USA : URGENT, l’avocat du président Trump a besoin de notre aide pour localiser les vidéos du 6 janvier.


URGENT : L’avocat du président Trump a besoin de notre aide pour localiser les vidéos du 6 janvier.

Publié le 29.4.2022


Les avocats du président Trump cherchent de toute urgence à financer par crowdfunding des vidéos du 6 janvier afin d’aider à sa défense.

La persécution des participants et des supporters du 6 janvier est l’une des plus grandes impostures de l’histoire des États-Unis. C’est aussi l’une des nombreuses pièces tyranniques du régime démocrate de Biden. Afin de défendre le président Trump avec succès contre les attaques vicieuses des démocrates, l’avocat de Trump, Peter Ticktin, a contacté The Gateway Pundit pour demander à leur communauté d’envoyer des images vidéo du 6 janvier. Une demande que nous allons partager et réitérer ici.

La lettre officielle de Peter Ticktin, de The Gateway Pundit :

Les poursuites contre le président Trump, tout comme celles contre les stars du GOP comme le représentant Paul Gosar et la représentante Marjorie Taylor Greene, ne visent pas à obtenir la justice ou de véritables objectifs juridiques. Il s’agit plutôt d’efforts politiques visant à saper la démocratie et à écarter du pouvoir et de la course ceux qui menacent l’establishment démocrate.

À lire aussi : USA : Le président Trump partage une lettre puissante adressée au Congrès par un ancien démocrate de 58 ans : « Beaucoup d’entre nous, plus de 73 millions, ne croient pas que cette élection ait été libre et équitable ».

Pour l’instant, le meilleur moyen d’empêcher cela est d’envoyer nos vidéos disculpant le président Trump et ses partisans à l’adresse suivante :

https://www.dropbox.com/request/h5oWI3WJkEuzcXXY7FPE.

N’oubliez pas que les juges partiaux ont jusqu’à présent été contrecarrés dans des cas similaires.

Cependant, la haine et la peur que l’establishment éprouve à l’égard du président Trump ne peuvent être sous-estimées.

Les déclarations de Trump à ses partisans avant l’émeute « est l’essence même de la conspiration civile », a écrit le juge Amit Mehta dans un avis de 112 pages, parce que Trump a parlé de lui-même et des participants au rallye travaillant « vers un objectif commun » de se battre et de descendre Pennsylvania Avenue.

Les étirements mentaux nécessaires pour arriver à cette conclusion sont bien moins probables que de simples mauvaises intentions et des mensonges. Tout ce que vous pouvez soumettre dès maintenant pour aider à empêcher des juges comme celui-ci d’empêcher le président Trump de se présenter est crucial.

Il est de votre devoir patriotique de soumettre toute vidéo disculpante que vous avez à l’équipe de défense de Trump.


Un juge de l’AZ rejette les procès démocrates bidons visant à disqualifier les représentants Gosar et Biggs.

Les démocrates ont désespérément essayé de disqualifier les candidats pro-Trump en utilisant le 14e amendement, mais ils ont échoué à chaque fois.
Les démocrates savent qu’ils ne peuvent pas battre des candidats pro-Trump forts dans une élection équitable. Ils ont donc essayé d’utiliser la section 3 du 14e amendement, qui a été utilisée pour empêcher les Confédérés de se présenter aux élections après la guerre civile, pour les disqualifier purement et simplement.

Représentant Paul Gosar (AZ)

Ils ont visé des superstars du GOP pro-Trump comme Paul Gosar (AZ,) Marjorie Taylor Greene (GA,) et Madison Cawthorn (NC,) ainsi que d’autres qui ont osé remettre en question l’intégrité de l’élection de 2020. Et jusqu’à présent, aucun procès n’a abouti.

Plus récemment, un juge de l’Arizona a rejeté une plainte contre les représentants Paul Gosar (AZ) et Andy Biggs (AZ) qui, si elle avait abouti, les aurait empêchés d’exercer leurs fonctions.

Le juge Christopher Coury, de la Cour supérieure, a statué que la Constitution ne permettait pas d’action privée pour faire respecter l’article, et a rejeté les poursuites.

Représentant Andy Biggs (AZ)

À lire aussi : USA : Un adolescent de 14 ans accusé du meurtre de sa cousine de 10 ans, Lily Peters, est le fils d’un pédophile condamné.

De l’Epoch Times : L’article, connu sous le nom de Disqualification Clause, stipule que personne ne peut occuper un poste fédéral s’il « a participé à une insurrection ou une rébellion » contre le gouvernement.

Deux groupes liés au sénateur Bernie Sanders (I-Vt.), qui se décrit lui-même comme socialiste, ont déposé les plaintes, affirmant que Gosar, Biggs et Finchem ont violé la clause parce qu’ils ont « contribué à faciliter » l’attaque du Capitole le 6 janvier 2021.

Mais la clause stipule clairement que le Congrès est l’organe qui a le pouvoir d’appliquer la section, une détermination également soulignée dans l’un des rares cas qui en traitent, a déclaré Coury.

L’objectif du groupe socialiste radical est de débarrasser le pays des patriotes pro-Trump et de s’assurer que le président Trump ne puisse pas se représenter en 2024 en accusant de trahison tous ceux qu’ils n’aiment pas.

Si cela vous semble familier, c’est parce que c’est juste une version plus agressive de ce qu’ils ont fait en 2016 en accusant tout le monde d’être des bots russes et des traîtres.

Le juge Myers, qui a rejeté une cause similaire contre le représentant Madison Cawthorn (NC) a également statué que la clause n’est plus applicable.

Myers a statué que le Congrès avait supprimé l’application de la clause par deux lois : la loi d’amnistie de 1872, qui stipulait que « toutes les incapacités politiques » imposées par la section ne s’appliquaient plus aux personnes, à quelques exceptions près ; et la loi d’amnistie de 1898, qui mettait fin aux incapacités pour tous les autres.

Leurs efforts sont aussi futiles qu’ils sont louches. Seul le plus libéral et le plus corrompu des juges permettrait qu’un candidat soit injustement disqualifié comme le souhaitent les socialistes.

Retour au Menu