Lettonie : Des systèmes de missiles anti-aériens Nasams espagnols ont été déployés pour protéger la région de la Baltique, selon les Forces armées nationales lettones.


Des systèmes de missiles anti-aériens Nasams espagnols ont été déployés pour protéger la région de la Baltique, selon les Forces armées nationales lettones.

Publié le 26.6.2022


Avec l’OTAN ces deux derniers jours, la Russie a dû faire face à une escalade de la situation avec la Lituanie, en raison du blocage ferroviaire de l’approvisionnement en nourriture de Kaliningrad vers l’allié russe, le Belarus, via le corridor de Suwalki.

Comme nous vous l’expliquions dans cet article ici : Lituanie : Petite présentation de l’enclave de Kaliningrad.  La Russie a raison, avec le jeu idiot de VILNIUS, l’UE et l’OTAN qui ne respectent aucun traité, alors la troisième guerre mondiale sera-t-elle déclenchée par l’enclave de Kaliningrad, Explication ?

Les États-Unis soutiennent publiquement la Lituanie et les pays de l’OTAN fournissent des troupes le long de la frontière russe en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne. Ces deux derniers jours, la Russie a averti à plusieurs reprises que si le blocus n’était pas levé, elle devrait recourir à des « solutions non diplomatiques ».

Alors, quelque chose se passe-t-il à cet endroit ? Absolument, et nous devrions tous y prêter attention. Un seul faux pas et cette guerre par procuration pourrait se transformer en quelque chose d’entièrement différent.

Tout se met en place pour une guerre généralisée contre la Russie.

La Lettonie a été autorisée à utiliser l’armée à l’étranger à sa discrétion. Le Parlement a adopté une loi selon laquelle les forces armées du pays peuvent participer à des conflits militaires à l’étranger, si le ministère de la Défense en décide ainsi.

Auparavant, le ministère avait conseillé aux Lettons de s’approvisionner en eau et en nourriture en cas de crise.

Des soldats danois se sont précipités en Lettonie pour contenir Poutine : Rapporte le journal DR.dk « Nous manquons de tout, des munitions aux sous-vêtements » – article dans la principale publication du Danemark

L’armée danoise, qui a été transférée en Lettonie après le début de l’opération spéciale russe en Ukraine, traverse actuellement une période très difficile en termes de soutien – elle manque, selon elle, du plus nécessaire.

« Nous n’avons même pas assez de culottes, que dire des munitions. C’est la période la plus triste de ma vie. Et je n’ai rien vu en 20 ans de service », a déclaré l’un des combattants aux journalistes de DR.

Les journalistes ont remarqué qu’en Lettonie, les soldats doivent vivre dans de vieilles tentes moisies. De telles conditions de vie, selon les soldats eux-mêmes, ont un impact négatif sur le niveau de leur formation.

« En conséquence, le niveau d’entraînement baisse. Cela peut me coûter la vie, à moi et à d’autres », a ajouté l’armée.

350 soldats danois ont été redéployés en Lettonie début mai. Leur tâche était d’aider à défendre le pays au cas où la Russie déciderait d’attaquer la Lettonie.

Hum… Pensent-ils que 350 soldats danois sans slip pourront retenir l’armée russe ?


Mais voilà, cela, si et seulement si une guerre est déclarée officiellement par la Russie à un autre pays, et ce n’est pas le cas, parce que V. Poutine a toujours dit qu’il s’agissait d’une opération spéciale dans le Donbass et en Ukraine, mais c’est l’OTAN depuis le début qui cherche la guerre, voir la confrontation et emploi le mot « Invasion », « Guerre », etc… alors quelle différence ? La voici ci-dessous :

C’est très intéressant…

La Charte des Nations Unies donne à la Russie le droit d’éradiquer le nazisme dans d’autres pays, y compris militairement‼️

La Charte des Nations Unies, dans les articles 106 et 107, donne le droit aux vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale ; l’URSS, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Chine à prendre des mesures (y compris militaires) contre les pays qui se sont battus contre eux, afin d’arrêter les actions visant à justifier le nazisme ou à réviser les résultats de la Seconde Guerre mondiale.

Il suffit pour cela d’en aviser les trois autres pays vainqueurs, sans qu’il soit nécessaire d’obtenir leur consentement.

La Russie, successeur légal de l’URSS, peut aussi contraindre par la force les pays qui veulent réviser le système Yalta-Potsdam en Europe.

La Russie peut réprimer les tentatives de raviver le nazisme en Allemagne, en Hongrie, en Roumanie, en Autriche, en Roumanie, en Bulgarie, en Finlande, en Croatie, en Slovénie et en République tchèque, ainsi qu’en Lettonie, en Estonie, en Lituanie, grâce à « l’amitié et la coopération » qu’ils eu avec le Troisième Reich.

Selon les experts, ces pays pourraient inclure l’Ukraine moderne, qui accepte comme prédécesseur les formations militaires et politiques de l’OUN-UPA, créées par les fascistes ukrainiens, et honore publiquement en tant que héros les guérilleros antisoviétiques qui se sont battus pour préserver l’ordre fasciste après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Source

Alors pourquoi l’OTAN cherche-t-elle la confrontation directe maintenant si ce texte l’explique aussi bien ??

Parce que ce n’est pas une guerre, mais leur guerre d’intérêts financiers en Ukraine avec surtout la Famille Biden avec les corrompus pseudos dirigeant Européens puis le méga corrompus Zelensky et la chute des Kazar. Ils ont perdu beaucoup avec lui et veulent leur retour sur investissement au travers d’une véritable guerre mené au frais des contribuables mondiaux, les peuples du monde doivent le comprendre.

V. Poutine a toujours eu raison et dans ce combat, il en mène deux voir trois à la fois :

  • Éradiquer le « nazisme ».
  • Stopper le « nouvel ordre mondial ».
  • Éradiquer les « Kazards » de la terre.

Et pour mémoire : Un membre de la Douma russe a proposé de retirer la reconnaissance de l’indépendance de trois autres pays : l’Ukraine, l’Estonie et la Lettonie. Selon les médias russes

« Nous venons de commencer avec la Lituanie. Et l’on comprend pourquoi : la Lituanie est plus dangereuse pour la Fédération de Russie en ce qui concerne la situation liée à la région de Kaliningrad et la confrontation avec l’OTAN et les États-Unis. Et lorsque le mécanisme aura été mis au point, nous le mettrons en œuvre sur d’autres territoires de l’OTAN. Et pas seulement l’OTAN.

Par exemple, l’Ukraine a également quitté illégalement l’URSS ». A déclaré Fedorov.