USA : « Beaucoup anticipent que ce sera l’annonce de la candidature à la présidence en 2024 » pour D. Trump, mais elle, pourrait ne pas se faire comme vous le pressentez.


« Beaucoup anticipent que ce sera l’annonce de la candidature à la présidence en 2024 » pour D. Trump, mais elle, pourrait ne pas se faire comme vous le pressentez.

Publié le 8.11.2022


D. Trump annonce qu’il fera une « grande annonce » mardi prochain, en faisant cela Trump dit à ses alliés qu’il pourrait annoncer sa candidature pour 2024.

Au cours des deux dernières semaines, Trump a dit à plusieurs conservateurs importants qu’il jetterait officiellement son chapeau dans l’anneau lors de son apparition à 20 heures avec Vance à Dayton, Ohio.

Mais il n’est pas certain que cet homme de 76 ans, notoirement imprévisible, ait l’intention de le faire à la veille d’une élection où les républicains sont en position de force pour remporter la Chambre des représentants et peut-être le Sénat.

Et en effet, le président Donald Trump est apparu sur scène lors de son rassemblement politique avec J.D. Vance à Dayton peu après 20 heures. Pendant son discours, D. Trump a annoncé qu’il prévoyait de faire une « grande annonce » mardi 15 novembre à Mar-a-Lago.

« Je ferai une très grande annonce le mardi 15 novembre à Mar-a-Lago, à Palm Beach en Floride. Nous voulons que rien ne diminue l’importance de demain, vous comprenez ça JD? » (S’adressant à JD Vance).

Beaucoup anticipent qu’il s’agira de l’annonce de sa candidature à la présidence en 2024.

Il a également parlé des questions d’immigration et d’inflation et a apporté son soutien à Vance.

J.D. Vance

JD VANCE : J’ai condamné la violence contre Paul Pelosi depuis le tout début… Pelosi a été attaqué par une personne qui est un étranger illégal dans notre pays, qui n’aurait jamais dû être ici en premier lieu. Mon point de vue, très simplement, est que nous devons expulser les étrangers illégaux violents

Explication :

Il y avait de plus en plus de spéculations selon lesquelles le président Donald Trump pouvait annoncer une candidature à la présidence en 2024 lors de son rassemblement politique à Dayton.

La semaine dernière, des rapports de CBS et de CNN ont indiqué que le président envisageait d’annoncer son intention de se présenter à la Maison Blanche peu après les élections de mi-mandat, a précédemment rapporté News Center 7.

De nouveaux rapports du Hill et du New York Post indiquent que Trump envisage de repousser son annonce au soir, la nuit précédant les élections de mi-mandat. News Center 7 n’a pas été en mesure de confirmer ces informations.

Le rapport du Hill a été publié après qu’un journaliste d’Axios a tweeté que le rassemblement de Dayton du soir serait « étroitement surveillé » par les républicains.

« La spéculation a atteint un point d’absurdité à ce stade, mais de nombreux [républicains] plus ou moins proches de Trump anticipent une annonce accélérée sur la base de ses récents commentaires privés », a tweeté le journaliste Jonathan Swan.

M. Trump lui-même a même indiqué qu’il garderait un œil sur sa campagne dans l’Ohio lors d’un arrêt dimanche en Floride, selon The Hill.

« Je me suis présenté deux fois, j’ai gagné deux fois et j’ai fait beaucoup mieux la deuxième fois que la première. « Pour que notre pays soit prospère, sûr et glorieux, je dois probablement recommencer. Restez à l’écoute demain soir dans le grand État de l’Ohio. Restez à l’écoute », a déclaré D. Trump.

D. Trump a apporté son soutien à J.D. Vance dans la course au Sénat de l’Ohio. Et entretien toujours le flou, mais notre avis sur la situation est la suivante :

D. Trump est un joueur d’échec et son annonce, maintenant officialisé sur cette « grande annonce » qu’il fera mardi prochain, est clair et dépendra surtout des résultats des mi-mandats, comment ? C’est simple, en 3 coups possibles : dont 1 très probablement, « le dernier ».

