Belgique : « On restera ouverts », les cinémas du groupe des Grignoux refusent une troisième fermeture de leurs salles, « c’est le moment de dire stop »


« On restera ouverts » : les cinémas du groupe des Grignoux refusent une troisième fermeture de leurs salles, « c’est le moment de dire stop »

Publié le 23.12.2021 par Françoise Dubois


Comme les cinés Sauvenière, Churchill, Le Parc à Liège ou encore le Caméo à Namur, pas question de fermer pour les Grignoux. © Alain Janssens

La culture, refermée d’autorité par le CODECO ne décolère pas.

Une colère accentuée par les confidences des scientifiques affirmant ne pas avoir réclamé cette mesure radicale prise mercredi et applicable à partir de ce dimanche 26 décembre.

Côté cinémas, cette troisième fermeture, en période de congés scolaires, d’affluence dans les salles, c’est la goutte qui fait déborder le vase. « Ca fait des mois qu’on préparait cette période des fêtes de fin d’année. On vient de sortir un journal avec 45 films à l’affiche. Les Grignoux, c’est 150 travailleurs, c’est 40.000 entrées prévues dans nos salles en cette fin d’année. En un an et demi on a perdu plus de 50% de notre chiffre d’affaires », explique Stéphane Wintgens, coordinateur communication des Grignoux.

« Il est temps de dire stop »

Ce jeudi matin, les instances des Grignoux en concertation avec leurs partenaires comme les distributeurs de films ont décidé de faire de la résistance et d’ouvrir coûte que coûte : « dans le respect de l’ordre public, pas question de tout casser mais on confirme aux autorités notre décision de rester ouverts, d’accueillir le public dans le respect de ce qui se fait depuis plusieurs mois. On leur demande de revenir sur leur décision. Les salles de cinémas sont des lieux sûrs, nous ne pouvons pas accepter de refermer une troisième fois. C’est le moment de dire stop ».

Les Grignoux qui gèrent les salles du Parc, du Churchill et du Sauvenière à Liège ainsi que le Caméo à Namur pourraient être suivis par d’autres confrères de salles d’art et essai en Fédération Wallonie Bruxelles.

Source