Europe : Déclaration de V. Joron à la commission européenne concernant la dégradation des hôpitaux : « Pendant que les Allemands défendent l’accès aux dispositifs médicaux, la France de Macron ferme des lits d’hôpitaux ».


Déclaration de V. Joron à la commission européenne concernant la dégradation des hôpitaux : « Pendant que les Allemands défendent l’accès aux dispositifs médicaux, la France de Macron ferme des lits d’hôpitaux ».

Publié le 27.11.2022


Pendant que les Allemands défendent l’accès aux dispositifs médicaux, la France de Macron ferme des lits d’hôpitaux :« Pendant que les Allemands défendent l’accès aux dispositifs médicaux, la France de Macron ferme des lits d’hôpitaux : 4.400 pendant la crise Covid et 15.000 personnes suspendues ! »

« Pendant que le président Macron est au Forum de l’Apec et nous demande dans quel camp nous sommes Chine ou USA et déclare que nous avons besoin d’un ordre mondial unique ; ou encore au G20 où est annoncé le renforcement de la gouvernance mondiale de la santé avec le rôle de chef de fil de l’OMS.
Pendant ce temps-là l’Europe agonise sous la bureaucratie bruxelleloise.

La France, elle, elle, enregistre des morts dans ses urgences pour défaut de prise en charge.
Aujourd’hui, il ne faut pas tomber malade, car il y a plus de lits d’hospitalisation.
Vous avez un cancer, il faudra attendre que les places se libèrent ou que vous ayez un ami bien placé dans un hôpital.

Nos hôpitaux français manquent d’infirmières et de scanner, nous constatons les mêmes défaillances.

Il faut savoir que la France de Macron a fermé 4400 lits d’hôpitaux et suspendu 15 000 personnels à soignants pendant la crise covid.

Au lieu de s’améliorer, les soins aux patients se sont dégradés en Europe et en France.

À Poissy cet été, une femme est morte après 28 heures passées aux urgences sur un brancard.
On a donc des hôpitaux qui n’arrivent plus à se fournir en dispositif médicaux, des entreprises européennes noyées dans la bureaucratie, et qui doivent arrêter leur production de produits, utilisés depuis toujours.

Dans tous les domaines, la Commission met en place un système de société privée chargé de certifier des produits, un marché de 144 de 140 milliards d’euros en 2022.

Pour les vaccins covid, on ne parle pas de 1 000 décès en 30 ans, mais de 11 000 en un an, en Europe, selon les derniers chiffres de l’ENA. »