Plusieurs possibilités d’analyse :

1 – Les républicains gagne tous les Midterms, D. Trump se représente en 2024.


2 – Les républicains gagne la moitié des Midterms D. Trump devient président de la Chambre des représentants, et licencie N. Pelosi aux yeux du Monde, (Une sorte de cohabitation non plus avec Biden qui sera obligé et contraint de partir, mais temporairement avec K. Harris qui le remplacera un temps) et DJT poursuit vers 2024 en ayant pour le coup vraiment tout remporté.

Le 15 novembre, tout le monde s’attend à ce que Trump annonce qu’il se présente pour les élections de 2024.

C’est trop évident.

Il se pourrait bien qu’il se présente en tant que Président de la Chambre (maintenant l’ex poste de Crazy Nancy).

Imaginez comment ça s’rait épique : il pourrait poursuivre ce qu’il a commencé alors qu’il était (aux yeux de tous) Président avec le déclass. Il pourrait exposer la corruption du FBI, pousser le dossier Bidens, etc, etc, etc…

Si jamais ceux au-dessus de lui se font drainer et impeacher, il pourrait plus facilement « redevenir président » de cette façon.

Ça serait vraiment de l’infiltration de haut niveau qu’[ils] n’auraient pas vu venir.

Sans parler de la panique occasionnée…

N’oubliez pas le détail suivant qui est assez important :

Trump a déjà tout déclassifié juste avant son « départ », mais [ils] ont tout bloqué et ils ont refusé de faire ce que Trump a ordonné en toute légitimité alors qu’il était encore Président (aux yeux de tous).

S’il devenait vraiment le Président de la Chambre, il pourrait ainsi poursuivre le déclass et [les] exposer.

De là les possibles impeachments des membres au-dessus et autour (Biden, Kabala, etc), ce qui pourrait se rendre jusqu’à la position du Président de la Chambre – Trump.

Ça serait + qu’une Trump card !

Le député Raskin craint que Trump ne devienne président de la Chambre. Un candidat potentiel dont le nom a été évoqué est Donald Trump lui-même, car le président de la Chambre n’a pas besoin d’être un membre de la Chambre ».

House Freedom Caucus MEMO détaille le plan d’élection de Donald Trump président de la Chambre
Un mémorandum circule parmi les membres du House Freedom Caucus qui envisage des alternatives à McCarthy après son échec à mi-mandat.


3 – Les républicains perdent les Midterms D. Trump et les républicains attaquent ensemble les démocrates (Impeachement contre Biden et Pelosi) pour fraudes supplémentaires et présentent simultanément dans la foulée son remplaçant pour 2024.

Ron DeSantis, pour les républicains et ? ou bien ? Après que l’ancien gouverneur de l’Arkansas (RE), Mike Huckabee, parle « de désastre si jamais Trump annonçait sa candidature juste avant cette joute électorale cruciale pour le contrôle du Congrès. Distraire le public de ces élections de novembre [par une annonce de candidature] serait une énorme erreur qui pourrait avoir des conséquences désastreuses » , a déclaré Huckabee sur Fox News.

Alors D. Trump pourrait il peut-être créer son propre partie ? « Maga » Patriot Party, basé à « Mar-a-Lago » sur « la constitution de 1776 », laissant les républicains qui veulent faire cavalier seul en créant une nouvelle opportunité à concourir pour 2024 et prouver qu’il pourrait encore l’emporter une « Troisième fois pour les US », mais une « Première fois » sous « la Déclaration d’indépendance des États-Unis du 4 juillet 1776« , ramenant ainsi les États-Unis dans la vérité suite au dépôt de bilan de D.C US Inc qu’il a signés en partant (signature du 4 juillet 2020), et deviendrait le 19eme réel président des États-Unis d’Amérique.

Extrait : de la « Déclaration unanime des 13 États unis d’Amérique réunis en Congrès le 4 juillet 1776 » .

