Mali : le Japon a offert une aide alimentaire à près de 900 000 personnes déplacées internes.


Mali : le Japon a offert une aide alimentaire à près de 900 000 personnes déplacées internes.

« Le Japon accorde une grande importance à la sécurité alimentaire et souhaite que cet appui contribue à l’assouplissement des souffrances de la population malienne en matière de sécurité alimentaire », selon un responsable de l’Ambassade du Japon

Publié le 20.8.2022


Afrik infos Mali rapporte : Le Gouvernement du Japon a procédé, vendredi, au lancement officiel du projet « Réponse d’urgence à l’insécurité alimentaire mondiale causée par la crise en Ukraine« , en faveur de 890 mille personnes déplacées internes dans les régions de Mopti, Ségou, Tombouctou, Gao, Ménaka et Kayes.

« Ce projet financé par le Japon à hauteur de deux millions USD, soit environ 1,3 milliard de Francs CFA, fait partie intégrante de la coopération économique multilatérale du Japon en faveur du peuple malien », a indiqué Koji Fukuhara, Chef de Mission Adjoint à l’Ambassade du Japon au Mali.

Il affirme que « ce projet vise à apporter un appui alimentaire aux personnes déplacées internes et communautés d’accueil vulnérables des régions de Mopti, Ségou, Tombouctou, Gao, Ménaka et Kayes. Grâce à cette contribution japonaise, chaque bénéficiaire recevra une ration hybride composée de riz et d’un bon d’achat en plus des légumineuses. Le nombre total de bénéficiaires s’élève à environ 890 mille personnes ».

À lire aussi : Afrique : Après avoir « chassé » la France, V. Poutine envisage de ravitailler le Mali en vivres, en engrais et en combustible.

Selon lui, « le Japon accorde une grande importance à la sécurité alimentaire et souhaite sincèrement que cet appui contribue à court et longs termes à l’assouplissement des souffrances de la population malienne en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle ».

Fukuhara a souligné que « selon le Plan de réponse humanitaire 2022, approximativement 7,5 millions de personnes sont dans le besoin d’assistance humanitaire depuis janvier dernier, contre 5,9 millions au début de l’année 2021. Cette prévision se détériore notamment à cause de l’augmentation des prix mondiaux des denrées alimentaires et du carburant depuis le déclenchement par la Russie d’une guerre d’agression contre l’Ukraine ».

C’est pourquoi, dit-il, « le Premier ministre japonais, Fumio Kishida a annoncé, le 27 juin dernier, lors du Sommet du G7 tenu à Elmau, en Allemagne, une aide alimentaire d’urgence de deux cents millions USD. Et le 5 juillet dernier, le Gouvernement du Japon a décidé d’accorder, sur ce montant, ce financement au PAM pour venir en aide aux populations vulnérables des régions de Mopti, Ségou, Tombouctou, Gao, Ménaka et Kayes ».

Il a par ailleurs rappelé que « le Japon a offert, le 17 juin dernier, au PAM (Programme Alimentaire Mondial) des vivres composés de riz et des boîtes de conserves, pour un montant total de 300 millions de Yens japonais, soit environ 1,5 milliard de Francs CFA. Ces vivres sont destinés aux enfants en âge de scolarisation, aux réfugiés et déplacés internes ainsi qu’aux populations d’accueil affectées dans les zones cibles ».

En attendant, la France enlisée se défend comme elle peut :

À lire ici : France : Guerre au Mali, accusée de livrer des armes aux terroristes, la France dément catégoriquement.