Chine : Dernière nouvelle du revirement d’hier au PCC Chinois, après le nettoyage du vecteur pro-américain, la hiérarchie du parti, donne des signaux forts de ces mouvements.


Dernière nouvelle du revirement d’hier au PCC Chinois, après le nettoyage du vecteur pro-américain, la hiérarchie du parti, donne des signaux forts de ces mouvements.

Xi Jinping a obtenu un troisième mandat à la tête du Parti communiste chinois et a rempli son échelon supérieur de ses protégés. Le président russe Poutine et le président nord-coréen Kim Jong-un ont félicité Xi Jinping pour l’obtention de son troisième mandat.

Publié le 23.10.2022


Hier, nous avons écrit qu’en Chine, il y a eu de nets changements dans la direction du parti avec le nettoyage du vecteur pro-américain.

Le South China Morning Post nous rapporte que l’entrée du ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, dans le Comité central du PCC lui donne une chance d’être inclus dans le Politburo du Comité central du PCC

Le journal titre ainsi : « Le président chinois Xi Jinping dévoile sa nouvelle équipe pour son troisième mandat record, le nouveau Comité permanent du Politburo dirigera le Parti communiste au cours des cinq prochaines années. Les étoiles montantes Li Qiang, Li Xi, Ding Xuexiang et Cai Qi rejoignent la plus haute instance décisionnelle de la Chine ».

Mais un autre poids lourd du parti, Liu He, n’est apparemment pas entré dans la nouvelle composition du Comité central du PCC. Liu était le principal soutien économique de Xi Jinping et un « américaniste » clé du groupe dirigeant. Il est diplômé de l’école d’administration publique Kennedy de l’université de Harvard. Pendant la guerre commerciale, il a supervisé les négociations avec les États-Unis. Et bien que la communication ait été difficile, He et l’équipe de la Maison Blanche ont réussi à conclure un accord au début de 2020 (bien que très conditionnel).

Cela signifie peut-être que Xi n’a pas besoin des services de « l’américaniste » He en raison de l’escalade autour de Taïwan – qui sera au centre du troisième mandat du secrétaire général.

Le PCC a également nommé un Comité permanent du Politburo (CPP) de sept membres dirigé par Xi, son cercle de pouvoir interne étant dominé par les alliés du chef du parti.

Une photo combinée montre les dirigeants chinois Xi Jinping, au centre, et (de gauche à droite, de haut en bas) Li Qiang, Zhao Leji, Wang Huning, Cai Qi, Ding Xuexiang et Li Xi lors du 20e Congrès national du PCC à Pékin [Thomas Peter et Tingshu Wang/ Reuters].

Cela signifie que Li Qiang deviendra le prochain premier ministre chinois, comme l’a rapporté précédemment le South China Morning Post. Cai Qi est le premier secrétaire du secrétariat du parti – il succède à Wang Huning – et sera responsable de la gestion quotidienne des principales affaires du parti.

Zhao Leji, désormais classé troisième, est susceptible de diriger le Congrès national du peuple, tandis que Wang Huning prendra la tête de la Conférence consultative politique du peuple chinois, une plate-forme importante pour mobiliser les ressources et le soutien extérieurs du parti.

Li Xi est à la tête du puissant organe de lutte contre la corruption, la Commission centrale d’inspection de la discipline, succédant à Zhao Leji.

Si ces postes clés au sein de l’État et du gouvernement ne seront officiellement confirmés que lors des sessions législatives nationales annuelles en mars, la hiérarchie du parti, donne des signaux forts de ces mouvements.

De manière surprenante, la taille du Politburo a été réduite à 24 personnes, soit une personne de moins que la dernière fois, et aucune femme n’en fait partie.