Europe : Flightradar a repéré des hélicoptères de l’US Navy dans la zone des fuites du Nord Stream.


Flightradar a repéré des hélicoptères de l’US Navy dans la zone des fuites du Nord Stream.

Publié le 29.9.2022


Sputnik rapporte que des hélicoptères militaires américains ont à de nombreuses reprises survolées pendant des heures le site de l’incident des pipelines Nord Stream près de l’île de Bornholm, plus tôt en septembre, comme le montrent les données de Flightradar24.

Sikorsky SH-60 Seahawk - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2022
CC BY 2.0 / FotoSleuth / Sikorsky SH-60 Seahawk

Dans la zone des récentes fuites de gaz du Nord Stream près de l’île danoise de Bornholm, des hélicoptères militaires américains ont régulièrement été détectés en septembre. Il faisait des tours pendant des heures au-dessus de la zone sous-marine où passent les gazoducs, selon les données de Flightradar24.

Vous pensez toujours que c’est la Russie ? que l’on accuse toujours tout de suite à chaque fois, écouter un peu cela avant d’en tirer des conclusions, « les Américains auraient ils fait sauter les Gazoducs Nordstream 1 et 2 » et pourquoi ? explication dans cette vidéo ci-dessous par le sénile lui-même :

En particulier, au début du mois, un hélicoptère Sikorsky MH-60R Seahawk de la marine américaine a survolé les conduites dans la mer Baltique près de Bornholm pendant trois jours consécutifs, les 1er, 2 et 3 septembre.

Sur Flightradar24, il est présenté comme un avion non identifié, sans même l’icône d’hélicoptère. Cependant, le code 24 bits de l’Organisation de l’aviation civile internationale indiqué dans la description permet d’établir sans ambiguïté le modèle – Sikorsky MH-60R Seahawk – ainsi que son appartenance à l’US Navy américaine.

Ce code est vérifié par des ressources ouvertes qui collectent des données sur les avions militaires.

L’US Navy n’est pas seule dans la zone

De plus, l’hélicoptère américain, à en juger par les trajectoires sur Flightradar24, a volé dans cette zone depuis la ville polonaise de Gdansk.

Le 2 septembre, presque en parallèle avec l’appareil de l’armée américaine, un hélicoptère militaire NH90 de la marine néerlandaise a curieusement volé dans les environs de l’île de Bornholm, observant probablement les activités des Américains.

Des hélicoptères américains, selon Flightradar24, ont également survolé les zones des gazoducs russes les 10 et 19 septembre. Dans la nuit du 22 au 23 septembre et du 25 au 26 septembre, des pilotes militaires américains à bord d’hélicoptères Sikorsky MH-60R Seahawk sont restés longtemps dans les airs à proximité de la zone de la future fuite.

Dans tous les cas, les trajectoires des militaires américains parlent de vols d’observation ou de vagabondage avec d’autres cibles au-dessus d’une section précise du plan d’eau. Les hélicoptères qui ont effectué des sorties dans la nuit du 22 au 23 et du 25 au 26 septembre ont des trajectoires particulièrement intrigantes.

Accidents sur les gazoducs

Mardi, Nord Stream AG a fait état de « destructions sans précédent » survenues lundi « sur trois chaînes des gazoducs Nord Stream et Nord Stream 2 ».

Le porte-parole du Président russe a admis que l’incident du Nord Stream pourrait être une attaque terroriste.