Lituanie : Petite présentation de l’enclave de Kaliningrad.  La Russie a raison, avec le jeu idiot de VILNIUS, l’UE et l’OTAN qui ne respectent aucun traité, alors la troisième guerre mondiale sera-t-elle déclenchée par l’enclave de Kaliningrad, Explication ?


Petite présentation de l’enclave de Kaliningrad.  La Russie a raison, avec le jeu idiot de VILNIUS, l’UE et l’OTAN qui ne respectent aucun traité, alors la troisième guerre mondiale sera-t-elle déclenchée par l’enclave de Kaliningrad, Explication ?

Publié le 25.6.2022


LE JEU IDIOT DE VILNIUS

La Lituanie s’attend à ce que la Russie la déconnecte du réseau électrique régional en réponse au blocage du transport ferroviaire de marchandises russes vers la région de Kaliningrad communique l’agence de presse Reuters.

Cela a été annoncé à une grande publication allemande par le président de la Lituanie. Il a ajouté qu’une confrontation militaire avec la Russie est peu probable.

En effet, pas de guerre pour le moment. Mais le Chihuahua de Vilnius voulant jouer, il se pourrait que déjà sans gaz russe, il se retrouve maintenant sans électricité. Maintenant l’UE se fou de la Lituanie donc ils peuvent souffrir.

L’Europe peut sacrifier un morceau de la Lituanie pour éviter une troisième guerre mondiale, a déclaré Mikhail Samus, un expert ukrainien au Centre de recherche, de conversion et de désarmement de l’armée.

Selon lui, la Russie pourrait décider d’attaquer la Lituanie afin d’occuper le corridor de Suwalki (entre la Biélorussie et Kaliningrad).

La Fédération de Russie et la République du Bélarus ont travaillé à plusieurs reprises à la capture du couloir de Suwalki lors des exercices « Ouest ».

En cas d’une telle offensive, les pays de l’Otan « pourraient prendre la position de sacrifier une partie de la Lituanie, donner un couloir à la Russie… et ne pas permettre une escalade vers une troisième guerre mondiale », estime Samus.

Auparavant, le Premier ministre polonais Morawiecki avait exprimé l’avis que la Russie n’oserait pas recourir à la force dans la zone du corridor de Suwalki en raison de l’aggravation de la situation avec le transit de la Lituanie à Kaliningrad, bien que la vulnérabilité du site soit indéniable.

La Lituanie déclare recevoir des menaces sérieuses de la part de la Russie après lui avoir coupé l’accès à Kaliningrad (enclave russe située entre la Pologne et la Lituanie), mettant fin à plus de trois décennies d’accord de libre passage.

Une réunion de sécurité européenne d’urgence a eu lieu, l’UE jugeant les pressions « préoccupantes ». Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a déclaré que l’UE allait revoir les directives de sanctions restreignant le transit vers la région de Kaliningrad.

Revois ta copie Jojo avant que l’oncle Vlad ne viennent te chatouiller l’entre-jambes.


Le porte-parole du Pentagone a exigé que la Lituanie soit expulsée de l’OTAN.

Le général de l’armée américaine Robert Jefferson estime qu’en raison du blocus de la région de Kaliningrad par Vilnius, le monde pourrait faire face à une véritable troisième guerre mondiale.

À son avis, les droits de la Lituanie dans l’Alliance de l’Atlantique Nord devraient être suspendus, de telles bouffonneries provocatrices conduiront inévitablement Washington à la guerre avec Moscou.

« La Lituanie provoque la Russie et la place dans une position où même un petit État indécis penserait à une solution militaire à la situation, que pouvons-nous dire d’une puissance telle que la Russie. Voulons-nous être détruits à cause de la petite Lituanie ? Bien sûr que non ! ».

Guerre en Ukraine : Mourir pour Kaliningrad ? Vincent Hervouët nous livre son regard sur l’actualité internationale. Ce mercredi, il revient sur les sanctions appliquées par la Lituanie contre Kaliningrad, une enclave russe située entre la Lituanie et la Pologne.

Russie : Kaliningrad, l’enclave de Poutine 


L’ex-président russe déplore la piètre qualité des dirigeants européens actuels
Les ‘technocrates chétifs’ modernes ne font pas le poids face aux géants d’antan qui savaient ce qu’était la responsabilité, a déclaré
Dmitri Medvedev.

