Russie : l’une des dernières figures de l’opposition arrêtée à Moscou


Russie : l’une des dernières figures de l’opposition arrêtée à Moscou

Publié le 29.6.2022 par Epoch Times avec AFP


L’opposant Ilia Iachine, l’une des dernières figures de l’opposition russe encore en Russie et en liberté, a été arrêté à Moscou, a indiqué mardi son avocat Vadim Prokhorov.

Le politicien de l'opposition Ilya Lachine a été arrêté à Moscou. Photo par Alexander NEMENOV / AFP via Getty Images.
Le politicien de l’opposition Ilya Lachine a été arrêté à Moscou. Photo par Alexander NEMENOV / AFP via Getty Images.

« D’après les informations à ma disposition, il est accusé de désobéissance aux injonctions de la police », un délit passible de 15 jours de prison, a écrit M. Prokhorov sur Facebook, tout en indiquant qu’il n’a pas eu le droit de voir son client.

Selon lui, un tribunal de Moscou pourrait décider mardi du sort de M. Iachine: incarcération, semi-liberté, remise en liberté ou assignation à résidence.

À lire aussi : USA : Le sergent d’armes du Sénat en charge de la sécurité le 6 janvier « qui a appelé les agitateurs professionnels » est retrouvé mort un jour avant l’apparition d’un témoin surprise lors de l’audition de la commission de la chasse aux sorcières [VIDÉO].

L’opposant a été arrêté lundi lors d’une promenade dans un parc moscovite, a dit sur Telegram son amie, la journaliste Irina Babloïan, qui était avec lui.

Lors du grand mouvement anti-Kremlin de 2011-2012

« Ils disent qu’il aurait insulté (la police) et utilisé des jurons lors de l’arrestation. CE N’EST PAS VRAI », a assuré Mme Babloïan, témoin de l’interpellation.

M. Iachine est une figure en vue depuis des années de l’opposition, notamment lors du grand mouvement anti-Kremlin de 2011-2012.

Il était proche d’Alexeï Navalny, l’opposant numéro 1 au Kremlin, qui purge aujourd’hui une peine de neuf ans de prison, et de Boris Nemtsov, assassiné en 2015.

A dénoncé l’offensive militaire de la Russie contre l’Ukraine

Il est aujourd’hui un élu d’opposition dans un district municipal de Moscou et a dénoncé l’offensive militaire de la Russie contre l’Ukraine.

À lire aussi : USA : Le sénateur Dingbat Warren suggère d’installer des centres d’avortement dans les tentes des parcs nationaux pour contourner la décision sur l’avortement : « Il est temps de déclarer une urgence médicale ».

La répression de tous les mouvements anti-Kremlin et des médias indépendants en Russie s’est accrue depuis cette attaque.

Les autorités russes se sont notamment doté d’un arsenal juridique pour permettre d’infliger des peines allant jusqu’à 15 ans de prison à ceux qui dénoncent l’offensive contre l’Ukraine.

Avant cela déjà, les personnalités critiques du Kremlin et les médias indépendants faisaient l’objet d’un harcèlement administratif ou judiciaire.

Source