Yémen : Saree, nous demandons aux entreprises étrangères qui pillent les richesses du Yémen de prendre au sérieux l’avertissement des Houthis.


Saree, nous demandons aux entreprises étrangères qui pillent les richesses du Yémen de prendre au sérieux l’avertissement des Houthis.

Publié le 29.9.2022


Les forces armées yéménites ont dénoncé le pillage des richesses du Yémen et ont exhorté les entreprises étrangères à prendre au sérieux l’avertissement du chef du mouvement Ansarullah, Abdel-Malik al-Houthi.

Le porte-parole des forces armées yéménites, le général de brigade Yahya Saree, a exhorté les entreprises étrangères  « qui pillent les richesses du Yémen à prendre au sérieux l’avertissement du chef de la révolution (Abdel-Malik al-Houthi) » .

Le général de brigade Saree a affirmé sur son compte Twitter : « Les entreprises étrangères qui pillent nos richesses devraient prendre au sérieux l’avertissement du Leader de la Révolution, au cas où aucun accord n’est conclu sur les points nécessaires à la poursuite de la trêve . »
Dans son dernier discours à l’occasion du huitième anniversaire du 21 septembre, le chef du mouvement Ansarullah, Abdel-Malik al-Houthi, a mis en garde la coalition saoudienne contre la poursuite du pillage de la richesse nationale yéménite, et toute entreprise étrangère qui serait impliquée avec ce pillage.

Pour sa part, le chef du Conseil politique suprême du Yémen, Mahdi al-Mashat, a déclaré dimanche que son pays « fait face à une guerre féroce de la part des partis étrangers qui ont combattu la révolution du 26 septembre », notant que c’est « la preuve de la conspiration de longue date contre les rêves et les espoirs des Yéménites ».

Le ministre yéménite des Affaires étrangères du gouvernement de Sanaa, Hisham Sharaf Abdullah, a souligné que  » ce dont souffre le Yémen n’est pas un conflit interne ou une guerre civile, comme tentent les pays d’agression de le présenter au monde, mais plutôt une agression militaire et un blocus terrestre, maritime et aérien. »

Début août, l’agence de presse yéménite Saba a rapporté  que « la coalition saoudienne a pillé les revenus du pétrole brut et du gaz au Yémen, l’équivalent des salaires de tous les employés de l’État pendant une période de 7 mois ».