Canada : Près de 300 médecins millionnaires au Québec, un record, grâce à la Covid… NO COMMENT.


Près de 300 médecins millionnaires au Québec, un record, grâce à la Covid… NO COMMENT.

Publié le 20.10.2022


Le journal de Montréal nous rapporte qu’un nombre record de 294 médecins québécois ont gagné plus d’un million de dollars l’an dernier, même si le réseau était encore fortement ralenti par la pandémie. Six d’entre eux ont même empoché plus de deux millions $.

Complice de crime contre l’humanité, il va manquer de cellule au Québec !!

Un nombre record de 294 médecins québécois ont gagné plus d’un million de dollars l’an dernier, même si le réseau était encore fortement ralenti par la pandémie. Six d’entre eux ont même empoché plus de deux millions $. 

Il n’y avait jamais eu autant de médecins millionnaires au Québec depuis 2014 (voir ci-bas), selon les données de la Régie de l’assurance maladie (RAMQ). Cette hausse graduelle fait suite à de fortes augmentations de revenu consenties aux médecins depuis une dizaine d’années au Québec.

En plus, le contexte de 2021 était particulier : la pandémie a grandement diminué les activités dans les hôpitaux de la province. 

Moins de services

«Les hausses accordées dans les dernières années se répercutent et ça va continuer comme ça. Ce ne sera pas étonnant qu’il y en ait plus [de millionnaires] dans l’avenir», pense Régis Blais, professeur spécialisé en gestion du réseau de la santé, à l’Université de Montréal. 

«Mais on les paie plus et on a moins de services globalement. […] Il y a une réflexion à faire», poursuit-il. 

Sans surprise, la majorité (272 sur 294) des médecins millionnaires sont des spécialistes. Le professionnel le mieux payé en 2021 est un ophtalmologiste, qui a déclaré un revenu de 2 603 027 $ (voir tableau). Il ne s’agit toutefois pas d’un record absolu.

Plus de la moitié des millionnaires étaient des radiologistes (88) et des ophtalmologistes (81), en 2021. D’ailleurs, ceux-ci ont pu continuer à travailler fort malgré la pandémie, grâce aux ententes du gouvernement avec des cliniques privées.

Par courriel, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a répondu au Journal qu’un «exercice actuariel rigoureux sur les médecins à hauts revenus est en cours», mais refuse d’émettre d’autres commentaires. 

On ajoute que le phénomène des médecins millionnaires est « très marginal ». Lire la suite ici