La maire de Canteleu Mélanie Boulanger interpellée dans le cadre d’une enquête sur une affaire de stupéfiants.


« Les écoutes téléphoniques montrent que la maire de Canteleu était en contact régulier avec les principaux suspects » indique une source judiciaire. C’est plus Canteleu, c’est Cantebeuh.

Coup de filet anti stupéfiants : Mélanie Boulanger, la tête de liste PS-EELV en Normandie, interpellée

Publié le 8.10.2021 Par Charlotte CoutardChristine WurtzFrance Bleu Normandie (Seine-Maritime – Eure),

La maire de Canteleu Mélanie Boulanger a été interpellée ce vendredi matin et placée en garde à vue, dans le cadre d’un coup de filet dans une affaire de stupéfiants. Dix-neuf personnes au total ont été interpellées.

Mélanie Boulanger, maire PS de Canteleu (Seine-Maritime) et candidate PS-EELV aux élections régionales en Normandie en juin dernier.
Mélanie Boulanger, maire PS de Canteleu (Seine-Maritime) et candidate PS-EELV aux élections régionales en Normandie en juin dernier. © Radio France – Yves-René Tapon

La maire de Canteleu près de Rouen, Mélanie Boulanger, est en garde à vue. Elle a été arrêtée ce vendredi matin, dans le cadre d’un coup de filet dans une affaire de stupéfiants. Une vingtaine de personnes au total ont été interpellées dans le cadre d’une enquête pour « trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs ».

Canteleu… Ville dortoir de la Métropole de Rouen.

« Il s’agit d’un réseau très structuré de gros importateurs de drogue » confie une source proche de l’enquête. Réseau animé par une famille de Canteleu déjà bien connue des services de police. Il alimentait les principaux points de deal de l’agglomération rouennaise depuis plusieurs années. La brigade des stupéfiants de la sureté départementale de la Seine-Maritime ainsi que la police judiciaire de la Seine-Saint-Denis enquêtaient depuis deux ans sur ce trafic, sous l’autorité d’un juge d’instruction de Bobigny, après l’interpellation d’un dealer dans le 93. 

Ce vendredi matin, 170 policiers dont le RAID et la BRI ont participé à l’arrestation d’une vingtaine de suspects, à Rouen, à Val de Reuil dans l’Eure et en région parisienne. Des « objectifs » comme ont dit dans le jargon de la police, plus ou moins impliqués dans le trafic. Les perquisitions menées ce matin ont permis de saisir des armes de guerre, 375.000 euros en liquide et 15 kilos d’héroïne, précise un communiqué du Procureur de la République de Bobigny. 

Dix-neuf personnes ont été placées en garde à vue dont Mélanie Boulanger et son adjoint au développement économique, qui pourraient avoir couvert les agissements des trafiquants. « Les écoutes téléphoniques montrent que la maire de Canteleu était en contact régulier avec les principaux suspects » indique une source judiciaire. L’entourage de l’élue socialiste ne souhaite pas réagir pour l’instant, ni à la mairie de Canteleu, ni à la Métropole, ni au Parti Socialiste dont le secrétaire départemental se trouve être aussi le compagnon de Mélanie Boulanger et le maire de Grand-Quevilly.

Mélanie Boulanger, 44 ans, a été tête de la liste PS-EELV aux dernières élections régionales en Normandie, remportées par Hervé Morin. Elle est également vice-présidente de la Métropole de Rouen.

La garde à vue des suspects peut durer 96 heures.

Source