France : Lapsus du secrétaire d’État A. Taquet, « il faut protéger les enfants CONTRE la vaccination »


Et encore un lapsus (dont on sait combien ils sont révélateurs). Ce secrétaire d’État A. Taquet a raison, « il faut protéger les enfants CONTRE la vaccination »… Nous pouvons dire qu’il est au Taquet notre Adrien de service…

Publié le 26.12.2021



« Par erreur » ? Mais comment une infirmière peut-elle injecter une gamine de 10 ans « par erreur » ? Le père va porter plainte. Lire la suite ici



Vietnam : le vaccin Pfizer suspendu pour les adolescents suite au décès de 4 jeunes.

Publié le 26.12.2021 par Christine Modock

Après 120 hospitalisations et 4 décès d’adolescents à la suite du vaccin Pfizer contre le Covid-19, causé par le virus du PCC (Parti communiste chinois), le Vietnam a interrompu l’administration du vaccin pour les jeunes de moins de 30 ans.

À Hanoï, le gouvernement qui a opté pour les vaccins Pfizer et Moderna, a commencé la vaccination des adolescents de 15 à 17 ans le 23 novembre 2021 et dès le 6 décembre 2021, on dénombrait 936.200 adolescents ayant reçu deux doses, soit 2 millions de doses distribuées.

A la suite de ces injections, des effets indésirables – fièvre, douleur au point d’injection, maux de tête, douleurs musculaires et fatigue – ont été signalés. Selon TrialSite, les autorités sanitaires des provinces du sud-est du Vietnam ont déclaré que plus de 120 enfants ont été hospitalisés après une campagne de vaccination menée dans une école. Mais le ministère de la Santé a répondu que ces réactions au vaccin ne concernaient que 0,3% des enfants.

Toutefois, la situation s’est aggravée puisque quatre décès ont été enregistrés. Il s’agissait d’un garçon de 12 ans dans la province méridionale de Binh Phuoc, un garçon de 16 dans la province septentrionale de Bac Giuang et une fille de 9 ans à Hanoi. Cette dernière est morte d’une anaphylaxie de grade IV, puis un quatrième décès a été signalé tout récemment. A la suite de quoi le vaccin a été suspendu.

A Taïwan, par mesure de précaution, le ministère de la Santé et des Affaires sociales a décidé également la suspension de la deuxième dose de vaccin aux 12-17 ans pour un délai de deux semaines.

Rappelons qu’en octobre 2021, les pays scandinaves avaient suspendu l’utilisation du vaccin de Moderna pour les plus jeunes, par suite du constat des risques d’inflammation du myocarde et du péricarde après la deuxième dose du vaccin Spikevax. Ainsi, la Suède, la Norvège, le Danemark et la Finlande avaient décidé de le déconseiller aux moins de 30 ou de 18 ans selon le pays.

Source