USA : Le choléra en Haïti et Bill Gates ! le spécialiste des maladies tropicales Renaud Piarroux sur Bill Gates et ses firmes.


Le choléra en Haïti et Bill Gates ! le spécialiste des maladies tropicales Renaud Piarroux sur Bill Gates et ses firmes.

Publié le 16.8.2022 par Thinkerview


Le spécialiste des maladies tropicales Renaud Piarroux sur Bill Gates et ses firmes

[Histoire complète] Pr Renaud Piarroux, Épidémiologiste, Chef de service à la Pitié Salpêtrière (APHP), nous balance tranquillement les magouilles de Bill Gates sur les vaccins, à voir jusqu’à la fin. @Thinker_View

Comment créer un marché du vaccin exemple : Épidémie de choléra Haïti

Histoire qui raconte autant la bêtise humaine que le cynisme diplomatique. Difficile, en lisant le récit de Renaud Piarroux, de ne pas partager sa révolte face à un scandale politique et scientifique !

Version complète sur YouTube :

Renaud Piarroux, né le 27 septembre 1960 à Cherbourg, en France, est un pédiatre et biologiste spécialiste des maladies infectieuses et des maladies tropicales. Renaud Piarroux est le « fils d’un père artisan peintre et d’une mère médecin en anatomopathologie dans un laboratoire pharmaceutique »[4]. Suivant son épouse à Marseille, il y poursuit également ses études de médecine[4]. Il est marié depuis 1987 et père de trois enfants[2].

Il devient pédiatre et en parallèle diplômé en médecine tropicale et en parasitologie[4]. Carrière professionnelleModifier En 1994, au Zaïre il est « le seul pédiatre » sur place à lutter, entre autres, contre le choléra[4]. Il comprend que des bébés orphelins participent à la propagation de l’épidémie de choléra car l’orphelinat ne dispose pas de couches et de lait infantile « comme les bébés européens »[4].

Une fois ces manques comblés l’épidémie disparait[4]. Cette expérience le marque et l’incite à se spécialiser dans la lutte contre les épidémies[4]. De 1996 à 2008, il dirige le laboratoire de parasitologie à l’université de Franche-Comté (Besançon, France) qui étudie notamment le choléra[4]. Sa spécialité est « l’éco-épidémiologie »[4].

Elle consiste à essayer de comprendre y compris sur le terrain « l’environnement dans lequel se développe une maladie » tout en travaillant avec les populations afin de l’éradiquer[4]. En 2008, il dirige le laboratoire de parasitologie à l’université d’Aix-Marseille[4]. À l’automne 2016, il est en désaccord avec le projet de l’IHU de Marseille porté par Didier Raoult[4],[2]. Cela dégrade ses conditions de travail à tel point qu’il quitte ses fonctions à Marseille[2] pour devenir chef du service de parasitologie-mycologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris[2].

Durant sa carrière, Renaud Piarroux participe à des missions humanitaires pour Médecins du monde et de nombreux projets de recherche en Afrique[5], notamment sur l’étude de la dynamique des épidémies[6],[7], en république démocratique du Congo[6],[8],[9],[10],[11],[12],[13],[14] et en Guinée[15], et un programme de lutte contre les maladies à transmission hydrique en Côte d’Ivoire[16],[17