France : La folie en Macronie de ce gouvernement TYRANNIQUE n’est plus à démontrer, ils l’ont prouvée hier, le drapeau Français ne fait plus partie de leur patrie, le drapeau français = acte de délinquance ?


La folie en Macronie de ce gouvernement TYRANNIQUE n’est plus à démontrer, ils l’ont prouvée hier, le drapeau Français ne fait plus partie de leur patrie.

135€ d’amende pour participation à une manifestation illégale alors que ce sont les FDO sous les ordres de Lallement et Darmanin qui ont fait bloquer volontairement le périph.

Folie en Macronie : La police politique a verbalisé hier à outrance et dans la violence pour détention de drapeau français ou de tablettes de chocolat. La France n’appartient plus aux français. On essaie de faire croire que les musulmans ou les « étrangers » sont à l’origine de ce chaos, mais quand on voit des gendarmes ne pas respecter le drapeau français, le jeter au sol avec ce chauffeur poids lourd, et ce, à plusieurs reprises dans la journée ou cet autre exemple, l’arracher des voitures avec menace par armes à feu, nous avons constaté alors à ce moment précis une lobotomisation doublée d’une schizophrénie complète des forces de l’ordre qu’ils ne réfléchissent plus du tout sur l’acte de trahison qu’ils commettent envers leur drapeau, qu’ils saluent quand ils enterrent leur frère d’armes ?? 

Ce drapeau est leur nation, leur pays qui les nourrissent et surtout le peuple à qui ils doivent la plus grande protection payée par leurs impôts, nous pensons sincèrement qu’un point de non-retour est atteint et qu’un point désastreux est commis sur notre communauté. Le gouvernement par leur chef de clan E. Macron et par leurs actes, leurs ordres, leur volonté délibérée de bafouer la liberté et le drapeau Français venaient de commettre l’irréparable hier sur notre pays. 

Face à des Français pacifiques qui avaient un slogan très clair « LIBERTÉ », ils viennent de parts leurs actes ce jour et en direct de bafoué ce terme constitutionnel et garant de notre démocratie, ces actes portent un nom : « HAUTE TRAHISON », Macron a prouvé qu’il n’est pas un chef d’État, mais un chef de Mafieux aux ordres des Mondialistes, ce crime est expliqué ici: 

«  »Haute trahison » désigne, dans le domaine de la justice, un crime qui est considéré comme mettant en danger la sûreté de l’État ; il s’agit d’une très grande déloyauté à l’égard de son état, de la fonction de chef d’État, du gouvernement, etc. ».

Mais pour nous celle-ci n’est plus du ressort de la Haute Cour qui a mis en place toute une procédure de protection pour celui-ci avec le conseil constitutionnel, elle devra donc intervenir sous la demande du peuple en loi martial par la justice de l’Armée, afin que tous ces traitres à la Nation soient jugés à la hauteur et dans l’ordre des actes commis.

Publié le 13.2.2022


La majorité des personnes qui ont pris des photos vont passer par un moment de pilule rouge, en essayant d’absorber toutes ces informations en un court laps de temps. Beaucoup deviendront fous et seront en colère contre leurs agresseurs !

Les dormeurs vont vivre des moments de folie lorsqu’ils seront brusquement réveillés de leur coma. Si vous pensez que les deux dernières années ont été difficiles, rien n’est comparable à ce qui va se passer sur le plan émotionnel. Les retombées vont être écrasantes avec les dormeurs qui se font enfoncer des pilules rouges dans la gorge. Ils ne pourront pas échapper à la vérité, ils n’auront nulle part où se cacher.

Nous avons tous essayé de les réveiller, maintenant ils vont devoir faire face à des vérités difficiles.

Ci-dessous : « L’injustice bat son plein les amis ! Les forces de l’ordre ont eu pour directive de sanctionner et verbaliser les « porteurs de drapeaux francais ». Une honte sans nom… Merci à toi Gwen pour ce message… Tu as tout dit ! » – LGR


Regardez où il était pendant son interview hier. Cette photo donne l’impression que Pfizer contrôle le préfet de police et qu’il y sortait de son bureau.

Plusieurs portes du périphérique sont bloquées par des blocs de béton ! Mais qu’est-ce qui justifie cela ? Comment acceptez-vous cela les Parisiens ?

