Russie : V. Poutine en personne vient de lever un tout petit peu une énigme qui donnait matière à réflexion à plusieurs analystes militaires.


V. Poutine en personne vient de lever un tout petit peu une énigme qui donnait matière à réflexion à plusieurs analystes militaires.

Publié le 26.11.2022


Poutine en personne vient de lever un tout petit peu une énigme qui donnait matière à réflexion à plusieurs analystes militaires, à savoir : Pourquoi les Russes n’empêchaient pas les armes occidentales livrées à Kiev d’entrer en Ukraine.

Selon le Président russe : « La Russie a besoin de s’y confronter pour tester et améliorer ses armes … »

L’Ukraine serait donc le laboratoire des complexes militaro industriels.

Poutine a aussi déclaré que « la mise en œuvre de la SVO améliorera la qualité des armes nationales. »

« L’expérience que nous acquérons au cours de la conduite d’une opération spéciale et de la lutte contre les modèles d’équipements modernes occidentaux est une très bonne expérience qui devrait être utilisée pour améliorer la qualité et la fiabilité des caractéristiques de combat de certaines de nos armes. À cet égard, une coopération étroite entre Rostec et des spécialistes du ministère de la Défense est importante »

Poutine sur l’approvisionnement de l’armée russe : il est nécessaire d’augmenter la production et l’approvisionnement de toute la gamme de produits demandés, et de remplir les missions de l’État de manière claire, avec une qualité élevée et strictement dans les délais.

Les usines de Moscou, de Saint-Pétersbourg, de l’Oural, de la Sibérie et de l’Extrême-Orient fonctionnent à pleine capacité, en plusieurs équipes. Selon le président, cela donnera un élan unique au développement des zones de haute technologie.

En résumé : Est et Ouest ne s’étaient plus confronté depuis la guerre d’Afghanistan. Ainsi, il leur fallait un nouveau théâtre pour tester leur muscle respectif, et par là même, comme ce fut pour les Américains au Vietnam, ils leur faut utiliser tout le matériel obsolète en premier avant de passer aux plus récents pour finir sur le moderne.

Poutine sur son expérience de la lutte contre les armes occidentales modernes lors d’une opération spéciale.

Le fabricant russe « Almaz-Antey » a présenté son nouveau petit quadricoptère militaire « Dobrynya ». Almaz-Antey prévoit de fabriquer 1000 drones de ce type d’ici à la fin de l’année.