Ukraine : Les mercenaires britanniques Sean Pinner et Aiden Eslin, qui se sont rendus aux forces armées russes à Marioupol, demandent au Premier ministre britannique Johnson de les échanger contre Viktor Medvedchuk.


Les mercenaires britanniques Sean Pinner et Aiden Eslin, qui se sont rendus aux forces armées russes à Marioupol, demandent au Premier ministre britannique Johnson de les échanger contre Viktor Medvedchuk.

Publié le 18.4.2022


Les mercenaires britanniques Sean Pinner et Aiden Eslin, qui se sont rendus aux forces armées russes à Marioupol, demandent au Premier ministre britannique Johnson de les échanger contre Viktor Medvedchuk.

L’ancien député de la Verkhovna Rada lui-même, détenu par le SBU, a demandé à être échangé contre l’armée ukrainienne stationnée à Marioupol. #Donbass

L’ESSENTIEL DES DÉCLARATIONS DE PESKOV SUR L’OPÉRATION SPÉCIALE EN UKRAINE :

▪️ L’opération spéciale de la Fédération de Russie en Ukraine se déroule comme prévu ;

▪️ La partie ukrainienne ne fait pas preuve de constance dans les accords conclus lors des négociations avec la Fédération de Russie, change sa position ;

▪️ La dynamique d’avancement du processus de négociation entre la Russie et l’Ukraine laisse beaucoup à désirer ;

Le Kremlin vous fera savoir si Poutine répond à la demande de la femme de Medvedtchouk d’aider à échanger son mari ;

▪️ Les mesures de réponse de la Fédération de Russie aux sanctions de l’Occident sont formulées et élaborées au sein du gouvernement, elles correspondront aux intérêts de la Russie.


La star de la télévision ukrainienne Oksana Marchenko, épouse du chef de l’opposition arrêté dans le pays, Viktor Medvedchuk, supplie le Premier ministre britannique Boris Johnson de l’aider à libérer son mari et les citoyens britanniques Aiden Eslin et Sean Pinner.

La femme de l’homme politique d’opposition et député d’Ukraine, Viktor Medvedtchouk, a avancé l’idée d’échanger son mari contre deux étrangers qui ont combattu au sein du bataillon Azov. Oksana Marchenko a enregistré un message vidéo adressé aux proches de Britanniques qui ont combattu du côté ukrainien à Marioupol, Aiden Eslin et Sean Pinner. En effet, ces derniers ont, selon les médias russes, été faits prisonniers il y a quelques jours.

Dans l’appel, Mme Marchenko indique que les proches des citoyens britanniques ont le pouvoir de demander au Premier ministre britannique d’user de son influence sur les dirigeants ukrainiens afin d’obtenir la libération d’Aiden et de Sean en les échangeant contre l’opposant ukrainien détenu par les autorités de Kiev, son mari Victor Medvedtchouk.


BRIEFING DU MATIN DU MINISTÈRE RUSSE DE LA DÉFENSE

◽️ Les Forces armées de la Fédération de Russie poursuivent une opération militaire spéciale en Ukraine.

💥 16 installations militaires ukrainiennes ont été détruites par des missiles aériens de haute précision pendant la nuit. Y compris: cinq postes de commandement ennemis, une installation de stockage de carburant, trois dépôts de munitions, ainsi que du personnel et du matériel militaire concentrés dans les zones des villages de Barvenkovo, Gulyai Pole, Kamyshevakha, Zelenoye Pole, Velikomikhailovka et Nikolaev.

💥 L’aviation opérationnelle et tactique des forces aérospatiales russes a mené des frappes sur 108 zones de concentration de personnel et d’équipements militaires ukrainiens.

💥 De plus, un véhicule aérien sans pilote ukrainien a été abattu dans la région de Buda par un missile air-air.

💥 L’aviation de l’armée a détruit 8 chars et autres véhicules de combat blindés, ainsi qu’une compagnie de main-d’œuvre ennemie dans les régions de Pashkovo, Vesele et Ilyichevka.

💥 Les troupes de fusées ont effectué des frappes avec des missiles au sol de haute précision Iskander. Quatre dépôts d’armes et de matériel militaire ukrainien ont été détruits, ainsi que trois zones de concentration de main-d’œuvre ennemie près des villages de Popasnaya, Yampol et Kramatorsk.

