USA : L’affidavit du FBI révèle les efforts de lobbying illégaux du président d’un important groupe de réflexion anti-Trump.


L’affidavit du FBI révèle les efforts de lobbying illégaux du président d’un important groupe de réflexion anti-Trump.

Publié le 9.6.2022


L’ancien ambassadeur au Pakistan et aux Émirats arabes unis, Richard Olson, a été inculpé au pénal en avril pour son rôle dans des activités de lobbying illégales.

Maintenant, le président de la Brookings Institution a été impliqué dans ses efforts de lobbying.

Le général quatre étoiles Josh Allen a été nommé dans un affidavit du FBI où il est accusé de faire du lobbying auprès de l’administration du président Trump au nom du Qatar. Il aurait fait de fausses déclarations au FBI et leur aurait dissimulé des documents.

The Epoch Times rapporte :

À lire aussi : USA : BIDEN REFUSE de parler de l’arrestation d’un homme qui projetait de tuer le juge Kavanaugh, quelques semaines seulement après que Schumer et Pelosi aient encouragé les fanatiques de l’avortement à continuer de manifester devant les maisons des juges.

« Un affidavit du FBI récemment publié implique le président de la Brookings Institution, le général quatre étoiles à la retraite John Allen, dans un effort présumé de backchannel pour faire pression sur l’ancien conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, H.R. McMaster, ainsi que sur d’autres responsables du gouvernement américain au nom du gouvernement du Qatar. Allen aurait fait de fausses déclarations et dissimulé des documents au FBI dans le cadre de ses efforts de lobbying.

Allen a été mis en congé par le Brookings Institute, dont le site Web indique : « Depuis le 8 juin 2022, John R. Allen est en congé de la Brookings Institution. »

L’affidavit du FBI, qui a apparemment été déposé par erreur, a ensuite été retiré du registre du tribunal. Une copie a été partagée en ligne (pdf) ce matin par le New York Times. Cette divulgation par inadvertance intervient dans le cadre d’une affaire connexe engagée par le ministère de la justice (DOJ) contre Richard Olson, ancien ambassadeur des États-Unis au Pakistan et aux Émirats arabes unis sous l’administration Obama. Olson a été inculpé au pénal en avril pour son rôle présumé dans la campagne de lobbying. »

Après qu’Olson a été inculpé au pénal pour son lobbying illégal, ses avocats se sont plaints qu’Allen, qui était son associé, n’ait pas été inculpé lui aussi.

Les États du Golfe, dont les Émirats arabes unis, ont coupé les liens avec le Qatar en raison de leur soutien présumé au gouvernement de l’Iran. Allen et Olson prévoyaient de faire pression sur l’administration Trump pour qu’elle aide à la médiation entre les Émirats arabes unis et le Qatar afin de réparer leurs relations.

La Brookings Institution a publié à plusieurs reprises des documents qui attaquent le président Trump. Cette semaine, elle a publié un document de 104 pages intitulé « Trump on Trial » qui documente les crimes supposés de Trump jusqu’au 6 janvier.