Q SCOOP – ÉTAT-UNIS : Incident au capitole, 2 policiers renversés, 1 mort….


ÉTAT-UNIS : INCIDENT AU CAPITOLE – Un individu au volant de sa voiture aurait foncé dans des barrières de sécurité à Washington avant qu’une fusillade éclate. On déplore au moins 3 blessés par balles. Un hélicoptère de la police a été déployé sur place



ÉTAT-UNIS : Facebook a supprimé la page de Noah Green, un homme noir de 25 ans qui était un adepte du mouvement nationaliste Nation of Islam.

Facebook du suspect de l’attaque du Capitole américain

DERNIÈRES NOUVELLES :

  • La menace de sécurité externe située dans tous les bâtiments du campus du Capitole des États-Unis a été neutralisée.
  • Il n’y a toujours pas d’entrée ou de sortie autorisée pour le moment.
  • Le suspect est mort
  • Un agent de la police du Capitole est décédé à l’hôpital
  • La police du Capitole va donner un briefing dans 10 minutes.

CNBC : La personne qui a foncé dans un véhicule lors d’un contrôle au Capitole est décédée. Deux agents de la police du Capitole étaient également à l’hôpital après avoir été percutés par le véhicule, l’un d’eux est décédé. Le suspect était armé d’un couteau.


Déclaration sur la perte d’un collègue de l’USCP, l’officier William « Billy » Evans :

Perte de l’officier USCP William F. Evans
Communiqué de presse du 2 avril 2021
« C’est avec une profonde tristesse que je partage la nouvelle du décès de l’agent William ‘Billy’ Evans cet après-midi des suites de ses blessures après une attaque à la barricade nord par un assaillant isolé. L’agent Evans était membre de la police du Capitole des États-Unis depuis 18 ans. Il a commencé son service le 7 mars 2003 et était membre de l’unité des premiers intervenants de la division du Capitole. Veuillez garder l’officier Evans et sa famille dans vos pensées et vos prières ».

Yogananda Pittman, chef par intérim de la police du Capitole des États-Unis.


ÉTAT-UNIS : Le Président Joe Biden se dit « dévasté » après l’attaque du Capitole ce vendredi, Washington: l’un des deux policiers heurtés par la voiture près du Capitole est mort.

Washington: l’un des deux policiers heurtés par la voiture près du Capitole est mort

Publié le 1.4.2021 par Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV

Le suspect est également décédé selon plusieurs médias américains alors que la police du Capitole a indiqué que l’attaque ne paraissait pas liée à un acte terroriste.

La police du Capitole (Washington) a annoncé que l’un des deux policiers heurtés par une voiture près du bâtiment fédéral est mort des suites de ses blessures.

Selon plusieurs médias américains, le conducteur de la voiture est mort. Une conférence de presse de la police doit se tenir ce vendredi soir aux alentours de 20h45 heure française.

Des barrières de protection retirées récemment

Le bâtiment fédéral a été bouclé par les forces de l’ordre. L’enceinte du Capitole avait été placée sous très haute protection après l’assaut meurtrier du 6 janvier, mené par des manifestants pro-Trump.

Certaines des barrières de protection avaient été retirées récemment, et le périmètre de sécurité resserré autour du siège du Parlement américain.

La police du Capitole est intervenue « après avoir été informée que quelqu’un avait foncé avec un véhicule sur deux agents », a-t-elle précisé. Les faits se sont produits près d’un point de contrôle du côté du Sénat.

Des tirs entendus

Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès et des journalistes étaient présents.

Un hélicoptère s’est posé un temps sur l’esplanade au pied du Capitole puis est reparti, selon les images d’un journaliste filmées depuis l’intérieur. Des tirs ont retenti au moment de l’interpellation du suspect, selon des médias.

Joe Biden « dévasté

Le président américain Joe Biden a réagi dans la soirée à travers un communiqué, ordonnant la mise en berne des drapeaux de la Maison Blanche. « Jill et moi sommes dévastés en apprenant la violente attaque à un poste de contrôle de sécurité au Capitole des Etats-Unis », a-t-il déclaré.

« Nous savons à quel point les temps sont durs pour le Capitole, pour tous ceux qui y travaillent et ceux qui le protègent », a déploré le président..


Source