France : Entretien exclusif avec P. Tolstoï sur l’Ukraine, les relations Russie-Occident, les sanctions…


Entretien exclusif avec P. Tolstoï sur l’Ukraine, les relations Russie-Occident, les sanctions…

Publié le 9.11.2022 par Dialogue Franco-Russe


Piotr Tolstoï, figure majeure de la vie politique en Russie (actuel vice-président de la Douma, ancien vice-président au conseil de l’Europe, chef de file de Russie Unie à Moscou), nous accorde un entretien exclusif dans son bureau de la Douma à Moscou. Au programme : les perspectives des relations Russie Occident, le rôle des sociétés civiles, les négociations avec USA, l’évolution du conflit en Ukraine, mais aussi de l’intérêt que suscite les cultures russe et française…

« L’UE elle me rappelle l’URSS avant sa fin »

Et dans la même suite logique d’explication, voici que Sputnik nous rapporte qu’un diplomate russe explique l’intérêt des USA pour une guerre « jusqu’au dernier Ukrainien »

Publié le 9.11.2022

Les États-Unis ont pour intérêt majeur une pérennisation du conflit en Ukraine afin d’en tirer un gain par les livraisons d’armes, estime l’ambassadeur russe à Washington.

 Maison-Blanche (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 09.11.2022
CC BY 2.0 / Mark Skrobola / White House South Lawn

L’ambassadeur russe à Washington Anatoli Antonov a expliqué à Sputnik pourquoi les États-Unis s’évertuent à faire durer le conflit en Ukraine et à le transformer en une guerre d’attrition.

« La Maison-Blanche n’échappera pas à sa responsabilité dans la pérennisation du conflit et la mort d’innocents. Cependant, les États-Unis persévèrent maniaquement dans leur stratégie de guerre d’usure. Les user tous: les Ukrainiens, les Russes, les Européens. Mais aussi les Américains lambda. C’est ce qu’on appelle la guerre contre la Russie « jusqu’au dernier Ukrainien » », a indiqué le diplomate.

« Rien de personnel, c’est les affaires »

Les raisons de cette politique des États-Unis résident, selon lui, dans le domaine économique, entre autres.

« Pourquoi cela se produit? Il y a plusieurs raisons, notamment l’intérêt économique. L’envie d’en tirer profit en vendant massivement leur matériel de guerre et leur GNL: ce n’est pas personnel, c’est uniquement pour les affaires. »

Le porte-parole de la Commission européenne Tim McPhee a signalé ce mardi lors d’un point de presse à Bruxelles que les États-Unis sont désormais l’un des principaux exportateurs de GNL en Europe, compensant les sources russes bloquées.

Depuis le lancement de l’opération militaire spéciale russe en Ukraine, le 24 février, l’Occident a introduit des sanctions inédites contre la Russie et a livré à l’Ukraine l’équivalent de plusieurs milliards de dollars d’armes et de matériel de guerre.

Moscou a déclaré à maintes reprises que les livraisons d’armes occidentales faisaient perdurer le conflit en Ukraine et que les convois d’armes étaient une cible légitime pour l’armée russe.