USA : A. Fauci assigné en justice dans le cadre d’un procès sur la suppression de la liberté d’expression par le gouvernement


A. Fauci assigné en justice dans le cadre d’un procès sur la suppression de la liberté d’expression par le gouvernement

Publié le 24.7.2022


Le Dr Fauci et d’autres hauts fonctionnaires américains ont reçu des injonctions de communication de documents dans le cadre d’un procès sur la suppression de la liberté d’expression par le gouvernement américain.

Le Dr Fauci, qui occupe le poste de conseiller médical en chef de la Maison Blanche, le chirurgien général Vivek Murphy et d’autres hauts responsables de l’administration Biden ont reçu des injonctions de communication de documents de la part d’un tribunal fédéral. Un juge a ordonné à l’administration Biden de se conformer aux demandes de communication de documents découlant d’une action en justice alléguant que le gouvernement américain s’est entendu avec les grandes entreprises technologiques pour censurer la liberté d’expression.

Ils accusent les responsables gouvernementaux de collaborer avec Twitter, Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux pour supprimer les informations véridiques sur divers sujets, dont la COVID-19.

Par exemple, des messages concernant l’efficacité des masques et des vaccins, les origines possibles de la COVID-19, etc. ont été supprimés des sites de médias sociaux, entraînant souvent des actions punitives sur le compte du posteur.

À lire aussi : USA : Melania Trump dit tout sur le 6 janvier.

Extrait de l’Epoch Times : Dans sa demande, M. Fauci a été prié d’identifier chaque employé de son agence qui a communiqué ou communique avec une plateforme de médias sociaux au sujet de la modulation du contenu et/ou de la désinformation, d’identifier toutes les communications qu’il a eues et toutes les réunions qu’il a eues à ce sujet avec les plateformes de médias sociaux.

Il lui a également été demandé de fournir toutes les communications avec Zuckerberg du 1er janvier 2020 à aujourd’hui, ainsi que toutes les communications avec les plateformes liées à la Déclaration de Great Barrington, la stratégie COVID-19 rédigée par le Dr Jay Bhattacharya, Martin Kulldorff et le Dr Sunetra Gupta que Fauci et son ancien patron, le Dr Francis Collins, ont critiquée publiquement et en privé.

L’attachée de presse Karine Jean-Pierre, l’ancienne responsable du « Disinformation Governance Board » Nina Jankowicz et la directrice de l’Agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures Jen Easterly, ainsi que le CDC et le DHS dans leur ensemble, ont tous reçu des demandes de communication préalable.

Les plaignants, Eric Schmitt, procureur général du Missouri, et Jeff Landry, procureur général de Louisiane, ont également adressé des citations à comparaître à Meta, la société mère de Facebook, à YouTube, à Twitter, à Instagram et à LinkedIn.

Les Américains en ont assez de la suppression de leurs droits fondamentaux et cherchent enfin à engager une action en justice contre le régime corrompu, véreux et tyrannique de Biden-Fauci.