Allemagne : Plus de 23 000 médecins sur 52 600 se sont retirés de la campagne de vaccination.


Allemagne : Plus de 23 000 médecins sur 52 600 se sont retirés de la campagne de vaccination.

Campagne de vaccination : plus de 23 000 médecins ont renoncé à se faire vacciner

Plus de 23 000 médecins ont abandonné la campagne de vaccination, « L’important serait de vacciner les derniers 20 % des plus de 60 ans. »

Publié le 17.8.2021 par Curd Wunderlich le journal Welt.de


En Allemagne, plus de 23 000 médecins ont renoncé à la campagne de vaccination Corona. Cela ne doit pas être surestimé, déclare le professeur Klaus Stöhr, virologue. Il estime que l’on ne parle presque que de la vaccination des plus de 12 ans, alors que la protection des personnes âgées est plus importante.

Ils ont été d’un grand soutien dans la lutte contre Corona : vaccinations par les médecins publics et privés. Mais aujourd’hui, la dynamique s’essouffle clairement. Dans l’intervalle, le nombre de cabinets vaccinant est nettement inférieur au nombre total de participants. Les fabricants de vaccins veulent réagir.

Il semble que les médecins accrédités par le SHI et les médecins privés se retirent de plus en plus de la campagne de vaccination Corona. C’est ce que montrent les chiffres de l’Institut Robert Koch, qui sont à la disposition de WELT AM SONNTAG. Dans la semaine du 2 au 8 août, seuls 29 300 cabinets ont vacciné des patients contre le virus corona, ce qui est nettement inférieur au nombre total de patients ayant participé à la campagne. Depuis le début de la vaccination, plus de 52 600 cabinets ont administré les vaccins Covid 19.

Les commandes de vaccins par les cabinets médicaux sont également en baisse depuis juin, selon les chiffres de l’Association nationale des médecins de l’assurance maladie obligatoire (KBV). Selon ces derniers, environ 1,3 million ont été demandés le 27 juillet. C’est moins qu’au début de la campagne de vaccination en avril, où 1,5 million de doses avaient été commandées.

Orientation dans la crise ?
Le président de l’Association fédérale des médecins de l’assurance maladie obligatoire (Kassenärztliche Bundesvereinigung), Andreas Gassen, relativise toutefois le fait qu’un grand nombre de cabinets abandonnent actuellement la campagne de vaccination. Il est vrai que le nombre de vaccinations est en baisse. « Mais nous devons garder à l’esprit que, heureusement, de plus en plus de personnes sont maintenant complètement vaccinées », a-t-il déclaré.

Gassen considère également que les fabricants de vaccins ont un devoir : « Pour que les doses ne restent pas inutilisées et doivent être éliminées, il est important que les fabricants proposent également des doses uniques le plus rapidement possible. »

« Autres présentations de vaccins » également chez AstraZeneca.
Les grands fabricants envisagent déjà de tels ajustements. « Nous travaillons sur des emballages de plus petite taille et nous serons en mesure de faire le point dans environ six mois », a déclaré à WELT AM SONNTAG une porte-parole de la société Biontech, basée à Mayence. AstraZeneca a également déclaré qu’il pourrait être nécessaire de « proposer d’autres présentations de vaccins au fil du temps ».

En même temps que les médecins se retirent, les états fédéraux planifient déjà la fin de leurs centres de vaccination. Onze des seize ministères d’État responsables ont informé WELT AM SONNTAG qu’ils fermeraient leurs installations complètement ou du moins en grande partie au plus tard le 30 septembre. La Bavière et le Schleswig-Holstein souhaitent toujours maintenir des centres à grande échelle avec une capacité réduite ou en « mode veille ».

Source


Autres