France : Guadeloupe – Mandat de recherche à l’encontre du maire du Gosier Cédric Cornet.


Guadeloupe – Mandat de recherche à l’encontre du maire du Gosier Cédric Cornet.

Publié le 23.7.2022


C’est la tournure qu’a finalement pris l’affrontement à distance entre le maire du Gosier et le Parquet de Pointe-à-Pître. Alors qu’il faisait l’objet d’une convocation devant le Police Judiciaire ce mardi, Cédric Cornet s’en est soustrait, préférant réagir par voie de communiqué. Une réaction qui lui vaut aujourd’hui d’être en situation illégale face à la justice.

Tout commence par une convocation judiciaire signifiée le 28 juin dernier au maire du Gosier et président de la CARL dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte aux motifs de « recel d’abus de biens sociaux, détournements de fonds publics et corruption active et passive ». Une enquête confiée à la section économique et financière du Service Territorial de la Police Judiciaire de la Guadeloupe.

https://www.lepoint.fr/politique/guadeloupe-le-maire-de-gosier-recherche-dans-une-affaire-de-detournement-de-fonds-21-07-2022-2483926_20.php

L’intéressé est donc convoqué pour le 19 juillet à 9 heures et ne le conteste pas.

Pourtant, ce mardi, au jour donc et à l’heure prévue, l’homme ne répond pas à sa convocation. Les enquêteurs reçoivent même un appel téléphonique d’une personne qui s’identifie comme son avocat et qui leur fait savoir qu’il ne compte pas y répondre.

Le Procureur de la République Patrick Desjardins a donc autorisé les policiers à se rendre sur les lieux où Cédric Cornet pourrait se trouver afin de le ramener devant la justice pour répondre à la convocation dument reçue.

Une version que le maire du Gosier conteste dans son communiqué paru sur les réseaux sociaux et qui a suscité la réaction écrite du Parquet.

Et désormais, c’est un mandat de recherche qui a été décerné à son encontre par le Parquet de Pointe-à-Pître justifiant qu’il soit interpellé quel que soit l’endroit où il se trouverait désormais.

Cédric Cornet réagit au mandat de recherche délivré à son encontre

A-t-il tenté volontairement de se soustraire à la justice ?

La réponse du maire de Gosier se fait alors outrée et sans appel :

Jamais, je n’ai jamais fui de ma vie. Je n’ai pas reçu de convocation en mains propres, ni par recommandé, ni dans ma boîte aux lettres. Un policier a transmis le document au service courrier de la mairie, et je ne l’ai appris que très tardivement. Mon avocat a appelé la police pour prévenir que j’avais un voyage privé important et que je me tenais disponible à une autre date et une autre heure, mais ils n’ont pas accepté. Ils ont débarqué manu militari, à 8, nous avons la vidéo de la CARL et de la ville du Gosier pour le prouver. Ils ont menacé mes agents, notamment ma secrétaire et ma directrice financière, pour savoir où j’étais, alors que mon avocat le leur avait déjà expliqué.

Et l’homme politique d’insister sur sa probité et son désir de se plier à la justice :

Je le répète, je suis justiciable comme tout le monde, mais il faudrait déjà que je sache ce qu’on attend de moi. Ça fait un an qu’ils enquêtent, la dernière fois qu’ils m’ont convoqué, c’était en septembre et en qualité de témoin. Je n’ai jamais été mis en garde à vue, ni en examen, donc je ne sais pas ce que je pourrais fuir. Il n’y a ni juge ni procureur sur cette affaire, c’est une enquête préliminaire. On essaie de me faire passer pour ce que je ne suis pas, or, j’ai toujours assumé ce que j’ai fait dans ma vie.

Jérémy Losio rappelle alors à Cédric Cornet que, selon le procureur de la République, il n’aurait avancé « aucun motif d’empêchement légitime pour justifier son absence, ni cherché à joindre la police judiciaire avant le jour-même de sa convocation« .

Mais là encore, le Président de la CARL ne se démonte pas :

Je le redis, je n’ai jamais reçu de convocation de la police. 

Quant à savoir s’il consent à se présenter à la justice, Cédric Cornet botte en touche :

Dès qu’on me donnera une date et une heure, à mon avocat ou à moi, bien sûr. Je suis justiciable comme tout le monde, je suis à leur disposition 24heures/24, 7 jours/7. Mais ça fait un an, depuis juillet 2021, qu’ils interrogent toute la Guadeloupe à mon sujet, pour savoir s’il y a quelque chose à trouver. Je ne comprends pas cet acharnement sur ma personne. Si c’est une volonté de me nuire politiquement, bravo, ils ont gagné.

Ce matin, c’était Christian Baptiste qui était l’invité de la matinale. Le député et maire de Sainte-Anne a révélé avoir également été interrogé dans le cadre de cette enquête préliminaire. Il est donc permis de penser que cette dernière concerne bien la CARL, dont Cédric Cornet est le Président.

Écoutez, je ne sais pas, je n’ai aucune information. Mon avocat n’a eu vent d’aucun dossier, et il a d’ailleurs demandé dans un communiqué à ce qu’on nous informe de ce que la justice reproche à Cédric Cornet.

Au terme de l’entretien, Jérémy Losio a alors posé l’autre question qui taraude bon nombre de Guadeloupéens depuis le début de cette affaire :  

Cédric Cornet, est-il en Guadeloupe actuellement ?

Comme je vous l’ai déjà dit, je suis en voyage, hors de la Guadeloupe. C’est peut-être même le voyage le plus important de ma vie. Mais si à mon retour, on me convoque formellement, je serai au rendez-vous.

Voilà qui est dit.

Source