Q SCOOP – La cote de confiance d’Emmanuel E.Macron dégringole!

Drapeau de la France

Sondage KANTAR/Figaro


Publié il y a 9 heures, mis à jour il y a 6 heures

La cote de confiance d’Emmanuel #Macron dégringole et perd 6 points en un mois avec une forte chute chez les classes aisées (-7pts) et moyennes sup (-8pts). Il faut remonter à l’affaire Benalla pour retrouver la trace d’une chute aussi brutale. (1/2) #TousContreMacronJour3


Sondage: forte rechute pour Emmanuel Macron

BAROMÈTRE FIGARO MAGAZINE – La cote de confiance du président de la République perd 6 points en un mois. Celle du premier ministre, 5.

Emmanuel Macron, lors de sa visite en Lituanie, le 28 septembre 2020. INTS KALNINS/REUTERS

Il faut remonter à juillet 2018 pour retrouver la trace d’une chute aussi brutale de la cote de confiance du président de la République. En pleine affaire Benalla, Emmanuel Macron voyait sa cote descendre de 38 à 32%. Six points de perdus comme en cette rentrée où l’épidémie de Covid ne faiblit pas et oblige l’exécutif à prendre des mesures impopulaires. L’attentisme des Français envers le chef du gouvernement s’est transformé en défiance.


La côte de confiance de Jean #Castex chute elle de 5 points et s’établit à un niveau très bas (28%) pour un PM trois mois après sa prise de fonction. Le Ministre de la Santé, Olivier Véran chute lui de 5 points (20%) après ses annonces de fermeture des bars et #restaurants.

Le Figaro Magazine

Jean Castex lui aussi voit sa cote de confiance dévisser de cinq points et s’établir à un niveau très bas pour un premier ministre trois mois après sa prise de fonction. Le plus inquiétant pour l’exécutif vient de l’attitude des sympathisants de droite. La composition du gouvernement et la ligne stratégique du président semblaient destinées à les attirer. Il se produit l’effet inverse. Ils ne sont plus que 41% (-1) à accorder leur confiance à Macron et 39% (-11) à Castex.

Une défiance qui n’a pas échappé aux dirigeants LR. Au conseil stratégique mardi dernier, ils ont convenu d’insister dans les médias sur la différence entre la droite et Macron.

Pour Brice Hortefeux, «Emmanuel Macron est à la droite ce que le pain sans gluten est à la boulangerie!»


Source : Le Figaro