Q SCOOP – «Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française.


«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française

Publié le 12.4.2021 par Anna Dedkova. Sputnik France


Présente à des rassemblements de Français «fatigués» par la crise sanitaire, la députée Martine Wonner appelle régulièrement ses concitoyens à enlever les masques et s’interroge sur l’efficacité des vaccins. Lors d’une dernière manifestation en Bretagne, elle a déclaré que «toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes».

En Bretagne, l’association Vie à l’ère libre a organisé le dimanche 11 avril un rassemblement citoyen «pour la défense des libertés» à Quimperlé avec la participation de la figure controversée Martine Wonner, députée du Bas-Rhin.

Cette psychiatre de formation et ardente défenseur de l’hydroxychloroquine prônée par le professeur Raoult a pris la parole devant quelque 600 manifestants anti-vaccin, rassemblés en foule sans masque ni distanciation sociale.

«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes, sans exagération. Pourquoi? Parce qu’aujourd’hui, ces espèces de trucs qu’on appelle vaccins, ils ont une autorisation de mise sur le marché conditionnelle. Et l’autorisation de mise sur le marché réelle, quand on aura évalué tous les effets secondaires, ce sera seulement en 2022, voire en 2023. Mais pour qui se prend ce gouvernement pour vous mettre à ce point en danger?», a-t-elle déclaré lors de cette dernière apparition publique.

La manifestation avait été autorisée, dans le respect des gestes barrières et du port du masque. Toutefois, près de 140 verbalisations pour non-port du masque, défaut d’attestation dérogatoire Covid-19 ou stationnement gênant ont été dressées.

En outre, l’élue a vanté le vaccin chinois dont la Chine reconnaît pourtant une efficacité relative. «On sait que le seul vaccin qui fonctionne, c’est celui des Chinois. Parce que c’est un vaccin normal. C’est un vaccin à virus atténué, ce n’est pas cette espèce de cochonnerie génétiquement modifiée», a-t-elle déclaré.

Fréquente participante à des rassemblements

Exclue de La République en marche (LREM) après avoir voté contre le plan de déconfinement, elle avait fait scandale dans l’hémicycle en octobre dernier, en estimant que le port du masque «ne sert strictement à rien» ou encore en demandant quelle est la différence entre le Covid et «une énorme grippe», ce qui n’avait pas manqué de provoqué l’ire d’Olivier Véran.

Sur son site officiel, elle «constate l’inexistence de débat dans l’hémicycle sur la gestion de la crise. Depuis une année, les décisions prises dans un conseil de défense sans légitimités démocratiques par l’exécutif sont liberticides». La députée invite également les citoyens «n’ayant plus confiance dans la stratégie du gouvernement» à la rencontrer.

En effet, l’élue est une habituée des rassemblements anti-masque. Environ 600 personnes, dont Mme Martine Wonner, s’étaient réunies le 13 mars à Lyon pour protester contre le port du masque et la défense des libertés fondamentales.

Le 14 mars, c’était à Strasbourg qu’elle avait soutenu un entraînement de masse qui avait rassemblé des centaines de personnes sans masque.

Le 27 mars, elle avait déclaré lors d’un rassemblement à Mulhouse qu’il était «inadmissible que les personnes en bonne santé décèdent», dans une allusion transparente à l’usage du vaccin AstraZeneca.

Invitée le 8 avril sur la webradio Kernews, Mme Wonner avait déclaré que «le vaccin ne sert à rien».

«Ce qui était promis et ce qui est vendu, c’est que les vaccins protégeraient au moins des formes graves. Or, le ministre a précisé qu’en fait, il ne protégeait même pas des formes graves. Donc, je ne sais même pas s’il faut légitimement continuer à garder cet acronyme de vaccin, puisque c’est un outil nouveau de thérapie génique, outil pour lequel il n’y a absolument aucun recul, outil qui jusqu’à présent avait été utilisé en thérapie génique dans des maladies extrêmement rares et avec d’ailleurs peu de résultats qualitatifs», a-t-elle insisté.

Participation au film Hold-up

La députée du Bas-Rhin avait également participé au film documentaire controversé Hold-Up aux accents complotistes.

Contrairement à l’ex-ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy qui avait demandé à en être retiré, la députée Martine Wonner a assumé complètement sa participation au documentaire, malgré l’appel de l’ancien secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi, à démissionner de l’Assemblée.

«Ce documentaire, on peut en penser ce que l’on veut, mais il a le mérite d’exister. Chaque citoyen peut se faire son opinion et est libre de prendre une partie de ce documentaire et d’en rejeter une autre», avait-elle déclaré à l’Obs. «Une chose est certaine, le bashing qui accompagne la sortie de ce film est assez significatif de la pensée unique qui règne aujourd’hui».


Source