Q VIDEOS – Le patron de Twitter détruit par le sénateur Ted Cruz pour la censure .

Le patron de Twitter se fait détruire par le sénateur Ted Cruz au sujet de la censure.

Publié le 17.11.2020


– M. Dorsey, la fraude électorale existe-t-elle ?

– Je … Je n’ai pas de certitude là-dessus.

– Etes-vous expert en fraude électorale ?

– Non.

– Alors pourquoi Twitter met-il en ce moment des avertissements sur pratiquement tout ce qui touche à la fraude électorale ?

– Nous ne faisons que renvoyer vers une discussion plus large pour que les gens obtiennent plus d’information.

– Non. Vous renvoyez vers une page qui dit : «La fraude électorale sous quelque forme que ce soit est extrêmement rare aux Etats-Unis»

– Ce n’est pas «Renvoyer vers une discussion plus large». C’est adopter une position contestée, et agir en tant qu’éditeur.

– Vous êtes habilité à appliquer une politique, mais vous ne pouvez pas prétendre ne pas être éditeur afin de bénéficier des avantages de la Section 230 (qui considère que les réseaux sociaux ne sont pas éditeurs et les protège en conséquence face aux contenus publiés).

– Ce lien renvoie vers une discussion plus large avec des tweets d’éditeurs et d’autres personnes à travers le pays.

– M. Dorsey, la déclaration suivante viole-t-elle la politique Twitter …

– «Le vote par correspondance reste la principale source de fraude potentielle» ?

– Euh … J’imagine que … nous la marquerions pour la contextualiser.

– Et celle-ci : «La fraude électorale est particulièrement possible quand des organisations tierces, des candidats et des activistes politiques sont impliqués dans “la gestion des bulletins par correspondance”» ?

– Marqueriez-vous cela comme potentiellement trompeur ?

– Je … Je ne sais pas comment nous réagirions spécifiquement à cela mais j’imagine que l’essentiel serait marqué …

– Vous avez raison, vous l’auriez marqué car vous avez pris comme position politique que la fraude électorale n’existe pas.

– Ces 2 citations viennent de la Commission Carter-Baker sur la réforme électorale fédérale, du président Démocrate Jimmy Carter et de l’ancien Secrétaire d’état James Baker …

– Et la position de Twitter, c’est en gros : «La fraude électorale n’existe pas» !

– Etes-vous au courant qu’il y a juste 2 semaines dans l’Etat du Texas, une femme a écopé de 134 chefs d’inculpation de fraude électorale ?

– Le saviez-vous ?

– Non.

– Si je tweetais cela avec un lien vers l’accusation, mettriez-vous l’avertissement «La position actuelle du Parti Démocrate est que la fraude électorale n’existe pas» ?

– Je ne pense pas qu’il soit utile d’entrer dans des hypothèses, mais je ne pense pas que nous l’aurions fait.

– Vous ne pensez pas ? Et bien on va essayer et on va voir ce que vous allez faire.

Le 17 novembre 2020