USA : D. Trump accuse les USA d’avoir « presque forcé » Poutine à lancer l’opération en Ukraine.


D. Trump accuse les USA d’avoir « presque forcé » Poutine à lancer l’opération en Ukraine.

Publié le 9.10.2022


Sputnik nous rapporte que le Président Donald Trump a reproché aux États-Unis d’avoir « presque forcé » Vladimir Poutine à entreprendre son opération spéciale en Ukraine. Elle n’aurait jamais été lancée s’il avait été encore au pouvoir, selon lui.

Donald Trump  - Sputnik Afrique, 1920, 09.10.2022
© AP Photo / Gerald Herbert

Donald Trump a critiqué l’administration Biden pour sa rhétorique menée dans les mois qui ont précédé le début du conflit militaire en Ukraine.

D’après l’ex-Président américain, les États-Unis ont « raillé Poutine » au point de le provoquer :

« Notre pays, et nos soi-disant dirigeants, a raillé Poutine. J’ai dit, vous savez, ils le forcent presque à accepter ce qu’ils disent. La rhétorique était si stupide », a-t-il déclaré lors d’une interview à Real America’s Voice.

Cette idée avait déjà été évoquée par l’ex-chef d’État lors d’un rassemblement dans l’Ohio, en septembre. Il a également estimé que les actions militaires en Ukraine n’auraient « jamais » eu lieu s’il était resté Président. Enfin, M.Trump a rappelé avoir entretenu de bonnes relations aussi bien avec Vladimir Poutine que Volodymyr Zelensky.

Opération spéciale

Depuis le 24 février, la Russie mène une opération militaire spéciale visant la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine pour libérer et sécuriser les peuples du Donbass, souffrant de violences exercées par Kiev depuis 2014.

Il s’agit d’une population majoritairement russophone qui a refusé de se soumettre aux nouvelles autorités ukrainiennes en 2014, après le coup d’État.

Ce conflit a fait environ 14.000 morts entre 2014 et 2022. Kiev a mis également en place un blocus économique du Donbass. Ces actions ont été qualifiées de « génocide » par la Russie. Le 21 février 2022, suite au renforcement des pilonnages par Kiev, les Républiques populaires du Donbass ont demandé à la Russie de reconnaître leur indépendance et de les soutenir.

Des référendums ont été menés fin septembre dans le Donbass et dans les territoires libérés des régions de Zaporojié et de Kherson. L’écrasante majorité des populations s’est prononcée pour le rattachement à la Russie. Vladimir Poutine a signé des accords concordants, lesquels ont été plus tard ratifiés par le Parlement russe.