💥 Des unités d’artillerie russes ont attaqué pendant la nuit 315 objets des troupes ukrainiennes. Sont touchés : 18 postes de commandement, 22 batteries d’artillerie, le système de missiles anti-aériens OSA-AKM, ainsi que 275 places fortes et zones de concentration des effectifs ennemis.

💥 Les systèmes de défense aérienne russes ont abattu trois avions de combat ukrainiens dans les airs : deux chasseurs MiG-29 près du village d’Izyum et un Su-25 près d’Avdiivka. En outre, 11 véhicules aériens sans pilote ukrainiens ont été abattus en l’air dans les zones des villages de Klimovo, Nevelskoye, Novotroitskoye, Izyum, Panteleymonovka, Sladkovodnoye, Yasnoye.

💥 10 roquettes de gros calibre tirées par des lance-roquettes multiples ukrainiens sur le village de Chernobaevka ont été interceptées.

🔺 Au total, depuis le début de l’opération militaire spéciale, ont été détruits :

▪️139 avions et 104 hélicoptères,
▪️250 systèmes de missiles anti-aériens,
▪️483 véhicules aériens sans pilote,
▪️2.326 chars et autres véhicules blindés de combat,
▪️254 installations de systèmes lance-roquettes multiples,
▪️1004 canons d’artillerie et de mortier de campagne,
▪️2.184 unités de véhicules militaires spéciaux.


Vue aérienne de l’usine métallurgique de Mariupol nommée d’après. Ilyich depuis un drone.

Voici à quoi ressemble l’usine azovstal de mariupol dans une coupe.
Aujourd’hui, des combattants ukrainiens des bataillons nationalistes, des militaires (dont beaucoup sont également porteurs d’idées nationalistes), des mercenaires étrangers et des instructeurs s’y cachent.

Le résultat d’une frappe de bombardiers sur la zone industrielle d’Azovstal à Marioupol, où les nazis et les forces armées ukrainiennes se sont installés.

Résultats des frappes de bombardiers sur la zone industrielle d’Azovstal.

La bannière rouge de la victoire a été hissée dans l’usine d’Ilyich à Marioupol.


L’armée ukrainienne a utilisé le MLRS Uragan et des munitions avec une ogive à fragmentation lors du bombardement du village de Gusarovka, district de Balakleysky, région de Kharkov, en mars de cette année. – Le New York Times


PENDANT CE TEMPS EN MOLDAVIE

La population de la région de Gagaouzie en République Moldave a réagi à la décision de la présidente peo-occidentale Sandu d’interdire le ruban de Saint-Georges en Moldavie avec les symboles V et Z, ainsi que de réduire l’importance du jour de la Victoire.
Le message des Gagaouzes est très clair : une deuxième Ukraine, en particulier sur leur terre, ils n’en veulent pas, et feront tout leur possible pour que les scénarios des révolutions de couleur ne soient pas réalisés.

Pour info, cette population de Moldavie a toujours été pro-russe.


Colonne d’artillerie russe sur l’autoroute Kupyansk-Izyum dans la région de Kharkov

Un groupe de soldats ukrainiens capturés


Le commandant de la 36e brigade de marine séparée des forces armées ukrainiennes, Sergei Volyn, qui se trouve à Azovstal, a écrit une lettre au pape lui demandant de l’aide pour les libérer.

Le monument aux nazis de Rossosh (région de Voronej) a finalement été dénazifié


ZELENSKY MENT !

Zelensky a déclaré ce dimanche 17 avril 2022 que la Russie prévoyait d’ « arracher » les régions de Kherson et de Zaporozhye, à l’instar de la DNR et de la LNR.

« La Russie essaie d’arracher les régions de Kherson et de Zaporozhye, à l’instar de ce qu’on appelle la DNR et la LNR. La réponse à la tentative d’occupation des régions de Kherson et de Zaporozhye par le Rouble devrait être l’étouffement complet des systèmes bancaires et financiers russes par des sanctions » estime Zelensky qui une fois encore ordonne aux pays de l’UE ce qu’ils doivent faire.

