Q INFOS – D. Trump : Que c’est -il passé le 4 juillet 2020 aux USA.


Donald Trump a signé beaucoup de décrets, et vous êtes peut-être passé à côté de cette signature très importante très peu relayée dans les médias et en information, mais le 4 juillet 2020, voilà ce qui s’est passé!!

LA PREMIÈRE CONSTRUCTION AMÉRICAINE DE 1776 A ÉTÉ RELANCÉE.
CE QUI ANNULE CELLE DU CORPS AMÉRICAIN DE 1871.

Une signature historique passée presque inaperçue et pourtant, mais alors cela veut dire que ???

Voir l’article Qactus sur la construction de 1776 ICI

La date de cette signature en 1776 fut un 4 juillet, coïncidence des dates, mais la date de signature du Président D. Trump a été le 4 juillet 2020 ??

Devrions-nous penser que cette nouvelle mise en service se fasse le 4 juillet 2021 ?

Un peu de numérologie!!

4/7/1776 = 5

4/7/2020 = 6

4/7/2021 = 7

À vous de juger

Publié le 22.3.2021


Ils ont signé la constitution originelle.
« We the people. »


Et aussi « Le rapport 1776 »
Une commission de Trump tente de corriger le dossier historique.

Publié le 15.1.2021 par The Editorial Board


Mobilité ascendante : Le projet 1619 du New York Times ne concerne pas l’histoire des Noirs. Il s’agit des disparités raciales d’aujourd’hui et de l’application des idéologies actuelles aux événements passés. Image : Le projet 1776

Le président Trump a créé la Commission 1776 par un décret l’année dernière dans le but de produire un contrepoids à l’interprétation largement négative de l’histoire américaine par la gauche politique.

Le rapport de la commission, qui doit être publié lundi, ne fera pas taire les critiques à l’égard de l’Amérique, comme le craignaient les groupes d’enseignants libéraux. Cela n’est pas du ressort du gouvernement fédéral, et encore moins d’une commission consultative. Au contraire, le rapport 1776 défend le credo américain et une manière moins radicale d’enseigner l’histoire.

« Ni l’Amérique ni aucune autre nation n’a parfaitement respecté les vérités universelles d’égalité, de liberté, de justice et de gouvernement par consentement », déclare le rapport. « Mais aucune nation avant l’Amérique n’a jamais osé énoncer ces vérités comme la base formelle de sa politique, et aucune ne s’est efforcée davantage, ou n’a fait plus, pour les atteindre. »

L’affirmation de la Déclaration d’indépendance selon laquelle « tous les hommes sont créés égaux » était une révolution en soi, un tournant dans l’histoire mondiale. Réduire l’Amérique à ses violations de ce principe, comme le font de nombreux auteurs contemporains, c’est passer à côté de l’élément distinctif de l’histoire qui a soulevé les amoureux de la liberté et terrifié les tyrans du monde entier – et qui continue de le faire. Martin Luther King Jr, dont nous célébrons l’anniversaire lundi, pourrait rendre l’Amérique meilleure en insistant pour qu’elle soit plus fidèle à ses propres principes fondateurs.

Ceux qui sont imprégnés des récents rapports universitaires sur les États-Unis peuvent se demander comment le rapport 1776 peut affirmer que les principes fondamentaux des États-Unis sont « vrais » et continuer à se considérer comme une histoire. C’est parce qu’il lit la Déclaration non pas comme une archéologie ou une dissimulation, mais comme une revendication vivante qui exige une décision.


Source