USA : Comment AOC a prouvé qu’elle ne connaissait RIEN au droit constitutionnel et à la SCOTUS en attaquant l’arrêt sur l’émission de Stephen Colbert [VIDÉO].


Comment AOC a prouvé qu’elle ne connaissait RIEN au droit constitutionnel et à la SCOTUS en attaquant l’arrêt sur l’émission de Stephen Colbert [VIDÉO].

Publié le 30.6.2022


AOC attaque le jugement de la SCOTUS sur Roe v. Wade… Mais comme d’habitude, elle n’a aucune idée de ce dont elle parle.

Lors de son interview avec Stephen Colbert, la représentante Alexandria Ocasio-Cortez a attaqué la Cour suprême en affirmant qu’elle avait outrepassé son autorité en annulant Roe.

De toute évidence, c’est faux.

« La Cour suprême s’est engagée dans un dépassement de son autorité en niant les droits humains et civils de toute personne enceinte ou qui pourrait le devenir aux États-Unis d’Amérique. Elle est allée trop loin, et il incombe au président et au Congrès de mettre la Cour suprême au pas », fulmine-t-elle.

Il y a beaucoup de choses à discuter dans cette déclaration, tant les erreurs sont flagrantes.

Tendance : USA : URGENT, la Cour suprême des États-Unis porte un coup énorme aux démocrates et aux alarmistes climatiques dans un nouvel arrêt qui éviscère leur programme radical de destruction de l’énergie qui a commencé avec Obama. La SCOTUS annule les règlements de l’EPA et la « loi sur l’air pur ».

Tout d’abord, et de la manière la plus évidente pour quiconque a réussi à passer le baccalauréat, nous avons le fait que c’est la Cour suprême qui est destinée à mettre le Congrès et le Président en échec, et non l’inverse. En outre, le Congrès et le Président sont ceux qui ont placé chacun des neuf juges là où ils sont aujourd’hui, pour commencer.

Ensuite, il y a le fait que le Président et le Congrès ne peuvent pas, en vertu de notre Constitution, faire quoi que ce soit au sujet de la SCOTUS, donc ce qu’elle demande est une action inconstitutionnelle et illégale. En outre, il est douteux qu’elle aurait voulu qu’un président ou un Congrès républicain touche à la Cour de quelque manière que ce soit, il s’agit donc d’une hypocrisie flagrante.

Troisièmement, passons à l’essentiel de l’argument. La décision originale de Roe v. Wade en 1973 était ce qui était un dépassement. Il s’agissait de légiférer depuis le banc par une interprétation grossière et fallacieuse de la Constitution pour répondre à un programme pro-avortement. Ce que la SCOTUS a fait en annulant la décision de 1973 n’était pas un dépassement – c’était le contraire. Elle a constaté un dépassement antérieur de la part de la Cour et l’a corrigé près de 50 ans plus tard, en renvoyant la question de l’avortement aux États et aux représentants élus, là où elle doit être.

Enfin, l’accès à l’avortement n’est pas un droit de l’homme certainement pas un droit qui prévaut sur le droit à la vie de tous les individus. Et ce n’est pas un droit civil, d’où la récente décision de la SCOTUS.

En résumé, AOC prouve qu’elle ne connaît littéralement rien à l’objectif de la Cour, au droit constitutionnel, ni à Roe v. Wade lui-même, à chaque mot de sa tirade. Toute personne ayant des connaissances de base en matière de civisme et de droit peut démentir ses affirmations.