Mexique : Capture de Rafael Caro Quintero, le narco mexicain le plus recherché par les États-Unis.


Capture de Rafael Caro Quintero, le narco mexicain le plus recherché par les Etats-Unis.

Rafael Quintero, membre fondateur du Cartel de Guadalajara, qui figurait parmi les dix fugitifs les plus recherchés par les États-Unis, a été arrêté hier au Mexique, dans l’État du Chihuahua. ll était l’un des « dix fugitifs les plus recherchés » par le FBI : Ci-dessous les images de l’arrestation du baron de la drogue Rafael Caro Quintero au Mexique.

Publié le 17.7.2022 par Jean-Louis VERDIER


Jour de gloire et de drame au Mexique, sur fond de coopération saluée par les Etats-Unis: l’armée a annoncé vendredi l’arrestation du narcotrafiquant historique le plus recherché par Washington, mais aussi la mort de 14 militaires dans un accident d’hélicoptère, en marge de l’opération selon le président mexicain.

Il était en cavale depuis 9 ans. 

L’arrestation de Rafael Caro Quintero par les autorités mexicaines a été filmée. Et cette vidéo montre le narcotrafiquant tant recherché surnommé « El Narco de Narcos » quelques instants après sa capture. 

La marine mexicaine a annoncé vendredi avoir arrêté Rafael Caro Quintero dans l’Etat de Sinaloa. Considéré comme le baron du commerce de la drogue au Mexique, l’arrestation de Caro Quintero met fin à une chasse à l’homme de près de dix ans.

Le quotidien mexicain El Universal s’est procuré une vidéo et des photos où l’on voit Caro Quintero peu de temps après son arrestation dans une zone montagneuse. 

Rafael Caro Quintero, âgé de 69 ans, a été arrêté par des agents de la Marine mexicaine dans l’Etat de Sinaloa, dans l’ouest du Mexique. Toutes les chaînes d’information du pays ont aussitôt interrompu leurs programmes pour annoncer cette capture.

Le narcotrafiquant natif du Sinaloa, berceau de nombreux « capos », est l’un des trois fondateurs dans les années 70 du cartel de Guadalajara, la matrice des futures entreprises du crime organisé qui acheminent encore en 2022 la drogue vers le marché américain.

L’affaire était suivie de près de l’autre côté du rio Grande/rio Bravo : l’agence américaine antidrogue (DEA) avait proposé 20 millions de dollars pour sa capture, un record, tout comme le FBI, qui avait placé Caro Quintero sur sa liste des 10 fugitifs les plus recherchés.

Rafael Caro Quintero: le Mexique détient un baron de la drogue recherché par les États-Unis alors que 14 ont été tués dans l’accident d’hélicoptère Black Hawk.

Le contentieux avec les États-Unis remonte à 37 ans : Caro Quintero est accusé d’avoir participé en 1985 à l’enlèvement, la torture et l’assassinat d’un agent de la DEA, Enrique Camarena.

D’origine mexicaine, « Kiki » Camarena avait infiltré le cartel de Guadalajara, qui lui a fait porter la responsabilité de la destruction de 2.500 hectares de marijuana en 1984.

Dès la confirmation officielle de son arrestation, l’administration Biden a demandé l’ »extradition immédiate » de Caro Quintero, pour répondre devant la justice américaine de ses « crimes présumés ».

« L’arrestation d’aujourd’hui est le point culminant du travail sans relâche de la DEA et de ses partenaires mexicains », souligne le communiqué du ministre américain de la Justice, Merrick Garland. Les journaux mexicains mentionnent régulièrement la poursuite de la présence d’agents américains sur le territoire mexicain.

Pour l’instant, Caro Quintero va être transféré vers la prison de l’Altiplano, la plus sécurisée du Mexique, située près de la capitale Mexico, puis être entendu par un juge, a indiqué le parquet général mexicain.

Ce même vendredi après-midi, la Marine a annoncé la mort de 14 militaires dans l’accident d’un hélicoptère Black Hawk « dont la cause est inconnue », également dans l’Etat de Sinaloa.

La Marine a écarté dans un premier temps tout lien avec l’arrestation de Caro Quintero, le même jour dans la même région.

Quelques heures plus tard cependant, le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a indiqué que les 14 militaires sont morts « après avoir rempli leur mission de soutenir ceux qui ont exécuté l’ordre d’arrestation émis contre Rafael Caro Quintero ».

« Nul endroit où se cacher » Le président a annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer « les causes de la chute de l’hélicoptère » qui était sur le point d’atterrir », dans un message de condoléances sur Twitter.

Arrêté une première fois en 1985 au Costa Rica, Caro Quintero avait été jugé et condamné au Mexique à 40 ans de prison.

Un juge l’avait libéré en 2013 pour une question de forme juridique.

La justice mexicaine avait à nouveau demandé sa capture, sous la pression des Etats-Unis, qui demandaient sans relâche son arrestation et son extradition dans l’affaire « Kiki » Camarena, ainsi que pour trafic de drogues.

« Il n’y a nul endroit où se cacher pour ceux qui enlèvent, torturent ou assassinent des représentants des forces de l’ordre américaines », a insisté Merrick Garland dans son communiqué.

« Je ne l’ai pas séquestré, je ne l’ai pas torturé, je ne l’ai pas tué », s’était défendu Caro Quintero dans un entretien depuis la clandestinité avec l’hebdomadaire Proceso en juillet 2016. « J’ai été sur les lieux du crime, c’est ma seule participation ».

Dans la culture populaire, Caro Quintero est l’un des principaux personnages de la série « Narcos Mexico » qui retrace en détail la formation du cartel de Guadalajara, la guerre secrète de la DEA au Mexique, la torture et l’assassinat de l’agent Camarena.

Le chef du cartel de Guadalajara, Miguel Angel Felix Gallardo, arrêté en 1989, purge une peine de 40 ans de prison pour l’assassinat de « Kiki » Camarena. Malade, il a nié toute participation dans une interview il y a un an. Le troisième fondateur, Ernesto Fonseca Carillo, purge sa peine en résidence surveillée depuis quelques années en raison de son âge (80 ou 91 ans selon les sources).