Iran : Suivant des Allégations US, la Russie aurait donné des armes occidentales dérobées et 140 millions de dollars à l’Iran.


Suivant des Allégations US, la Russie aurait donné des armes occidentales dérobées et 140 millions de dollars à l’Iran.

Publié le 9.11.2022


Un avion militaire russe aurait secrètement transporté 140 millions de dollars en espèces et trois modèles de munitions – un missile antichar britannique NLAW, un missile antichar américain Javelin et un missile antiaérien Stinger – vers un aéroport de Téhéran le 20 août dernier, a prétendu une source requérant l’anonymat à la chaine de télévision US Sky News, ont rapporté les médias israéliens.

Un soldat portant un missile américain de type Stinger (illustration)

Ces armes faisaient partie d’une cargaison d’équipements militaires britanniques et américains destinés à l’armée ukrainienne qui serait « tombée entre les mains des Russes », poursuit la source.

La source a également estimé qu’elles pourraient donner au Corps des gardiens de la révolution islamique de l’Iran (CGRI) la capacité d’étudier la technologie occidentale et potentiellement de la copier.

« Ils feront probablement l’objet d’une rétro-ingénierie et seront utilisés dans les guerres futures », poursuit la source.

Les USA accusent l’Iran d’avoir fourni à la Russie plus de 160 véhicules aériens sans pilote (UAV), dont 100 drones Shahad-136. Ces derniers ont été surnommés « drones suicide » car ils explosent à l’impact.

La source a allégué qu’un autre accord sur les drones d’une valeur de 200 millions d’euros (174 millions de livres sterling) aurait été conclu entre Téhéran et Moscou au cours des derniers jours.

« Cela signifie qu’il y aura bientôt une autre grosse livraison de drones en provenance d’Iran », a renchéri la source.

Rappelons que les gouvernements iranien et russe avaient démenti à plusieurs reprises les allégations US.

Depuis le début de l’opération militaire russe en Ukraine, en février 2022, les dirigeants US et occidentaux ne cessent de formuler des accusations à l’encontre de la Russie et de l’Iran.