Grande-Bretagne : Des armes fournies à Kiev pourraient être vendues aux terroristes, selon un officiel britannique.


Des armes fournies à Kiev pourraient être vendues aux terroristes, selon un officiel britannique.

Publié le 22.11.2022


Sputnik rapporte que l’aide militaire fournie à l’Ukraine par l’Occident pourrait se retrouver entre les mains de gangs criminels ou de terroristes, a averti l’agence britannique NCA, spécialisée dans la lutte contre le crime organisé. La Russie a à plusieurs reprises alerté sur des cas de vol d’armes livrées à Kiev.

Le scénario où des armes livrées par l’Occident à l’Ukraine tombent entre les mains de criminels suscite une vive préoccupation en Europe.

Une voiture de police britannique - Sputnik Afrique, 1920, 21.11.2022

Les autorités judiciaires européennes essaient de découvrir si des mitrailleuses, pistolets ou grenades sont mis en vente, ce qui représenterait un « retour de flamme » mortel du conflit, a déclaré au Times Graeme Biggar, chef de la National Crime Agency (NCA), l’agence qui lutte contre le crime organisé au Royaume-Uni.

Il a de plus souligné qu’ »à la fin de tout conflit, il y a des surplus d’armes qui tombent entre les mains de criminels ou de terroristes ».

Graeme Biggar a annoncé avoir discuté de la menace avec le chef de la police ukrainienne.

Pour le moment, pourtant, il n’y a aucune preuve de vente d’armes à des criminels, a-t-il tenu à préciser.

Les avertissements russes

La Russie a à plusieurs reprises déclaré qu’une partie importante d’armes fournies à l’Ukraine par les pays occidentaux tombe entre les mains de terroristes ou est volée.

« Nous avons donné de nombreuses preuves sur la façon dont une partie importante des armes tombe entre les mains de terroristes et de criminels, alimentant des conflits dans le monde entier, et une énorme quantité de ressources est tout simplement volée », a déclaré le 17 novembre le représentant russe au Conseil de sécurité de l’Onu, Vassili Nebenzia.

Fin octobre, Vladimir Poutine a fait valoir les livraisons abondantes d’armes à l’Ukraine par les États-Unis. Il a appelé à prêter attention au « marché noir » et au risque que des armes puissantes tombent entre les mains de criminels.

Récentes livraisons

Pas moins de 40 pays livrent de l’aide militaire, financière ou humanitaire, selon l’Institut de Kiel pour l’économie mondiale.

Quant au volet militaire, les États-Unis sont le premier pays livrant des armes avec plus de 27 milliards de dollars, d’après le classement établi par l’institut. Washington livre entre autres à Kiev des lance-missiles Stinger, des lance-missiles antichars portables Javelin, des missiles HARMs.

Le Royaume-Uni, avec 3,7 milliards d’armes occupe la 2e position, la Pologne la 3me (1,8 milliard).

L’Allemagne est à la quatrième place avec 1,2 milliard d’euros. Le 15 novembre, le gouvernement allemand a fait savoir qu’en une semaine il avait encore livré à l’Ukraine des munitions et des lance-roquettes multiples MARS II, des semi-remorques poids lourds M1070 Oshkosh, des pièces détachées pour la mitrailleuse lourde M2, des drones de reconnaissance et de surface.