Ukraine : Flash, le ministre ukrainien de l’Intérieur et son adjoint tués dans le crash d’un hélicoptère.


Flash, le ministre ukrainien de l’Intérieur et son adjoint tués dans le crash d’un hélicoptère.

Publié le 18.1.2023


Un hélicoptère est tombé ce mercredi près d’une garderie à Brovary, dans la région de Kiev.

Photo d’archive prise le 05 avril 2022, le ministre ukrainien des Affaires intérieures, Denys Monastyrsky, s’adresse aux journalistes dans la ville de Bucha, près de la capitale ukrainienne de Kiev. – Le ministre ukrainien de l’Intérieur a été tué dans l’accident d’hélicoptère de la région de Kiev, a annoncé la police ukrainienne le 18 janvier 2023. (Photo de Genya SAVILOV / AFP)

Le ministre ukrainien de l’Intérieur Denis Monastyrski et son adjoint se trouvaient à bord. Ils ont été tués, a déclaré le chef de la police nationale, Igor Klimenko, a rapporté Sputnik.

Neuf personnes se trouvaient à bord de l’hélicoptère. Au total, 16 victimes sont actuellement déplorées, dont 2 enfants.

Images prises immédiatement après le crash de l’hélicoptère près du jardin d’enfants de Brovary.

Le ministère ukrainien de l’Intérieur a cité le dysfonctionnement de l’équipement, la violation des règles de sécurité et le sabotage parmi les causes possibles du crash de l’hélicoptère à Brovary.

Images chocs attention :

C’est ce type d’hélicoptère ukrainien (Eurocopter EC225 LP Super Puma) qui s’est écrasé près d’un jardin d’enfants à Brovary, dans la région de Kiev.

Le gouverneur régional Oleksiï Kouleba a ensuite révisé ce bilan à la hausse, évoquant «18 morts dont trois enfants», précisant qu’«il y a aussi 29 blessés, dont 15 enfants».

Selon les premières indications, l’hélicoptère a d’abord effleuré la garderie, puis s’est dirigé vers un immeuble, devant lequel il est tombé. Des enfants se trouvaient dans le bâtiment qui a pris feu.

Les services d’urgence ont été dépêchés sur place. Les occupants du bâtiment et de ses alentours ont été évacués.

Selon des images et vidéos publiées sur les réseaux sociaux, un énorme incendie s’est déclaré après la chute de l’hélicoptère, à Brovary, une ville d’environ 100 000 habitants située à proximité de la banlieue est de la capitale ukrainienne.

Le ministère n’écarte aucune piste

Aucune information sur la cause du drame n’a été dévoilée dans l’immédiat. Le ministère de l’Intérieur a dit étudier toutes les pistes pour expliquer ce crash, dont un «dysfonctionnement des équipements» de l’appareil, une «violation des règles de sécurité» ou encore un «sabotage».

L’hélicoptère se rendait sur le front

L’appareil qui s’est écrasé appartenait au service d’État pour les situations d’urgence, qui dépend du ministère de l’Intérieur, selon un porte-parole des forces aériennes ukrainiennes.

L’hélicoptère qui transportait Denys Monastyrsky se rendait sur le front, a indiqué la présidence ukrainienne. «Le but de ce vol [était d’aller] vers l’un des points chauds de notre pays où se déroulent les combats.

Le ministre de l’Intérieur s’y rendait», a ainsi déclaré Kyrylo Timochenko, le chef-adjoint du cabinet de la présidence, à la télévision ukrainienne, rapporte Russia Today.

Une « terrible tragédie »

Le président du Conseil européen Charles Michel a adressé ses condoléances au gouvernement ukrainien et déploré le décès du ministre de l’Intérieur, un «grand ami de l’UE». «Nous nous associons à la douleur de l’Ukraine», a-t-il tweeté.

Le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal a quant à lui évoqué sur Telegram «une grande perte pour le gouvernement et tout l’État», en appelant à la «création immédiate d’un groupe spécial pour une enquête détaillée sur les circonstances du drame». Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a, peu après, déploré sur la même messagerie une «terrible tragédie» et exprimé une «douleur indicible».