« Lorsque, dans le cours des événements humains, il devient nécessaire pour un peuple de dissoudre les liens politiques qui l’ont attaché à un autre et de prendre, parmi les puissances de la Terre, la place séparée et égale à laquelle les lois de la nature et du Dieu de la nature lui donnent droit, le respect dû à l’opinion de l’humanité oblige à déclarer les causes qui le déterminent à la séparation » .

Rappelez-vous :

1 – « C’est une nouvelle fantastique. Il semble que les citoyens de la République des États-Unis d’Amérique, sur la base de la Constitution et de la Déclaration des droits, ne soient plus redevables du service de la société connue sous le nom d’ÉTATS-UNIS. Et si c’est le cas, nous ne sommes plus redevables de l’imposition, de tous les accords et demandes financières de l’entreprise, car le 4 mai 2020, les ÉTATS-UNIS, INC. ont déposé une demande de faillite en vertu du chapitre 11. »

2 – Rien n’est une coïncidence, la semaine dernière la FAA mettant la TFR autour de Palm Bay, Floride du 30 octobre au 31 mai 2023 = Flèche rouge. L’armée n’est pas une opinion ou une blague. Il vaut mieux commencer à apprendre les lois et les ordres.

Autre rappel, relisez un extrait de notre article du 3.2.2021 :

République restaurée :

En 1871, la Constitution originale de la République des États-Unis de 1776 a été modifiée de manière à verser l’argent des contribuables américains à des particuliers tels que les Rothchild, les Rockerfeller et les banquiers des États-Unis Inc.

Depuis lors jusqu’à la présidence de Trump en 2016, les fonds des contribuables américains ont été envoyés à la Cité de la Reine de Londres, à la Banque du Vatican et aux banques centrales du monde entier.