Alors La Russie met en garde contre une réponse « non diplomatique » au sujet du blocus de Kaliningrad et le ministère russe des Affaires étrangères a menacé de répondre aux restrictions de transit imposées à Kaliningrad par la Lituanie par des mesures « pratiques » et « non diplomatiques », rapporte le Jerusalem Post.

Au cours de la semaine écoulée, la Lituanie a interdit le transit ferroviaire de divers biens à destination de l’enclave russe de Kaliningrad, située à l’extrême ouest du pays, afin de se conformer aux sanctions de l’UE concernant des produits tels que le charbon, les technologies avancées, les métaux et les matériaux de construction.

« En ce qui concerne les mesures de riposte, les mesures possibles sont actuellement élaborées dans un format interdépartemental », a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, à l’agence publique TASS. « La Lituanie et l’UE, par l’intermédiaire de leurs missions diplomatiques à Moscou, ont été informées que de telles actions sont inadmissibles et que les mesures prises doivent être modifiées et que la situation doit reprendre un cours légal et légitime. Si cela n’est pas fait, alors, bien sûr, et cela a été souligné à tous les niveaux à Moscou, des actions de représailles seront inévitables. »

« Sur la question de savoir ce qu’elles seront… Seront-elles exclusivement sur le plan diplomatique ? [La] réponse est non. Elles ne seront pas sur le plan diplomatique, mais sur le plan pratique« , a-t-elle ajouté.

La mesure d’exécution de l’UE mise en œuvre depuis Vilnius marque une rupture totale avec un traité en vigueur depuis trois décennies


Arrivée de la corvette Mercury de classe Steregushchiy à Baltiysk, Kaliningrad, le 21 juin 2022.

Son numéro de fanion suggère qu’il s’agit d’une corvette rattachée à la flotte de la Baltique (53X/5XX). Mais cela pourrait être temporaire pour les navires de passage dont le port d’attache final n’est pas à Baltiysk.

C’est clair ?

« La réponse de la Russie à l’Union européenne dans la situation avec Kaliningrad ne sera pas diplomatique » a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie.


Un peu d’histoire et de géographie : Où se situe Kaliningrad et qu’est-ce que le Corridor de Suwalki ?

Le gouverneur de Kaliningrad, M. Alikhanov, a déjà demandé aux autorités fédérales russes de préparer des mesures de représailles contre la Lituanie à la suite de l’interdiction de transit.

L’enclave russe de Kaliningrad : une originalité géopolitique et culturelle au cœur de l’Union Européenne ?

La ville la plus occidentale de Russie est Kaliningrad. Elle se au bord de la mer Baltique et est l’ancienne Koenigsberg allemande, patrie du philosophe Kant, confisquée par l’URSS à la fin de la Seconde Guerre mondiale puis conservée par la Russie après l’éclatement de l’URSS en 1991 et dont elle est séparée par la Lituanie et la Lettonie.

Effectivement, cette région n’a historiquement ni culturellement rien de lituanien contrairement à la région qui l’entoure à l’Est. Aussi, lors de l’indépendance de la Lituanie en 1991, il a semblé absurde d’attribuer ce territoire à la Lituanie ce qui aurait été plus simple sur la carte : il fait donc partie intégrante du territoire de la République de Russie dont il distant d’environ 400 km.

Les enclaves/exclaves dans le Monde

Ces situations d’enclaves/exclaves existent ailleurs dans le monde (quoiqu’assez rarement) et toujours pour des raisons historiques : la Gambie insérée dans le Sénégal qui résulte de partage de l’Afrique après la Conférence de Berlin en 1885 (voir l’article sur le Sénégal et ses frontières), l’exclave de Cabinda qui appartient à l’Angola (ancienne colonie portugaise) (voir l’article L’Angola, un exemple de décollage d’un pays d’Afrique australe dopé par le pétrole ?) et se trouve coincée en position littorale entre les 2 Congo, l’ancien Congo français et l’ancien Congo belge ; les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc ; l’enclave britannique de Gibraltar en Espagne… (voir l’article Le détroit de Gibraltar, un passage stratégique : quelques éléments de repérage et d’explication)

Dans tous ces cas une frontière est présente et son franchissement est souvent facilité pour les riverains qui ne peuvent vivre autrement qu’en ayant des relations apaisées avec leurs voisins. Dans d’autres cas extrêmes la frontière est bloquée par exemple pour la bande de Gaza ( La bande de Gaza : petit zoom de part et d’autre de la frontière ?)

