Q SCOOP – Parler pourrait avoir de sérieux problèmes …


Parler pourrait avoir de sérieux problèmes

Publié le 4.02.2021 par Emily Smith / 2 minutes de lecture


Et voilà Parler…..

Des sources rapportent que John Matze, l’ancien PDG de Parler, a été licencié par son conseil d’administration. Matze aurait dit aux employés que « l’avenir de Parler n’est plus entre mes mains ». Il a également déclaré aux médias qu’il avait subi un sérieux recul par rapport à sa vision initiale de la plate-forme de la liberté d’expression.

Est-ce que cela signifie bye bye free speech….hello censure et modération de contenu ?

Voici les derniers rapports :

Le PDG de Parler, John Matze, a été licencié par le conseil d’administration.

Parler de (@parlertakes) 3 février 2021

« Je comprends que ceux qui contrôlent maintenant la société ont fait des communications aux employés et à d’autres tiers qui ont malheureusement créé la confusion et m’ont incité à faire cette déclaration publique », a déclaré le PDG de Parler, John Matze, dans une déclaration.

Le Daily Wire avait plus à rapporter :

La plateforme de médias sociaux Parler a licencié le PDG John Matze, selon un mémo envoyé par Matze à son personnel et obtenu par Fox News.

« Le 29 janvier 2021, le conseil d’administration de Parler, contrôlé par Rebekah Mercer, a décidé de mettre immédiatement fin à mon poste de PDG de Parler. Je n’ai pas participé à cette décision », peut-on lire dans le mémo. « Je comprends que ceux qui contrôlent maintenant la société ont fait certaines communications aux employés et à d’autres tiers qui ont malheureusement créé la confusion et m’ont incité à faire cette déclaration publique ».

« Au cours des derniers mois, j’ai rencontré une résistance constante à ma vision du produit, à ma croyance forte en la liberté d’expression et à mon point de vue sur la façon dont le site Parler devrait être géré », a poursuivi M. Matze. « Par exemple, j’ai plaidé pour une plus grande stabilité des produits et pour ce que je crois être une approche plus efficace de la modération du contenu ».

Je n’ai pas participé à cette décision » – John Matze, PDG de Parler, licencié par le conseil d’administration

Le PDG de Parler, John Matze, licencié par le conseil d’administration, suggère que la plate-forme pourrait cesser d’adopter la « liberté d’expression »

Fox Business avait plus de détails :

Parler n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

« J’ai travaillé des heures interminables et mené des batailles constantes pour faire fonctionner le site de Parler, mais à ce stade, l’avenir de Parler n’est plus entre mes mains », a-t-il poursuivi. « Je tiens à remercier les employés de Parler, les personnes sur Parler et les supporters de Parler pour leur travail inlassable et leur dévouement à la société. Ils forment un groupe extraordinaire de personnes diverses, travailleuses et talentueuses, et j’ai le plus grand respect pour eux. Beaucoup d’entre eux sont devenus ma deuxième famille ».

Parler, une application de média social qui a été largement adoptée par les partisans de Trump parce qu’elle favorisait la liberté d’expression, a vu un pic d’utilisateurs à la suite de la suspension permanente du président Trump par Twitter.

Parler est en panne depuis qu’Amazon Web Services l’a supprimée et devait être relancée avant le début du mois de février, mais les choses ont été retardées. Un initié de Parler a déclaré à Fox News que le retard était dû à une nouvelle stratégie de marque et à des changements survenus au sein de l’entreprise pour des raisons de stabilité.


Source