Profitez bons soldats, on aura la même servitude avec vos proches, pas d’inquiétudes vous pensez que vos maîtres qui vous donnent votre salaire payer par nous vous servira oui continuez.

Si certains doutaient encore de la réalité de la dictature sanitaire, il suffirait qu’ils regardent les ordres fous donnés aux forces de l’ordre pour tenter de briser l’élan populaire qui accompagne les Convois de la Liberté. Ici, le témoignage de Français verbalisés hier soir : un monsieur qui avait un petit drapeau français qui dépassait…

Les mensonges d’état continu regarder cette vidéo ci-dessous, il ne bloquait en rien la circulation, ce sont les policiers qui arrêtent cette voiture avec braquage d’une arme à feu ?? Son crime ? Avoir le drapeau Français. Leurs volontés délibérées sont très claires maintenant et filmées, ils veulent terroriser, Blesser, Mutiler et tuer la population qui ne se soumet pas. La priorité immédiate des hackers doit être les listings des noms de ces vrais ou faux policiers et gendarmes qui obéissent aux ordres de ce gouvernement de Mafieux, avant qu’ils ne les détruisent eux-mêmes pour se protéger, des actes odieux ont été commis par ces personnes.

DRAPEAU FRANÇAIS A TERRE PAR LA POLICE

La police française est-elle au-dessus des lois ?

NDLR : « Le fait, au cours d’une manifestation (…) d’outrager publiquement le drapeau tricolore est puni de 7 500 euros d’amende. Lorsqu’il est commis en réunion, cet outrage est puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende.

Article 433-5-1 https://www.legifrance.gouv.fr/…/LEGISCTA000006165369/…

Le drapeau français = acte de délinquance ?

PARIS : Verbalisés pour un petit drapeau 🇫🇷 Cette dame a reçu une verbalisation pour port illégal de drapeau français.

« Ma 1 ère revendication, c’est le pouvoir d’achat, on en peut plus. Tout augmente, le gaz, l’électricité, l’essence. Je suis là aussi pour les libertés » Jocelyne, retraitée et gilet jaune de Rouen, verbalisée par la police aux Champs-Elysees.

C’était le chaos sur les Champs, la BRAV a chargé dans tous les sens avec des interpellations violentes à tout va.

Les forces de l’ordre, on réprimait les manifestants qui s’étaient regroupés sur les Champs-Élysées en leur envoyant de nombreux gaz lacrymogènes.

Dans cette vidéo ci-dessous l’homme un médecin explique qu’il n’a plus de batterie, il n’a donc pas pu descendre la vitre électrique, et par définition est arrêté sur la chaussée, que fait le Lobotomisé de gendarme qui n’a plus aucun discernement, et qui se délecte de ces situations ??

Au coeur de la concorde et la bienveillance collective en France … Mode d’emploi par la police qui devient à ses heures une milice du président Macron, bris de vitre d’un médecin qui criait ne plus avoir de batterie … et se trouve arrêté …

Assistons-nous à la fin d’un quinquennat surnommé le quinquennat de la honte… ?

Premier véhicule mis en fourrière par les policiers. La voiture du médecin dont la vitre a été brisée par cette police politique lobotomisée.

Bouleversé par cette vidéo… Cet homme qui tente envers et contre tout de garder ça joie de vivre… Et on entend des détonations, des « charges »… Cette scène rappelle une scène du Titanic : les musiciens continuent de jouer alors qu’il coule.

Images de la manifestation des champs Elysées du 12 février lors du convoi de la liberté. La foule Scande assassin contre les agents de la BRAV ayant blessé un manifestant. L’homme est resté plusieurs minutes à convulser au sol avant d’être emmené à l’hôpital. La France, ce doux état policier. Voilà où nous en sommes arrivé à force de nous soumettre à un protocole ridicule qui n’a rien de sanitaire !!!

La personne qui a été transporté n’est pas décédée. Confirmation du médecin qui l’a réanimé, qu’il va bien.!!

Leur Outrage se résume en un seul mot « LIBERTÉ »

Forêt de Fontainebleau : « le gouvernement met tout en place pour envoyer les gens dans la capitale et qu’il y ait des affrontements » déplorent deux porte-paroles de #ConvoyFrance depuis l’étape conviviale de leur convoi, aux accès bloqués par les forces de l’ordre.