USA : CHAOS, McCarthy échoue trois fois à assurer la majorité lors d’une première journée dramatique pour la majorité républicaine.


CHAOS : McCarthy échoue trois fois à assurer la majorité lors d’une première journée dramatique pour la majorité républicaine.

Publié le 4.1.2023


La lutte qui couvait depuis longtemps entre le futur président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy (R-Ca.), et les membres de l’America First et du Freedom Caucus a abouti à ce qui a été l’un des premiers jours les plus chaotiques d’un nouveau Congrès de mémoire d’Américain.

Les conservateurs purs et durs, menés par le représentant Matt Gaetz (R-Fl.), ont déclaré depuis longtemps qu’ils ne voteraient pas pour McCarthy en tant que Spaker, malgré les tentatives répétées du représentant californien de courtiser leurs voix.

Les 19 républicains récalcitrants ont préféré soutenir le représentant Andy Biggs (R-Az.), nommé par Paul Gosar (R-Az.) et le représentant Jim Jordan (R-Oh.) nommé par Gaetz.

Les Républicains estiment maintenant qu’il est peu probable qu’ils votent un président aujourd’hui et qu’il faudra peut-être attendre le lendemain pour qu’un accord soit trouvé.

Dans une scène rare et choquante, Gosar et Gaetz ont été vus en train de parler à la représentante Alexandria Occasio Cortez (D-Ny.), peut-être dans une tentative de négocier un accord pour gagner des votes du caucus progressiste pour leur alternative à McCarthy.

Tendance : Flash, la Cour suprême entend une affaire qui conteste la procédure électorale de 2020 – elle affirme que 388 législateurs ont violé leur serment, et demande leur révocation, Kamala Harris et Mike Pence sont tous deux nommés comme défendeurs

Traduction du Tweet :

Gosar & Gaetz discutent avec AOC après que McCarthy n’ait pas réussi à obtenir les votes nécessaires pour devenir Président.

2023 est déjà bizarre

Le Daily Caller rapporte : Le leader du GOP Kevin McCarthy est sur le point de perdre un vote de troisième tour pour la présidence de la Chambre, avec au moins un législateur républicain qui fait défection et rejoint l’opposition conservatrice de McCarthy.

Cette situation survient après que 19 rebelles républicains aient fait dérailler le premier et le deuxième vote de McCarthy pour devenir président de la Chambre. Cela a plongé le parti dans le chaos dès son premier jour dans la majorité.

Le groupe de dissidents s’est rangé derrière le représentant républicain Jim Jordan lors du deuxième tour de scrutin du processus qui laisse le début du Congrès dans l’incertitude.

Mais le troisième tour de scrutin a vu les espoirs de McCarthy d’obtenir la première place à la Chambre s’amenuiser encore plus, avec au moins un autre républicain qui a voté contre lui.

Le représentant républicain de Floride Byron Donalds a changé son vote lors du dernier décompte, abandonnant McCarthy pour rejoindre les conservateurs qui ont soutenu Jordan.

C’est la première fois en 100 ans qu’un président n’est pas choisi au premier tour.