Europe : Michèle Rivasi Eurodéputé rapporte, « le Parquet européen a le pouvoir d’obtenir les SMS échangés entre UVDL et Bourla de Pfizer auprès des opérateurs télécoms ».


Michèle Rivasi Eurodéputé rapporte, « le Parquet européen a le pouvoir d’obtenir les SMS échangés entre UVDL et Bourla de Pfizer auprès des opérateurs télécoms ».

Publié le 15.10.2022


Au-delà des partis politiques, il faut reconnaître que dans chaque parti, il peut y avoir quand même de bonnes personnes, après la députée Virginie Joron qui attaque Ursula von der Leyen au pénal pour fait de corruption passive. Nous découvrons l’intervention de Michèle Rivasi eurodéputée qui a aussi mis une dérouillée à Pfizer et son escroc Albert Bourla qui leur servent de PDG corrompus au plus haut sommet avec « la Hyène de Bruxelles ». Qui commence à être acculée tellement les dossiers qui pèsent contre elle son gigantesque, mais ce n’est qu’une question de temps maintenant. Merci à vous madame Rivasi d’avoir encore mis le doigt là où ça fait mal.

Michèle Rivasi Eurodéputé rapporte : « Comme je l’ai demandé au comité COVI, @EUProsecutor a décidé d’ouvrir une enquête sur l’approvisionnement en vaccins de l’UE. Content de le noter. Le Parquet européen a le pouvoir d’obtenir les SMS échangés entre UVDL et Bourla de Pfizer auprès des opérateurs télécoms ».

La suite de Michèle Rivasi : Comme je l’ai demandé en Commission covid, je me réjouis de la décision du procureur européen d’enquêter sur l’achat de vaccins par l’UE. Le Parquet européen a le pouvoir d’accéder aux archives des SMS entre Ursula von der Leyen et le PDG de Pfizer, conservées par les opérateurs.

Commission spéciale Covid : pour avoir le soutien de la société civile, et celui du Parlement européen, le Traité Pandémie doit inclure qu’en cas de situation d’urgence, il y ait la levée contraignante des brevets et de la propriété intellectuelle.

En violation de son mandat, la Cour des comptes européenne s’est vue refuser l’accès aux documents de négociations, c’est-à-dire les SMS échangés entre le patron de Pfizer et la présidente de la Commission européenne, UVDL. C’est inadmissible.

Selon la Cour des comptes, Ursula von der Leyen a briefé les États membres sur ce qu’elle a négocié. Comment justifie-t-elle l’augmentation du prix d’une dose d’un vaccin de 15,50 euros à 19,5 euros ?

Quid de la traçabilité des avances de centaines de millions d’euros que la Commission européenne a versé aux laboratoires ? Pas de réponse à aucune de ces questions.

Pour visionner l’audition de la Cour de Comptes européenne en intégralité.

Le 31 Janv 2022 Michèle Rivasi nous expliquait – Pfizer, Ursula von der Leyen, une histoire de SMS.

Michèle Rivasi, députée européenne EELV, s’exprime sur l’affaire des SMS échangés entre Ursula von der Leyen et Albert Bourla, PDG de Pfizer

Ça commence à sortir ?

Pour rappel : Les experts estiment que 20 millions de personnes sont déjà mortes à cause de la vaccination contre la COVID et plus de 2 milliards sont blessés…