  • Environ un mois plus tard, l’argent est retourné à la Banque centrale de New York, où elle a facturé les intérêts du gouvernement américain pour utiliser son propre argent.
  • En 2008, la soi-disant «crise hypothécaire» s’est produite.
  • Il s’agissait en fait d’une faillite de US Inc. parce qu’elle avait épuisé tout son or et fonctionnait en monnaie fiduciaire.
  • En conséquence, l’Alliance BRICS s’est formée (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Ils ont jeté les bases d’une réinitialisation mondiale de la devise en évaluant l’or et les actifs de 209 pays à travers le monde.
  • Au cours des quatre années de présidence de Trump et en préparation de cette réinitialisation mondiale de la monnaie et du nouveau billet américain, l’or et les actifs américains ont été renvoyés de pays étrangers, en particulier des billions d’or de la Banque du Vatican, à un nouveau Trésor américain à Reno et ailleurs.
  • Le 2 novembre 2020, la faillite de US Inc. a été finalisée.
  • Le 16 janvier à la suite de l’ingérence étrangère dans les élections de 2020, POTUS a déclaré la nation en état d’urgence.
  • Il a invoqué la loi sur l’insurrection qui autorisait la loi martiale ce qui signifie que Trump devrait rester président des États-Unis jusqu’à ce que tous les criminels soient arrêtés.
  • Depuis lors, l’armée contrôle le pays, aux côtés de l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA).
  • Le mardi 19 janvier, de nombreuses stations de presse ont été invitées à anticiper une déclaration publique de loi martiale à tout moment au cours des cinq prochains jours (à partir de maintenant jusqu’au dimanche 24 janvier).
  • Le système de diffusion d’urgence prendrait le contrôle de tous les réseaux de télévision américains à partir de mardi le 19 janvier à minuit HNE.
  • Quand cela se produirait réellement, c’est la décision du chef, du général militaire Flynn et dépend de la coopération des différents réseaux pour diffuser honnêtement les événements de la journée.
  • Après que l’EBS ai pris le contrôle, l’armée produira toute la programmation télévisée pendant au moins les 72 heures suivantes.
  • Cette programmation commencerait par Trump disant: «La tempête est à nos portes».
  • Il distribuerait sept autres messages au cours des 72 prochaines heures.
  • Les réseaux pourraient être pénalement responsables s’ils n’autorisaient pas la diffusion du flux.
  • Le mercredi 20 janvier, les militaires ont commencés à procéder à des arrestations massives.
  • Le 20 janvier 2021, Trump a démissionné de son poste de dernier président de US Inc, tandis que Joe Biden a été nommé président d’une société US Inc. en faillite.
  • Juan O Savin a déclaré que Trump est passé à l’armée avec le général Mike Flynn, ce qui a conduit à nettoyer le marais pendant un certain temps.
  • Trump serait de retour dans le cadre de la Constitution de 1776 ou du Parti patriote.
  • Entre le mercredi 20 janvier et le dimanche 24 janvier, Trump (ou l’armée) pourrait annoncer via l’EBS une suspension de la présidence illégale de Biden et passer à une forme provisoire de gouvernement intérimaire supervisée par l’armée américaine.
  • En février 2020, le Parti communiste chinois (PCC) a envahi les États-Unis avec une pandémie C19.
  • En octobre 2020, le PCC a acheté les machines à voter du Dominion et avec l’aide de la CIA et de plusieurs autres partis communistes de la nation, ils ont pu faire basculer les votes de Trump en faveur de Biden pour voler les élections de 2020 le tout couvert par le PCC qui a payé les médias de masse.
  • Pendant plus de quarante ans, Biden avait utilisé son pouvoir politique pour conclure des accords d’argent personnels avec le PCC, l’Ukraine et d’autres nations communistes et leur était désormais redevable.
  • Il y aurait des cellules dormantes chinoises et iraniennes dans chaque État et trois bombes nucléaires sales ont été trouvées près du bâtiment du Capitole.
  • À l’heure actuelle, 25 000 soldats chinois se trouvaient à la frontière canadienne et 75 000 soldats chinois à la frontière mexicaine.
  • Ils attendaient à bord de navires à 100 miles au large des côtes Est et Ouest dans les eaux internationales.
  • C’était le plan à long terme du PCC d’envahir le pays après que Joe Biden ait prêté serment en tant que président des États-Unis à midi mercredi 20 janvier
  • Navires américains au large de la côte ouest : Vidéo Youtube
  • La semaine dernière, l’armée a 60 000 troupes de la garde nationale (qui étaient sur le point de devenir fédéralisées), 40 000 forces de l’ordre et 50 000 forces spéciales occupant le district de Columbia, avec 28 000 soldats assermentés en tant que maréchaux pour aider aux arrestations massives.
  • Le général Flynn était en charge, avec le général Hyten en tant que président du chef d’état-major du Pentagone.
  • Trump a nommé Christopher Miller et Pete Gaynor à la tête des tentes FEMA, les véhicules FEMA Personal étaient partout dans Capitol Hill en ce moment.
  • Le 27 janvier 2021, le dollar américain serait réévalué en un billet du Trésor américain adossé à l’or / à des actifs.
  • Une nouvelle élection et une République rétablie ancrées dans la Constitution d’origine seraient installées d’ici mars 2021.
  • Le 20 janvier une Lettre de Trump à Biden:
  • Cette lettre sur le papier officiel de la Maison Blanche a été laissée sur le bureau du président pour Biden:


20 janvier 2021
Joe, tu sais que j’ai gagné.
(signé) Donald J. Trump Président, États-Unis d’Amérique

Lettre pour Biden…
« On m’a envoyé cette lettre à 17h, heure britannique – Et on m’a demandé de ne pas partager pendant une heure. »

Cette lettre de D. Trump a été laissée sur le bureau du Président pour Biden.

« Qui vivra verra…« , proverbe qui semble dater du XVe siècle signifie que celui qui aura la patience d’attendre verra comment les choses évoluent vraiment. On ne peut pas prédire l’avenir et la seule véritable manière de savoir ce qui se passera dans quelques années, consiste à demeurer en vie.