Afrique : Après avoir « chassé » la France, V. Poutine envisage de ravitailler le Mali en vivres, en engrais et en combustible.


Afrique : Après avoir « chassé » la France, V. Poutine envisage de ravitailler le Mali en vivres, en engrais et en combustible.

Publié le 15.8.2022


Reuters Rapporte : Assimi Goïta, chef de file de la junte militaire malienne et actuel président de la Transition, affirme s’être entretenu avec Vladimir Poutine, président de la Russie, lors d’un échange téléphonique. D’après l’agence de presse Reuters, Poutine n’exclut pas d’envoyer des vivres, des engrais et du combustible au Mali

Le Mali a-t-il définitivement tourné la page de ses relations diplomatiques, économiques et commerciales avec la France ? La question se pose et au regard des récentes crises diplomatiques entre Paris et Bamako, tout laisse à croire que la Russie a complètement chassé Paris de ce pays.

À lire aussi : Mali : L’armée française a quitté le Mali, abandonnant toutes ses bases et installations militaires après des années de présence.

En effet, après avoir récemment inauguré en grande pompe des armements militaires en provenance de la Russie, le gouvernement malien, par le truchement d’Assimi Goita, chef de la Junte militaire et président de la Transition, assure avoir échangé avec Vladimir Poutine, président de la Russie, pays isolé par l’Occident depuis février dernier après l’invasion de l’Ukraine.

L’information a été révélée par Goita lui-même dans un message posté sur son compte Twitter officiel. “J’ai eu un entretien téléphonique avec le Président Poutine. Nous avons évoqué l’appui de la Fédération de Russie à la transition politique malienne et j’ai salué la qualité de notre partenariat respectueux de la souveraineté du #Mali et des aspirations de sa population”, peut-on lire. 

L’information a été confirmée par l’agence de presse Reuters qui, citant un communiqué du gouvernement russe, nous en dit un peu plus. En effet, d’après Reuters, Vladimir Poutine, président de la Russie, a évoqué la possibilité de fournir le Mali en combustible, en engrais et en vivres.

Pour rappel, depuis le coup d’État du 18 août 2021, le Mali est dirigé par une junte militaire qui a renversé l’ancien président IBK (Ibrahim Boubakar Keïta) décédé en janvier 2022. Depuis, la junte déclare une guerre sans merci à l’Occident en chassant les soldats français de son sol et en renforçant son partenariat militaire avec la Russie, pays devenu, depuis 2021, le principal allié de Bamako dans la lutte contre le terrorisme qui sévit au Nord Mali.

Source