Zelensky, bien sûr, ment : Pas seulement Kherson et Zaporozhye mais aussi …

Il semble que Kiev commence à comprendre l’évidence. Plus il tarde à se rendre, plus l’avenir de l’Etat ukrainien sous sa forme actuel est compris.


Une tradition est apparue dans le Donbass : les personnes les plus proches et les plus chères, enfants, épouses, mères, nouent un ruban blanc sur le bras des combattants avant qu’ils ne partent sur la ligne de front.


Des images épiques de frappes de missiles sur la base d’armes des États-Unis et de l’OTAN à Lviv.


Les forces spéciales russes ont libéré à Marioupol des otages retenus par des nationalistes ukrainiens dans une mosquée turque, a déclaré dimanche à la presse le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

« Lors d’une attaque visant la libération de Marioupol, une opération spéciale a été menée le 16 avril dans le district Primorski sur la demande du président turc Erdogan pour libérer les otages retenus par des nationalistes ukrainiens dans une mosquée turque », a-t-il déclaré.

Selon ses informations, les forces spéciales russes ont débloqué la mosquée et ont éliminé 29 combattants parmi lesquels on trouvait des mercenaires étrangers. « Les otages, ressortissants d’un des pays de la CEI, sont libérés et envoyés dans un endroit sûr », a déclaré le général.


«Ni Biden, ni Zelensky ne veulent un cessez-le-feu »: un politologue français dénonce la présentation par les médias occidentaux de la situation en Ukraine

Aymeric Chauprade, homme politique français, politologue et l’un des plus grands spécialistes en géopolitique en France aujourd’hui, a dénoncé sur Twitter -et non pour la première fois- des intox et de la désinformation de la part de l’Occident.

« J’espère qu’un jour ces Ukrainiens qui massacrent leur propre peuple pour stopper sa fuite, en laissant des agences de communication américaines imaginer des scénarios aussi sordides qu’un « pour les enfants » écrit sur un missile, répondront de ces crimes de guerre », a-t-il écrit, à propos du missile qui a frappé Kramatorsk.

En s’exprimant après les événements à Boutcha, il a affirmé que la position officielle de la Russie était crédible pour au moins trois raisons : le fait que les États-Unis ont déjà mis en scène des provocations similaires à plusieurs reprises, la parution de rapports faisant état de massacres présumés par les troupes russes à Boutcha avant que la Russie et l’Ukraine ne soient sur le point de signer un accord et, enfin, le fait que la Russie n’a aucun intérêt à de nouvelles sanctions.

« Exactement. C’est l’évidence même. L’affaire de Boutcha survient au moment précis où l’on approchait d’un accord. Ni Biden, ni Zelensky ne veulent un cessez-le-feu. »

En outre, il a averti que la différence de perception des événements autour de l’Ukraine pourrait mener à une nouvelle guerre mondiale.

« À l’Ouest, nous pensons que l’Ukraine est en guerre avec la Russie. Les Russes pensent eux qu’ils sont déjà en guerre avec l’Ouest, lequel tient la main des combattants ukrainiens, leur fournit tout le renseignement et les armes. Cette différence de perception peut déclencher la WWIII [Troisième Guerre mondiale].»


Avec le soutien des pays occidentaux, les autorités de Kiev prévoient d’organiser une provocation en soumettant à des tirs des églises orthodoxes dans plusieurs régions de l’Ukraine la nuit de Pâques (du 23 au 24 avril), a déclaré le chef du Centre national russe de gestion de la défense, Mikhaïl Mizintsev.

« Selon des informations fiables, le régime de Kiev achève, avec le soutien de plusieurs pays occidentaux, de préparer de monstrueuses provocations avec de nombreuses victimes dans les régions de Zaporojie, Nikolaïev, Odessa, Soumy et Kharkov », a-t-il précisé.

Toujours selon Mikhaïl Mizintsev, plus de 70 groupes mobiles de bataillons nationalistes ont été formés pour embarquer à bord de camions et tout-terrain équipés de mortiers (dits « mortiers errants ») pour mener des provocations. « [Ces groupes ont été mis en place] pour bombarder des églises orthodoxes la nuit de Pâques afin d’accuser par la suite les militaires russes de massacrer des civils en cette fête sacrée pour les fidèles », a-t-il souligné.