Allemagne : Flash, un juge de Berlin décide de refaire les élections après que le chaos généralisé et les erreurs de vote aient faussé les résultats.


Flash : Un juge de Berlin décide de refaire les élections après que le chaos généralisé et les erreurs de vote aient faussé les résultats.

Publié le 17.11.2022


En 2021, l’Allemagne a organisé des élections générales à l’échelle nationale qui devront maintenant être refaites dans sa capitale, Berlin, après que de multiples anomalies et irrégularités de vote ont été révélées, similaires aux problèmes de vote rencontrés aux États-Unis. Cependant, les dirigeants américains n’envisageraient pas de refaire une élection, même s’il existe des preuves de violations de la loi électorale.

Mercredi, la présidente de la Cour constitutionnelle de Berlin, Ludgera Selting, a cité de « graves défauts systémiques » dans le processus de préparation des élections et a décidé que « les élections à la Chambre des représentants de Berlin et aux assemblées de district sont déclarées invalides dans toute la zone électorale. »

Les nouvelles élections doivent avoir lieu au printemps 2023. Selon le commissaire d’État aux élections, Stephan Bröchler, le 12 février 2023 est la date la plus probable.

Lors des élections de 2021 à Berlin, les citoyens ont voté sur quatre points distincts : l’élection générale pour le parlement fédéral allemand, l’élection régionale pour la ville-État de Berlin, les élections locales de district et un référendum sur la mise sous contrôle gouvernemental de certains logements. Le même jour, Berlin accueillait son marathon international, ajoutant au chaos de la journée.

Dernières nouvelles : USA : Un journaliste d’investigation de NYC (Rebel News), a reçu une offre qui en dit long sur ce que nous dénonçons depuis le début, concernant ce qui se passe en Ukraine.

Le jour des élections, les gens ont dû faire la queue pendant des heures pour pouvoir voter. Dans de nombreux bureaux de vote, il manquait des bulletins de vote et/ou il n’y avait pas assez d’urnes. Il y avait également des bulletins de vote manquants, des bulletins mal photocopiés et d’autres sur lesquels figuraient les mauvais candidats.

De nombreuses personnes ont reçu des bulletins pour le mauvais district, ce qui a entraîné l’invalidation d’un grand nombre de bulletins. Un grand nombre de votes ont été émis après 18 heures, heure de clôture officielle.

Tous ces problèmes ont conduit le tribunal à décider que les normes en matière d’élections démocratiques n’étaient pas respectées et qu’il fallait organiser un nouveau scrutin.

Wilko Zicht, qui fait partie de l’organisme de surveillance électorale à but non lucratif Walrecht, a salué la décision de la Cour, déclarant,

« La démocratie repose sur le fait que les résultats sont acceptés, et cela n’est possible que si l’on peut avoir confiance dans les résultats. Ces erreurs n’auraient pas pu être corrigées d’une autre manière ».
M. Zicht a également exprimé la conviction que « le danger aurait été plus grand si le verdict d’aujourd’hui avait été différent. »

« Alors vous auriez réellement pu argumenter », a déclaré Zicht. « Même si quelque chose a clairement mal tourné, comment peuvent-ils simplement continuer et ne pas répéter l’élection ? ».

Juste avant les élections allemandes de 2021, YouTube avait annoncé qu’il interdirait tout contenu suggérant que les résultats des élections américaines ou allemandes étaient illégitimes, ou qui « avance des affirmations fausses selon lesquelles une fraude généralisée, des erreurs ou des pépins ont changé le résultat », ce qui, dans ce cas, n’était pas réellement faux.