USA : L’analyste russe à l’origine du dossier Steele a reçu 200 000 dollars du FBI.


L’analyste russe à l’origine du dossier Steele a reçu 200 000 dollars du FBI.

Publié le 15.10.2022


Igor Danchenko, le ressortissant russe qui a servi de source principale pour le dossier anti-Trump de Christopher Steele, est actuellement en procès pour avoir fait de fausses déclarations au FBI. Le procès continue de révéler de plus en plus d’informations sur le paiement d’informations par le FBI, et maintenant, un témoignage a révélé que le FBI a donné 200 000 $ à Danchenko sur une période de 3 ans et demi.

Igor Danchenko

L’agent spécial du FBI Kevin Helson a témoigné que Danchenko, qui a servi de source confidentielle de 2017 à fin 2020, était parfois payé 3 000 dollars par le bureau pour une seule réunion.

Kash Patel donne son avis sur le procès Danchenko et sur la direction que prend Durham, selon lui :

« Le FBI a rencontré Danchenko pendant trois ans alors qu’il était une source humaine confidentielle pour le FBI. Ils auraient pu poser toutes ces questions… ils ne voulaient pas que leur enquête soit interrompue….. Ils ont volontairement omis de poser des questions spécifiques parce qu’ils savaient que les réponses tueraient l’enquête Russia Gate…
C’était leur objectif final. Ils ont conçu un crime et ont travaillé à l’envers. Et puis ils sont sortis et ont offert des primes aux personnes ayant des informations. C’est un abus choquant de la loi. »

Cette révélation intervient quelques jours après que Brian Auten, analyste superviseur du contre-espionnage au FBI, a témoigné au procès, alléguant que le FBI a offert à Steele un million de dollars en 2017 pour corroborer les affirmations faites dans son mémo de recherche d’opposition Fusion GPS, qui a été payé par la campagne d’Hillary Clinton et le Comité national démocrate. Steele n’a pas été en mesure de le faire.

Auten a déclaré que lui et un groupe d’agents du FBI se sont rendus à l’étranger au début du mois d’octobre 2021 pour parler avec Steele du dossier. Lors de l’interrogatoire mené par le conseiller spécial John Durham mardi, M. Auten a déclaré qu’au cours de ces réunions, le FBI a offert à M. Steele un million de dollars s’il pouvait corroborer les allégations contenues dans le dossier. Auten a témoigné que Steele ne pouvait pas le faire.

Tendance : USA : Les USA veulent lancer 100 véhicules marins sans pilote entre la mer Rouge et le golfe.

Tout ce procès est le résultat d’une enquête de plusieurs années menée par l’avocat spécial John Durham, qui s’est penché sur les origines du tristement célèbre Dossier Steele.

Le dossier que Durham construit dans ce procès est accablant.

Il démontre sans l’ombre d’un doute que

  1. Personne au FBI n’a jamais vérifié le dossier Steele ou les allégations qu’il contient et qui ont été utilisées pour le mandat FISA de Carter Page.
  2. En plus du fait que le FBI n’a jamais trouvé de corroboration pour les allégations qu’il a utilisées dans le mandat FISA, Durham obtient à plusieurs reprises que le personnel du FBI déclare que ni STEELE ni DANCHENKO n’ont jamais fourni de corroboration pour ces allégations du dossier non plus.

RAPPELEZ-VOUS CE QUE DURHAM A ÉTÉ CHARGÉ DE FAIRE EN TANT QU’AVOCAT SPÉCIAL.

Il a été chargé de découvrir exactement COMMENT un mandat de surveillance a été accordé pour espionner la campagne de Trump avec de FAUSSES ALLÉGATIONS qui venaient directement de l’équipe des sales coups de la campagne Clinton.

Il en est au stade de la constitution du dossier où il établit que personne d’impliqué – le FBI ou les personnes qui ont fourni le dossier au FBI – n’a pu corroborer quoi que ce soit.

La partie où il établit que le FBI a délibérément commis des délits en faisant de fausses déclarations sous serment au FISC vient plus tard.

Très probablement en décembre ou janvier.

« Durham Watch » – Nous pourrions avoir un verdict lundi.

Et tout est expliqué sur le Wall Street Journal hein ?!! Et non pas dans un journal complotiste !!!

L’avocat spécial John Durham est entré dans une salle d’audience fédérale cette semaine, officiellement pour juger Igor Danchenko pour avoir menti au FBI dans le cadre de l’affaire de collusion avec la Russie en 2016. Officieusement, M. Durham fait le procès du Federal Bureau of Investigation lui-même pour incompétence et chicanerie politique.

Là aussi, comme prévu, le FBI est en train de se faire démanteler, juste là sous vos yeux.