Brésil : Ce qui se passe au Brésil en ce moment « Nettoyage L’ARMÉE PREND LE POUVOIR DÉCLARATION » du Général, Villas Boas.


« Nettoyage L’ARMÉE PREND LE POUVOIR DÉCLARATION » du Général, Villas Boas.

Publié le 2.11.2022


Ce qui se passe au Brésil en ce moment – il n’y a rien à ce sujet dans nos médias, en contact avec une personne qui vit à São Paulo…..


Explication de cette personne : « La Cour suprême du Brésil a annulé les procès dans lesquels Lula a été condamné, l’a fait sortir de prison et a contesté les élections. Pendant la campagne électorale, il l’a quand même aidé en lui donnant plus d’avantages que Bolsonaro. Il a créé une loi de censure ici au Brésil qui interdit à quiconque, y compris aux médias, de parler du fait que Lula est un ancien détenu, et est même allé jusqu’à ordonner l’arrestation des personnes qui désobéissent. Puis, lors des élections, ils ont trafiqué les urnes électroniques, qui ne sont pas techniquement sécurisées, et ont élu l’ex-taulard Lula. Maintenant, les gens sont dans les rues de toutes les villes du Brésil pour demander une intervention militaire. Les camionneurs ont fermé les routes et ne laissent personne entrer ou sortir des villes. Demain est la date limite et ils ont 72 heures pour arrêter Lula où il y aura une guerre civile au Brésil.

Les camionneurs et les agriculteurs travaillent ensemble pour s’opposer à la sélection du criminel corrompu Lula » .

Comment diable un escroc CONVAINCU peut-il se présenter à nouveau à la présidence et retrouver son poste ? ? ???

LA RÉPONSE EST FACILE : DEMANDEZ À KLAUS SCHWAB, GEORGE SOROS ET TOUS LES CRIMINELS NAZIS DU NOM et du WEF.

Les entrepôts du principal centre de distribution alimentaire de Rio de Janeiro sont en feu au Brésil.

Des manifestations de masse dans tout le Brésil, assiégeant le commandement militaire à Rio de Janeiro. Ils demandent aux chefs militaires d’arrêter Lula : « Nous ne permettrons pas à un criminel corrompu de nous gouverner ! »

Lettre du général Villas Bôas sur la victoire de Lula, Le général Villas-Boas énumère ce que l’on peut attendre d’un gouvernement du PT. « La destruction du civisme et le ridicule du patriotisme », dit un extrait de la lettre publiée par l’ancien commandant de l’armée.

Le général Villas Boas, ancien commandant de l’armée brésilienne, a publié sur les médias sociaux une lettre dans laquelle il fait part de ses attentes quant à la victoire du président élu Lula. Le document a été publié avant les résultats de l’élection.

Dans le texte « que pouvons-nous attendre d’un gouvernement d’opposition », le militaire parle de « destruction de la civilité, dérision du patriotisme et des symboles nationaux, irrespect de la Constitution et soutien aux dictatures ». Villas Bôas affirme également que Lula sera responsable du chômage et de la destruction du pays.

Dans un autre passage, le général affirme que l’éducation sera contaminée idéologiquement par la gauche, « imposant aux enfants l’acceptation de véritables perversions ».

Lettre du général Villas Bôas
« Démantèlement des structures productives si péniblement récupérées, créant une base capable de se maintenir sans dépendre des gouvernements ; Retour d’un chômage croissant, compensé par des programmes sociaux démagogiques. La soumission au globalissimo avec pour conséquence la perte de l’identité nationale.

La destruction de la civilité ; on se moquera du patriotisme et des symboles nationaux ; La contamination idéologique de l’enseignement, imposant aux enfants l’acceptation de véritables perversions ; Le retour de l’imposture nationale que les jeunes se donnent face au marché du travail ; La perte de la valeur de la parole et de la vie ; Le remplacement de la vérité par des récits ; La perte de la démangeaison due à l’usage du mensonge ; Le dysfonctionnement des institutions ; Le non-respect de la Constitution ; La relativisation de la souveraineté de l’Amazonie ; La nature au-dessus des gens ; Sur les Indiens comme outils pour les ONG et les organisations internationales ; La politique étrangère guidée par des sympathies idéologiques ; Le soutien aux dictatures ; La disparition du culte et de l’honneur, de la Patrie et de la liberté ; Le désespoir des gens qui portent du vert-jaune. « 

Nettoyage L’ARMÉE PREND LE POUVOIR DÉCLARATION du Général, Villas Boas.

« Sans inconvénient majeur, nous avons déclaré que la Présidence de la République du Brésil n’est pas claire, nous avons donc suspendu le Congrès national et nous retirons tous de leurs fonctions en tant que ministres de la Cour suprême et à partir de zéro heure le 31/10/2022.

Ainsi, le gouvernement brésilien prend en charge les forces armées et la junte militaire qui gouverne jusqu’au 31 décembre 2023.

Depuis lors, tous les partis se sont éteints et ils sont définitivement bannis avec la légitimité et les idéologies totalitaires.

Les politiciens actifs qui n’ont pas de restrictions en matière de corruption participent à l’élaboration d’une nouvelle formule de parti.

Nous faisons cela à la demande de la nation brésilienne

Général Villas Boas »

Il semble que les militaires vont entrer en action dans toute l’Amérique du Sud au même moment.

Militaire Sâo Paulo, Brésil

Bolsonaro rejette la défaite à l’élection présidentielle brésilienne

La puissance militaire brésilienne 2020 | Armée de terre | Forces spéciales | Marine | Armée de l’air.