France : Après E. Macron, la propagande guerrière bat son plein, Le Gén. M. Yakovleff, ancien chef de l’OTAN, veut la guerre, c’est désormais très clair, sur LCI, il nous explique qu’il veut envoyer nos soldats en Ukraine.


Après E. Macron, la propagande guerrière bat son plein, Le Gén. M. Yakovleff, ancien chef de l’OTAN, veut la guerre, c’est désormais très clair, sur LCI, il nous explique qu’il veut envoyer nos soldats en Ukraine.

Publié le 21.8.2022


Écoutez ce fou furieux de Yakovleff, ancien chef de l’OTAN a la solde des mondialistes, veut la guerre, c’est maintenant très clair, sur LCI le 17.8 il nous explique qu’il veut envoyer nos soldats en Ukraine.

Dans cet article, Alexis Poulain nous l’expliquait déjà, à lire ici : France : Écouter cela, ils préparent nos jeunes en chair à canon pour leur guerre, par Alexis Poulain, « préparer les esprits ».

Maitre Divizio et F. Philippot nous le disent aussi dans cet article à lire ici : DiVizio : Réaction de Me Divizio au discours de E. Macron : »il est fou »

Le défilé des #Gamelins continue sur les chaînes d’info françaises. Quand on sait comment ce genre de fanfarons se soumet servilement à sa hiérarchie pendant toute la durée de sa carrière, ça prête vraiment à rire.

Défense solaire, #crème solaire, climat… Voilà, vous comprenez à présent, que cela ne les dérange plus d’être cobelligérants dans l’action sur le terrain avec nos jeunes soldats qui serviront de chairs à canon pour leur programme du NOM. Le journaliste : »L’histoire retiendra si votre proposition aura été retenue », non l’histoire retiendra la complicité de ce gouvernement et de ses généraux corrompus à la solde des États-Unis d’avoir fait massacrer nos soldats pour rien comme en 14/18.

ET CELUI-CI INSISTE DEPUIS PLUSIEURS MOIS.

Sur CNews il disait : Général Michel Yakovleff : « À partir du moment où nous aurons compris que c’est à nous que Poutine fait la guerre, là, on rentrera dans l’arène »

Le Général Michel Yakovleff, ancien vice-chef d’état-major des opérations de l’OTAN, a jugé que les intentions de Vladimir Poutine s’étendaient bien au-delà de l’Ukraine, mais qu’il s’attaquait à l’OTAN dans son entièreté, et que la France avait tout intérêt « à rentrer dans l’arène ».