Q SCOOP – Déclaration sous serment remise le 7/01 au Congrès par un employé de la société de défense italienne.


Une déclaration sous serment a été remise hier au Congrès par un employé de la société de défense italienne avouant avoir été manipulé lors des élections américaines du 3 novembre.

Publié le 7.01.2021 par Mike Dakkak


Traduction : L’affidavit a été remis « à ceux qu’il peut concerner » vers 13h30 hier. Ils savaient que le concert était terminé et ont continué de toute façon. Échec et mat

Il est maintenant confirmé qu’une déclaration sous serment signée a été remise au Congrès américain hier par des personnes agissant avec un employé d’une société de défense italienne, dans laquelle l’employé avoue avoir manipulé les votes lors des élections américaines du 3 novembre.

La révélation a été faite par Maria Zack, présidente de NationsInAction.org, un groupe de défense de la responsabilité gouvernementale, dans une interview de Debbie Georgatos d’AmericaCanWeTalk.com publiée hier.

« D’Elia a été déposé par le juge président à Naples et dans des états de témoignage sous serment le 4 novembre 2020, sous l’instruction et la direction de personnes américaines travaillant depuis l’ambassade des États-Unis à Rome, a entrepris l’opération de basculer les données de l’élection américaine du 3 novembre 2020 de la marge significative de victoire de Donald Trump à Joe Biden dans un certain nombre d’états où Joe Biden perdait le total des votes », peut-on lire dans la déclaration sous serment signée par l’employé Arturo D’elio.

« Le défendeur a déclaré qu’il travaillait dans les installations de Pescara de Leonardo SpA et qu’il utilisait des capacités de cryptage de cyberguerre de niveau militaire pour transmettre des votes commutés via le satellite militaire de la Tour Fucino à Francfort en Allemagne », poursuit-il.

« Le défendeur jure que les données ont pu, dans certains cas, être échangées pour représenter plus que le nombre total d’électeurs inscrits. Le défendeur a déclaré qu’il est prêt à témoigner devant toutes les personnes et entités impliquées dans la commutation des votes de Donald Trump à Joe Biden, lorsqu’il sera en totale protection pour lui-même et sa famille. Le défendeur déclare qu’il a obtenu dans un lieu non divulgué la sauvegarde des données originales et des données échangées sur instruction de fournir des preuves au tribunal dans cette affaire ».

Le fait que la déclaration sous serment ait été remise hier après-midi avant le vote du Congrès sur l’acceptation des votes du Collège électoral pour une élection accusée de fraude rend les votes d’hier des membres du Congrès d’autant plus remarquables.

Les précédentes tentatives pour contacter le Département d’État américain et l’ambassade des États-Unis à Rome afin d’obtenir des commentaires sur ces allégations sont restées sans réponse jusqu’à présent.

Vous pouvez lire l’affidavit dans son intégralité ici. (Google vient de fermé l’accès au site, comme par hasard)


source