Russie : Moscou a désigné un complice de l’assassin présumé de la politologue Daria Douguina.


Moscou a désigné un complice de l’assassin présumé de la politologue Daria Douguina.

Publié le 30.8.2022


Le Service fédéral de sécurité (FSB) a révélé le nom d’un complice de Natalia Vovk, auteur présumée de l’attentat dans lequel a été tuée la journaliste et politologue Daria Douguina.

Daria Douguina
Daria Douguina

Il s’agit d’un citoyen ukrainien, Bogdan Tsyganenko, né en 1978. Il est arrivé en Russie via l’Estonie le 30 juillet et en est sorti un jour avant l’attentat.

Le FSB a publié une vidéo de son entrée en Russie.

Selon le FSB, ce membre d’un groupe de saboteurs ukrainiens a doté Vovk de fausses plaques d’immatriculation et de papiers délivrés à Ioulia Zaïko, une femme qui réside effectivement au Kazakhstan.

Avec Vovk, il a fabriqué une bombe artisanale dans un garage loué dans le sud-ouest de Moscou.

À lire aussi : Japon : Tokyo Gas signe un contrat de GNL à long terme avec le nouvel opérateur de Sakhaline-2 Russe.

Le jour du crime, le 20 août, Natalia Vovk s’est rendue avec sa fille au festival « Tradition », lequel a également été visité par Daria Douguina. Après avoir déclenché l’explosion de sa voiture, elles sont parties en Estonie à bord d’une Mini Cooper, utilisée pour surveiller leur cible.

L’ENQUÊTE AVANCE SUR L’ASSASSINAT DE DARIA DOUGUINA

Le FSB a signalé qu’il avait identifié un autre membre du groupe de sabotage qui, avec Natalya Vovk, préparait le meurtre de Darya Dugina.

Natalya Vovk
Natalya Vovk

« Il a été établi que le meurtre de Dugina, avec Vovk, a été préparé à Moscou par un autre membre du groupe ukrainien de sabotage et de terrorisme – un citoyen ukrainien Tsyganenko Bogdan Petrovich, né en 1978, arrivé en Russie en transit par l’Estonie le 30 juillet 2022 et a quitté le territoire de la Russie la veille de la commission de assassinat terroriste de Dugina » a rapporté le FSB.

C’est Tsyganenko, selon le FSB, qui a fourni à Vovk de faux numéros de voiture et des documents au nom d’une vraie citoyenne du Kazakhstan, Yulia Zaiko. De plus, avec Vovk, il a assemblé un engin explosif improvisé dans un garage loué au sud-ouest de Moscou.

Source : Avec Sputnik


MEURTRE DE DARIA DOUGUINE, LA PISTE UKRAINIENNE SE CONFIRME

Concernant l’attentat qui a couté la vie à Daria, la fille d’Alexandre Douguine, l’enquête antiterroriste du FSB vient d’identifier un complice : BogdanTsyganenko, un citoyen ukrainien de 44 ans arrivé à Moscou par l’Estonie le 30 juillet. C’est lui qui va fournir à Natalia Vovk un « vrai faux passeport » kazakh au nom de Yulia Zaiko ainsi que les plaques d’immatriculations correspondantes. Ils vont assembler la bombe dans un garage loué dans le sud-ouest de Moscou. Tsyganenko quittera la Russie la veille de l’attentat. Quant à Vovk qui a loué un appartement près de celui de Daria, elle suivra sa victime jusqu’au parking du Festival de la Tradition où elle mettra la charge sous sa voiture ; avant de la suivre à nouveau et déclencher à distance sur l’autoroute l’explosion.

L’identité ukrainienne du commando terroriste ainsi que l’organisation minutieuse e les moyens consacrés à l’attentat confirme qu’il s’agit bien d’une opération spéciale des services secrets de Kiev sur le territoire russe.

Erwan Castel


EN RUSSE LE DOCUMENTAIRE SUR LA VIE ET LA MORT DE DARIA DOUGUINA

« Ferme les yeux, reste un guerrier… » La vie et la mort de Daria Dugina. Documentaire.

Le 28 août, neuf jours se sont écoulés depuis la mort de Daria Dugina, une brillante politologue et journaliste. Dans le film documentaire « Fermer les yeux, rester un guerrier… The Life and Death of Daria Dugina », les parents de Dasha se souviennent de ce qu’elle était, de ses rêves, de ce qu’elle a réussi à faire dans sa courte vie et des raisons pour lesquelles elle a été victime des terroristes.

Lien du site ici :