USA : Un grand média public publie une critique négative d’un documentaire conservateur… Le producteur à la preuve qu’ils l’ont regardé à 0%.


Un grand média public publie une critique négative d’un documentaire conservateur… Le producteur à la preuve qu’ils l’ont regardé à 0%.

Publié le 12.6.2022


Le rédacteur du magazine Rolling Stone a écrit un article à charge sur « What is a Woman » sans jamais le regarder.

Un autre pirate gauchiste pour un magazine de chiffon gauchiste a été exposé.

Le documentaire à succès de Matt Walsh, « What is a Woman », a fait hurler les gauchistes avant même sa sortie. Son succès auprès des spectateurs ouverts d’esprit et rationnels est irréprochable, mais les critiques gauchistes des médias grand public ont jeté autant de boue que possible sur ce documentaire… parfois sans même le voir.

Une couverture mal vieillie de Rolling Stone Magazine juxtaposée à une publicité pour l’émission de Matt Walsh, de plus en plus populaire.

Le rédacteur du magazine Rolling Stone, Moises Fenty, qui a écrit une critique négative de « What is a Woman » en le qualifiant de « haineux », « transphobe » et « déshumanisant », a apparemment regardé exactement 0 % du documentaire avant d’écrire sa critique et Matt Walsh en a la preuve.

Tendance : OUCH ! Même Rachel Maddow admet que Trump n’a rien à voir avec l’intrusion au Capitole [VIDÉO].

Selon le tweet ci-dessus, précisément 0 % du film a été regardé par Fenty avant qu’il n’écrive sa  » critique  » (lire : article à charge).

La rédactrice en chef, Liz Garber-Paul, a eu le mérite de regarder 11% du film avant d’approuver l’article.

11 % d’un contrôle de la réalité, c’est apparemment tout ce qu’un libéral enragé peut supporter avant de sortir son dictionnaire de la bigoterie et de commencer à vous étiqueter.

Alors que « Qu’est-ce qu’une femme » est un documentaire vraiment intéressant qui explore les différentes conceptions culturelles du genre et détermine qu’il est loin d’être aussi fluide que les libéraux le prétendent, tout ce que les médias grand public semblent prétendre à propos de ce reportage réussi est qu’il est en quelque sorte « haineux » et « sectaire » parce qu’il ne renforce pas leur vision délirante du monde.

Si les grands médias et l’élite gauchiste s’opposent avec autant de ferveur à quelque chose, vous savez que ce doit être sur la bonne voie.