Q SCOOP – La Chine indique à l’OMS qu’elle veut contrôler le système mondial de « passeport vaccinal ».


La Chine indique à l’OMS qu’elle veut contrôler le système mondial de « passeport vaccinal ».

Publié le 15.3.2021 par Ethan Huff


La Chine communiste demande à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la laisser mettre en place un système mondial de surveillance par « passeport vaccinal ». Le régime autoritaire affirme qu’il pourrait le mettre en place et le faire fonctionner en l’espace d’une semaine s’il obtenait le feu vert.

Le Parti communiste chinois (PCC) a déjà mis en place un système de passeport vaccinal en Chine, qui est directement lié à son système de notation sociale.

Les résidents chinois qui se font vacciner contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) peuvent voyager et faire des affaires « normalement » dans le cadre du système, tandis que ceux qui n’ont pas été vaccinés sont interdits de telles activités jusqu’à ce qu’ils acceptent de se faire injecter.

Des « notes » numériques sont attribuées aux résidents chinois en fonction de leur coopération avec le programme du régime. Si le PCC approuve votre comportement, vous obtenez un meilleur « score ». Si vous dites du mal du régime, votre score diminue.

L’objectif de la Chine est d’étendre ce système de gouvernance et de contrôle au monde entier. Les personnes qui se font vacciner contre le virus chinois recevront un « tampon » de passeport de vaccination leur permettant de monter dans les trains et les avions, tandis que celles qui refusent le vaccin seront invitées à rester chez elles.

L’OMS a expressément demandé aux pays membres de ne pas mettre en place un tel système car la disponibilité des vaccins n’est pas encore « équitable ». La Chine communiste, cependant, défie l’OMS et pousse à l’adoption mondiale de son système de passeport vaccinal.

« Les experts chinois ont noté mardi que la Chine peut aider en partageant son expérience avec l’OMS et en lui fournissant un soutien technique pour organiser la question », a rapporté le Global Times, un journal de propagande dirigé par le PCC en Chine.

« … La Chine est le pays le plus expérimenté dans l’utilisation d’un système de code de santé dans le monde, tandis que l’OMS est l’organisateur le plus approprié pour la question afin de garantir l’indépendance, l’équité et la sécurité des données », a ajouté le journal.

La Chine communiste veut diriger le monde
La Chine surveille, suit et viole depuis longtemps les droits de l’homme de ses citoyens, qui n’ont pratiquement aucune liberté de mouvement sans la « permission » de leurs suzerains. Le régime ne demande pas mieux que d’étendre ce système de servitude à toutes les autres nations du monde.

« En termes de technologie, je pense que les entreprises chinoises peuvent construire une plate-forme internationale en une semaine seulement », a déclaré un « expert » chinois communiste cité dans un article du Global Times sur la facilité avec laquelle il serait possible de mondialiser le système.

« L’OMS peut rédiger les règles, les procédures et le format des données », a ajouté cet expert, qui dirige un groupe appelé « Information Consumption Alliance ». « La Chine est tout à fait disposée à apporter son soutien en partageant son expérience et ses techniques pour la mise en place d’une telle plateforme, car le pays a une riche expérience en la matière. »

Le Global Times insiste sur le fait qu’un système de surveillance mondial géré par la Chine communiste permettrait en quelque sorte de « garantir la confiance du public. » L’OMS, quant à elle, a cédé à la plupart des autres demandes de la Chine tout au long de cette « pandémie », ce qui inquiète certains quant à la suite des événements.

Les États-Unis ont déjà un avant-goût de ce complot communiste sur les médias sociaux, où les utilisateurs de Facebook, par exemple, sont désormais largement suivis et surveillés et reçoivent des « notes » en fonction de leur comportement en ligne.

La Chine communiste pousse également Joe Biden, alias « China Joe », à reconnaître les vaccins « faits maison » du régime comme une option « sûre et efficace » pour se conformer au programme mondial de passeport vaccinal proposé.

« Les experts chinois ont déclaré qu’il est très possible et pratique pour la Chine de commencer la reconnaissance mutuelle avec les pays qui ont approuvé les vaccins chinois, comme la Malaisie, Singapour et l’Indonésie », rapporte le Global Times.

D’autres informations sur le virus chinois sont disponibles pour votre plaisir de lire sur Pandemic.news.


Les sources de cet article sont les suivantes :

Breitbart.com

NaturalNews.com

Source