelles sur Kiev et Kharkov, rapporte le site d’information Donbass Insider.

(Bombardement de la gare de Kiev)

Dans les deux villes, des infrastructures ont été touchées. Dans la seconde moitié de la journée, une alerte de raid aérien a été annoncée dans toute l’Ukraine, des messages sur les vols de missiles et le travail de la DCA des FAU sont diffusés via les canaux Telegram. Dans certaines régions, ils ont déjà commencé à couper préventivement le courant.

Les forces russes frappent des positions ukrainiennes avec des bombes incendiaires