France : Connaissez-vous le « Projet Horizeo » ? Non et néanmoins vous vous posez des questions pourquoi les landes brûlent, alors comme l’Ukraine, les gentils Français se mobilisent pour nourrir les pompiers.


Connaissez-vous le « Projet Horizeo » ? Non et néanmoins vous vous posez des questions pourquoi les landes brûlent, alors comme l’Ukraine, les gentils Français se mobilisent pour nourrir les pompiers.

Publié le 23.7.2022


 K. Schwab le gourou de Davos, a appelé les gouvernements à « mettre fin à la sous-tarification des combustibles fossiles » et à imposer des « sanctions financières » dans le but de remplacer les sources de combustibles traditionnelles par une « énergie propre » (les feux de forêts servent aussi aux futures installations de parcs solaires, à panneaux photovoltaïques = « Projet Horizeo« , en Gironde, au cœur de cette forêt de pins. Ils ont fait d’une pierre, trois coups !). Contrairement à ce que des « pseudos alerteurs » font circuler un peu partout : « les prix de l’essence doivent encore augmenter pour sauver la démocratie » ! C’est complètement stupide, et les MSM s’occupent déjà des fake news !

Donc, on résume, le « Projet Horizeo » prévoit la construction du plus grand parc photovoltaïque d’Europe (1000 hectares).

Le Grand Reset Arrive ft Nicolas Meilhan : C’est la panique sur l’énergie au gouvernement. Vous avez d’ailleurs entendu des ministres vous dire de penser à éteindre les lumières et à couper le wifi quand vous partiez en vacances. L’Europe panique aussi. Elle vient de demander aux gouvernements de baisser leurs consommations de gaz de 15 %. Je parle de ces sujets avec mon invité : Nicolas Meilhan

Flashback : L’objectif est de donner à la Chine une impulsion majeure sur la scène mondiale et d’affaiblir et de détruire les États-Unis de l’intérieur.


Donc, on résume, le « Projet Horizeo » prévoit la construction du plus grand parc photovoltaïque d’Europe (1000 hectares) pour un budget de 1 milliard d’euros au niveau de Saucats.

Évidemment, cela nécessite de défricher la forêt et crée une polémique locale. Par manque de chance, plus de 6500 ha brulent au sud de Saucats ! Il sera difficile de contester le projet maintenant que la place s’est libérée…

La bonne nouvelle est qu’ils pourront communiquer sur la mise en place d’un projet « écologique » suite à cette catastrophe et ils ont déjà prévu le reboisement des alentours pour contenter les râleurs !

Peut-être une piste pour comprendre pourquoi ils ont refusé aux pompiers volontaires non vaccinés de rejoindre la lutte contre le feu.

Gironde : Le projet controversé du plus grand parc photovoltaïque de France

Avec 1000 hectares de panneaux solaires, le projet Horizeo pourrait devenir le plus grand parc photovoltaïque de France. Une énergie verte et décarbonée, pour autant l’imposant projet ne convainc pas certaines associations de riverains et de défense de l’environnement. Un reportage de Matias Arraez.

Rappel en vidéo par Europe 1 en septembre 2021 : Gironde : un projet de centrale solaire entraînant la destruction de 1.000 hectares de forêt divise.

Publié le 9.9.2021 par Stéphane Place, édité par Mélanie Faure

Dans la petite commune de Saucats, en Gironde, le projet de construction d’un parc photovoltaïque de 1.000 hectares, le plus grand d’Europe, divise. Si « Horizéo » voit le jour, ce sont tout autant d’hectares de forêts de pins maritimes qui seront rasés. Une perspective qui effraie les habitants du village situé près de Bordeaux ainsi que le maire de la commune, qui redoute les conséquences sur Mère Nature.

Les habitants de Saucats sont perplexes. La petite commune de Gironde voit émerger un projet d’implantation de 1.000 hectares de panneaux photovoltaïques, au cœur de cette forêt de pins maritimes. Mais pour construire la centrale solaire, il faut raser 1.000 hectares de forêt. S’il sort de terre, il deviendra le plus grand parc photovoltaïque d’Europe. Baptisé « Horizéo », porté par Engie et Neoen, ce projet vise une production d’électricité « propre » équivalente à la consommation de 600.000 personnes. Un investissement d’un milliard d’euros. Mais l’idée de l’implanter dans la commune de Saucats, à une trentaine de minutes de Bordeaux, ne fait pas l’unanimité et soulève de nombreuses questions.

Un débat public de quatre mois

Des voix s’élèvent pour dénoncer la coupe rase d’arbres et inviter les promoteurs du projet à s’installer sur des sols déjà artificialisés. « Raser des forêts pour faire de l’énergie ? Tout bêtement, on tient à nos arbres », confie une habitante. « Cela me fait suer de couper des arbres pour mettre ces panneaux. Mais d’un autre côté, n’est-ce pas utile ? », plaide une autre. « Horizéo » va donc être l’objet d’un débat public, avec plusieurs réunions, qui débute jeudi et durera quatre mois. 

Si Saucats a été choisie, c’est parce qu’un poste de transformation Réseau de transport d’électricité (RTE) relié au réseau électrique national s’y trouve déjà. La municipalité est d’accord sur le principe, mais le maire Bruno Clément demande aux promoteurs de ce projet des garanties. « Il faut que ce projet n’aggrave pas le risque incendie », a-t-il soutenu à Europe 1. « Il existe. On vit avec. Mais il ne faut pas qu’il l’aggrave. L’autre bémol, c’est que le pin maritime a la caractéristique de pomper beaucoup d’eau. Par conséquent, toute cette eau qui est pompée de mars à octobre ne le sera plus. Il ne faut pas que le site n’aggrave le risque inondation. »

Ce projet est une aberration pour les défenseurs de l’environnement de la Sepanso, association en Aquitaine présidée par Daniel Delestre. Au micro d’Europe 1 il plaide : « Quand on détruit 1.000 hectares d’habitats naturels, ce n’est pas bon pour la biodiversité. Couper 1.000 hectares d’arbres, une capacité extraordinaire à capter, produire de l’oxygène, est-ce que cela répond à l’urgence climatique ? La réponse est non. » Le débat public sur ce projet promet d’être animé.

Source


« Il y a un an, Emmanuel Macron voulait raser 1000 hectares de foret pour y installer des photovoltaïques ou une centrale nucléaire. Aujourd’hui, après les incendies de forets en Gironde, Macron pense aménager la foret de façon différente ».

C’est nous où il y a un lien entre ces deux événements ?

Quel hasard !!!