En date du 27 août, un retrait de l’autorisation des vaccins est demandé au Parlement européen et rien dans les médias ??


C’est tout de même étrange que cette demande devant le parlement européen ne reçoive aucun écho alors qu’elle date du 27 août.

Retrait de l’autorisation des vaccins

Publié le 15.9.2021


L’UE a autorisé les vaccins COVID-19 pour une utilisation d’urgence sur une base conditionnelle, avec un examen de 6 semaines des données de sécurité post-vaccination(1).

À ce jour, EUDRAVIGILANCE a reçu environ 20 000 déclarations de décès possiblement liés aux vaccins et environ 700 000 déclarations d’effets indésirables, dont 9 % sont graves, ce qui constitue une sous-estimation de l’ampleur réelle des effets indésirables en raison de l’absence de surveillance active. Récemment, l’EMA a mis à jour la liste des effets indésirables des vaccins avec de nouvelles pathologies(2).

De plus, l’évolution des infections chez les sujets vaccinés dans des pays comme Israël et le Royaume-Uni montre que les vaccins eux-mêmes ne sont pas efficaces contre les variantes qui prévalent aujourd’hui.

Les réactions possibles à long terme aux vaccins à ARNm, dont l’utilisation n’a jamais été autorisée chez l’homme, restent inconnues(3).

La Commission peut-elle donc dire si elle a l’intention de

1. de révoquer ou de suspendre l’autorisation d’utiliser ces vaccins au motif qu’ils ne répondent pas aux exigences de sécurité et d’efficacité dans la prévention de l’infection et de la contagion par le virus Sars-Cov2 ?

2. d’autoriser l’utilisation de médicaments dont l’efficacité a été prouvée dans le traitement du COVID-19, tels que l’Ivermectine, et de protocoles de traitement précoce à domicile à grande échelle

3. mettre en place un système de surveillance active des personnes vaccinées, en assurant le soutien et la facilitation du traitement nécessaire contre les effets indésirables

Traduction du PDF :

Question prioritaire pour réponse écrite P-003960/2021 à la Commission
Article 138 du Règlement

Francesca Donato (ID)
Objet : Retrait de l’autorisation d’un vaccin
L’UE a autorisé les vaccins COVID-19 pour une utilisation d’urgence sur une base conditionnelle, avec une révision.

Données de sécurité après 6 semaines de vaccination 1


. À ce jour, EUDRAVIGILANCE a reçu environ 20 000 déclarations de décès possiblement liés aux vaccins et environ 700 000 déclarations de décès possiblement liés aux vaccins décès liés au vaccin et environ 700 000 notifications d’effets indésirables, dont 9 % étaient graves, ce qui constitue une sous-estimation de l’ampleur réelle des effets indésirables en raison du grand nombre de cas sous-estimé par rapport à l’ampleur réelle des effets indésirables dus à l’absence de surveillance active. Récemment, l’EMA a mis à jour la liste des effets indésirables des effets indésirables des vaccins avec de nouvelles pathologies 2.


. En outre, l’évolution des infections chez les personnes vaccinées dans des pays comme Israël et le Royaume-Uni montre que les vaccins eux-mêmes ne sont pas efficaces les vaccins eux-mêmes ne sont pas efficaces contre les variantes qui prévalent actuellement. Les éventuelles réactions à long terme aux vaccins à ARNm, qui n’ont jamais été autorisés pour l’homme, restent inconnues 3, humains 3


. Dans ces conditions, la Commission va-t-elle

  1. De révoquer ou de suspendre l’autorisation d’utilisation de ces vaccins au motif qu’ils ne répondent pas aux exigences de
  2. de révoquer ou de suspendre l’autorisation d’utiliser ces vaccins au motif qu’ils ne répondent pas aux exigences de sécurité et d’efficacité dans la prévention de l’infection et de la contagion par le virus Sars-Cov2 ?
  3. Autoriser l’utilisation de médicaments dont l’efficacité est prouvée dans le traitement de la COVID-19, tels que l’Ivermectine
    et des protocoles de traitement précoce à domicile à grande échelle ;
  4. Mettre en place un système de surveillance active des personnes vaccinées, leur garantissant un soutien et
  5. Mettre en place un système de surveillance active des personnes vaccinées, en leur apportant un soutien et en facilitant le traitement nécessaire contre les effets indésirables.

Europarl.europa.eu