Le centre de Kaliningrad au bord de la Pregolia, avec le phare, des bâtiments anciens (restaurés de l’époque allemande), des immeubles modernes et la coupole de la « nouvelle synagogue » inaugurée en 2018 (construite en 1900, elle avait été détruite lors de la nuit de cristal en novembre 1938 et elle a été reconstruite à l’identique)

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les populations allemandes qui vivaient encore dans la région ont été déplacées vers l’Allemagne et remplacées par des populations russes qui forment la population actuelle de cette enclave de Kaliningrad comprenant un peu moins d’un million d’habitants pour 15 000 km². Mais la population est en croissance importante depuis la fin de l’URSS et semble profiter d’un essor économique important. La ville de Kaliningrad en elle-même compte environ 475 000 habitants.

Kaliningrad.jpg

Kaliningrad : le nouveau stade construit pour la coupe de monde de football de 2018 sur une île située entre les 2 bras de la Pregolia (ce cours d’eau qui se jette dans la Baltique à quelques kilomètres en aval). On se situe dans une région basse et marécageuse. À l’arrière-plan, les 2 tours de la centrale thermique (au gaz) construite après l’effondrement de l’URSS pour assurer l’indépendance énergétique de cette enclave qui semble aujourd’hui connaître un essor économique important lié à ses frontières communes avec la Pologne et la Lituanie, toutes deux dans l’Union Européenne.

La ville est située à environ 800 km à vol d’oiseau au sud-ouest de Saint-Pétersbourg, ville à laquelle on accède en traversant successivement la Lituanie puis la Lettonie, deux anciennes républiques soviétiques désormais intégrées dans l’Union Européenne. Il y a 5 trains par semaine qui mettent environ 27 h ! Si on est pressé, c’est 4h d’avion (en comptant le métro pour arriver à l’aéroport), en voiture on met environ 14 h, car le trajet est un peu plus long (environ 950 km).

On comprend alors que cette région mal reliée au pays à laquelle elle appartient (la Russie) semble davantage vivre en contact avec ses proches voisins -qui sont tous les 2 dans l’Union Européenne et sont plus prospères, la Pologne à l’Ouest, la Lituanie au Nord et à l’Est.

C’est ce qu’on peut découvrir sur Google maps quand on observe les postes frontières avec ces pays voisins : on découvre une enclave de Russie qui semble beaucoup plus moderne, développée et également touristique que de nombreuses villes de l’intérieur de la Russie. (voir l’article Coupe du monde de football et géographie de la Russie d’Europe où je décrivais les 11 villes russes choisies pour abriter des matchs).

Koenigsberg, ancienne ville allemande depuis le XIIIe siècle (1255), récupérée par l’URSS en 1945

La cathédrale de Koenigsberg, construite au XIV e siècle, a été restaurée entre 1990 et 2008 (après l’éclatement de l’URSS) et l’ouverture des frontières. C’est le premier bâtiment à avoir été reconstruit dans la ville marquant la renaissance de cette région

C’est une cathédrale catholique jusqu’en 1519 et qui devient ensuite luthérienne jusqu’en 1945.

La même cathédrale en 1982 : elle avait été détruite à la fin de la Seconde Guerre mondiale et laissée en ruines (puisqu’il n’y avait plus de fidèles luthériens dans la région)
Le mausolée, attenant à la cathédrale où se trouve la tombe de philosophe Emmanuel Kant (1724-1804) (terminé en 1924 pour le bicentenaire de la naissance du philosophe)

Ces différentes images montrent l’importance du passé culturel allemand aujourd’hui bien remis en valeur et qui fait de Kaliningrad mais aussi des capitales des États Baltes des villes aujourd’hui touristiques, prisées des Européens.

La cathédrale orthodoxe du Christ Sauveur à Kaliningrad inaugurée par le Président Poutine en 2006 (ses dômes en or sont plus haut que la cathédrale luthérienne reconstruite)

Nous en resterons là pour cette petite présentation de l’enclave de Kaliningrad, il serait intéressant parallèlement de faire une petite géographie de nos nouveaux partenaires européens que sont les 3 Pays Baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) (cela viendra…)